AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

When she's borring... [PV Gabriel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Ana-Maria Lucarez

avatar

Nombre de messages : 787
Age : 25
Age : 27 ans
Spécialité : - Mécanique & Transports -
- Armes à Feux -

Date d'inscription : 11/04/2009

Dossier personnel
Bilan de Santé: .R.A.S.
Relations:

MessageSujet: When she's borring... [PV Gabriel]   Mer 22 Avr - 19:02

    Ana-Maria s'ennuyait. Aujourd'hui, pas de missions prévues ! Elle détestait ça. Rien que l'idée de se tourner les pouces l'irritait. Bien décidée à faire quelque chose, elle choisit de monter la garde. Loin d'elle l'idée d'empiéter sur les plates bandes des Green Bears ! D'ailleurs, ils faisaient très bien leur boulot et elle n'avait rien à y redire. Ceci dit, elle s'enfonça dans la forêt, à la sortie de Niagara's Fall. Elle prenait un peu d'avance sur les lignes défensives et ainsi, si un robot ennemi approchait, elle serait la première à s'en charger ou à prévenir les Résistants.

    La demoiselle devait avouer que ce jour-ci, elle eut la sensation que tout serait calme, que leur camp ne serait pas dérangé. Armée de son pistolet, rangé, d'une machette à l'aide de laquelle elle coupait les branchages gênants, et d'un bâton en bois qu'elle taillait de temps en temps lorsqu'elle s'ennuyait. Enfin, elle avait, attachée autour de sa taille, une petite sacoche en cuir, au cas ou elle trouverait quelque chose d'intéressant à ramener. La jeune femme s'enfonça dans la broussaille sans vraiment craindre l'ennemi.

    Elle marcha ainsi pendant de longues minutes, tout en large, ne voulant pas s'enfoncer trop loin. Et lorsqu'elle faisait des écarts trop importants, elle revenait sur ses pas. Le temps était plutôt clément, le soleil commençait à percer. La forêt était encore humide : il avait beaucoup plut précédemment. Mais, pour le grand bonheur d'Ana-Maria, le soleil était revenu. Sa ronde était donc agréable et, si la jeune femme s'y était laissée aller, elle aurait peut être même prit des tournures de balade.

    Après une bonne heure de ronde, la Red Tiger décida de se reposer un peu. S'asseyant sur un rocher, elle sortit un petite barre de céréales qu'elle avala bien trop vite à son goût. Puis, s'ennuyant un peu, elle sortit prit sa machette d'une main, son bâton de l'autre, et elle le tailla en pointe, à grands coups frénétiques et grossiers. Elle ne tenait pas à faire de jolies arabesques dedans de toute façon, alors la précision lui importait peu. Ce qui était bien avec ces trucs là, c'est qu'ils étaient assez grands pour attraper des fruits dans les arbres. D'ailleurs, la jeune femme eut une petite faim, malgré la barre... Levant la tête, elle regarda autour d'elle. Derrière elle se trouvait un arbre fruitier, un bananier même. Se dressant sur la pointe des pieds et tendant sa perche pointue, elle coupa la base du fruit en son centre, laissant ainsi un petit bouquet de bananes tomber au sol dans les fougères. La métisse ramassa son butin, plutôt fière d'elle. Se rasseyant, elle mangea une banane et mit les quatre autres dans sa sacoche. Certains apprécieraient peut être des fruits frais à la base !

    Étant retournée à la taille de sa perche, la jeune femme se plongea dans sa besogne. Tant et si bien qu'elle faillit ne pas percevoir le petit craquement lointain. Elle redressa la tête et scruta les alentours. Rien ne bougeait. Elle se replongea dans son travail, lorsqu'un deuxième bruit se fit entendre, pourtant presque aussi peu distinct que le premier. La Tiger se méfiait de plus en plus et elle décida de sortir son arme. Mais elle n'en eut pas besoin : un Black Snake sortait des brousses, se dévoilant à elle. Ana-Maria sourit, le reconnaissant :

    "Ah c'était toi Gabriel ! J'aurais dut m'en douter : il n'y a que les Snake pour faire aussi peu de bruit. Tu vas bien ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: When she's borring... [PV Gabriel]   Mer 10 Juin - 18:56


    Pas de missions prévues aujourd'hui! Mais qu'allait-il ainsi bien pouvoir faire de sa journée? Je vous le dis, d'ores et déjà, l'ennuie promettait d'être total s'il ne trouvait pas quelque chose à faire et vite! Il pourrait très bien aller, à proximité, du camps pour une "mission" solo de repérage. Oui, c'était bien ça en effet! C'est ainsi qu'il quitta le repère, prenant la direction de la forêt. En plus pour s'y cacher, le lieu était idéal à cause de ses nombreuses broussailles. Et puis, observer sans être vu, le jeune Travis savait le faire, lui qui excellé en discrétion.

    Tandis qu'il marchait, à pas de loup, il ne put cependant pas s'empêcher de laisser son esprit vagabonder, vers les eaux tumultueuses de son passé ... un passé qu'il - malgré le temps passant - n'avait jamais pu oublié. Et en réalité, c'était tant mieux, puisque c'était grâce à ce dernier qu'il avait pu traverser les multiples feux jalonnant son parcours sans même se brûler. Les épreuves passées lui été, certes, assez pénibles à vivre, mais elles avaient aussi le mérite de lui avoir donné suffisamment de force et de courage pour se laisser embarquer dans cette guerre, qui était devenue - au fil des jours - l'une de ses seules raisons de vivre. L'idée même que les hommes retrouvent un jour leur liberté ... et que l'existence des machine soit enrayée à jamais ... était ce qui le faisait le plus vibrer. Il avait son idéal ... il vivait pour lui ... et serait prêt à mourir, s'il le fallait, pour que celui-ci puisse s'accomplir. Il n'allait tout de même pas laisser quelques robots faire régner la loi sur terre! Non, il ne le pourrait ... et ne le supporterait pas. Alors ça non! Plutôt mourir que d'être assujettit.

    A peine venait-il d'arriver en plein cœur de la forêt broussailleuse, que le jeune Black Snake entendit du bruit. Ayant l'habitude des missions à haut risque, il savait faire preuve de prudence et de discrétion. D'ailleurs, la discrétion était l'une des choses qui fit qu'il fut admit au sein des Black Snake. Ainsi, loin d'avoir peur, il continua d'avancer à pas feutré à travers les feuilles éparses, inondant les chemins. De plus, la prudence était plus que d'actualité en ces jours étranges. En effet, on avait apprit récemment que les robots, n'étaient pas les seuls à commettre des ravages ... et qu'un groupuscule d'homme faisait couler le sang depuis quelque temps déjà. Alors s'il fallait se méfier des humains à présent, où allait-on? En tout cas, cela ne faisait aucune différence pour Gabriel. Son combat, mené depuis le début de cette maudite guerre, n'en était pas moins altéré. Bien au contraire, il en était que plus renforcé. Il sentait néanmoins une présence connu dans les parages, ce qui le rassura quelque peu. Et oui, ce n'était pas parce qu'on était du genre téméraire qu’on n’avait pas moins peur. Après tout, c'est la peur qui fait avancer non?

    « Oui ce n’est que moi en effet ! Et ça va plutôt bien … sinon, toi aussi t’as eu envie d’une petite mission de reconnaissance improvisée ? »

Revenir en haut Aller en bas
Ana-Maria Lucarez

avatar

Nombre de messages : 787
Age : 25
Age : 27 ans
Spécialité : - Mécanique & Transports -
- Armes à Feux -

Date d'inscription : 11/04/2009

Dossier personnel
Bilan de Santé: .R.A.S.
Relations:

MessageSujet: Re: When she's borring... [PV Gabriel]   Dim 2 Aoû - 16:59

    Ana-Maria sourit à Gabriel. Elle appréciait ce type. Il était de bonne compagnie et, les conversation qu'ils avaient - bien qu'elles soient rares en raison du fait qu'ils n'appartenaient pas au même groupe - étaient toujours sympathiques, drôles ou animées. Elle espérait bien que cette fois-ci ne serait pas différentes des autres. Elle regrettait même de ne pas plus le connaître mais, peut être un jour. Gabriel lui demanda si, elle aussi, elle avait eut envie d'une petite mission de repérage et la jeune femme répondit en souriant :

    "Exactement ! Je crois que les Green Bear vont finir par me détester : je n'arrête pas marcher sur leurs plates bandes. Il est vrai que je n'aime pas être inactive et, quand je n'ai pas de mission, si je suis en forme je pars en éclairage ou monte la garde. Je n'y peux rien, je ne supporte pas de rester enfermée dans mon dortoir. Je suppose que ça devait être à peu près ça pour toi non ?"

    Sûrement oui. Ou alors une mission peut être ? Ana-Maria pensait que non car, si ça avait été le cas, cela aurait signifié qu'un danger rôdait et, dans ce cas, Gabriel lui aurait demandé de partir en l'avertissant du danger et de l'importance de ne pas le déranger dans sa mission, au lieu de s'arrêter pour papoter avec elle. Rien à craindre donc... Ana-Maria hésitait à penser entre "dommage" ou "tant mieux". Quelque part, cela avait du bon, et la Résistance propsérait - raison altruiste en somme - mais d'autre part, cela signifiait pas d'action, donc de l'ennui - raison égoïste ici. Mais que voulez-vous, Ana avait toujours été une femme d'action et ce dès son enfance ! Au lieu de se faire toute belle et de faire des après-midi shopping comme les filles de son âge, elle s'occupait toute la journée de moteur, les mains dans le cambouis, et le soir venu elle regardait ou participait à des courses - pas très légales - de voitures. A la guerre, elle s'était engagé dans l'armée pour défendre la patrie. Alors maintenant, elle n'allait pas croiser les bras, loin de là !

    Elle et Gabriel échangeaient depuis quelques minutes déjà lorsqu'un bruit grossier et évident se fit entendre dans la brousse. Le frottement des feuillages, le craquement des brindilles, la chose se rapprochait. Ana-Maria empoigna aussitôt son arme, bien décidée à stopper tout danger. Elle voyait bien qu'à côté d'elle, Gabriel était tout aussi en alerte qu'elle. C'était étrange. La chose faisait trop de bruit pour être un membre de la Résistance - les soldats étaient entraînés pour être silencieux au possible - et même les robots étaient rarement aussi bruyants. Qu'est-ce que ça pouvait bien être ? Soudain, les feuilles se mirent à bouger devant eux et Ana-Maria braqua son arme près de la terre, prête à tirer sur la première chose qui sortirait, ses paupières se plissant, son oeil de lynx attendant avec impatience.

    C'est alors que sortit... un chiot ! Un bébé berger allemand, à ce que put remarquer Ana-Maria qui connaissait bien les races de chiens. Qu'est-ce qu'il faisait là ? Ana-Maria pensait - et savait pour en avoir très rarement croisé - que les animaux n'avaient pas survécus en grand nombre et que les rares survivants étaient à l'état sauvage et évitaient donc avec grand soin de s'approcher de l'homme. La Red Tigers metta sur le compte de la jeunesse de l'animal cette petite erreur de parcours. Par chance pour lui, la latina aimait les animaux, surtout les chiens, et elle baissa vite son arme. S'approchant avec douceur, l'appelant et tendant la main, le petit animal se laissa faire sans broncher lorsqu'Ana-Maria le prit dans ses bras. Elle caressa sa petite tête touffue et se tourna vers Gabriel en souriant.

    "Regarde si il n'est pas mignon ! J'irais inspecter les alentours voir si il n'y a pas trace de trou ou de parents mais si ce bébé s'avère être solitaire, je pense le ramener. Tu pense que cela peut être possible ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: When she's borring... [PV Gabriel]   

Revenir en haut Aller en bas

When she's borring... [PV Gabriel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- Human Resistance - :: Extérieur de la Base :: Forêt broussailleuse -