AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

Qui va là ? ¦ pv : Ana-Maria Lucarez (TOPIC TERMINE)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Invité
Invité



MessageSujet: Qui va là ? ¦ pv : Ana-Maria Lucarez (TOPIC TERMINE)   Jeu 21 Mai - 20:38

    Ruines de Niagara Falls
    21h30

    Aujourd'hui il avait plu toute la journée. C'était un salle jour pour les Black Snake, du moins pour Tyron Turner. Le jeune homme avait dut patrouiller toute la matinée en solitaire, autour de la base de Niagara Falls, en décrivant des cercles toujours plus grands. C'était un exercice éprouvant, mettant ses nerfs à rude épreuve. A chaque fois qu'il se trouvait dans des ruines, des souvenirs l'assaillaient. Il s'imaginait la ville pleine d'habitants vivants, en train de vaquer à leurs occupations journalières. Mais là, il n'y avait que destruction. Beaucoup de bâtiments avaient été bombardés, les ruines étaient partout. De plus, la pluie donnait un air sinistre à ce décors. Et en plus, elle mouillait Tyron. Ce dernier était trempe jusqu'aux os. Son visage était couvert de traits de suie, car sa mission requérait qu'il soit invisible. Ses cheveux aussi avaient pris une teinte noire ! Aux alentours de midi, le membre des Black Snake s'était installé à l'abri, sous un morceau de tôle, de manière très discrète, afin d'y manger un peu. Quelques patates cuites avant de partir, un peu d'eau et deux tranches de viande séchée. Voila son alimentation du midi. Ce n'était pas beaucoup, mais suffisant. Et le voila repartit dans sa mission, seul, entre la pluie ...

    Plus tard dans l'après-midi, il avait reçut l'ordre de s'éloigner de Niagara Falls, afin d'aller vérifier une vieille ferme détruite, à l'extérieur de la ville. Tyron avait mit deux heures pour s'y rendre. On avait signalé une activité bizarre. Utilisant toute la discrétion possible, le Black Snake avança, lentement, invisible au milieu de l'herbe et de la boue, jusqu'à arriver enfin à destination. Il se demandait bien ce qui pouvait inquiéter ses supérieurs dans cette ferme. Puis il entendit du bruit. Quelque chose qui fit un son de cloche. Contournant la ferme, Tyron s'infiltra dans le bâtiment par une ouverture, sûrement causée par l'explosion d'une bombe. La cause de tout ce boucan était ... une vache. Oui, vous avez bien comprit, un animal ruminant. La pauvre bête semblait perdue. D'ailleurs, elle était en pleine santé. Enfin, on voyait un peu ses côtes, mais mis à part ça, elle semblait juste être très effrayée. Lorsque Tyron communiqua ces données à la base, on lui ordonna de laisser la bête sur place, une équipe serait envoyée la journée suivante pour la récupérer. Après tout, un peu de viande, ou un producteur de lait sur pattes, c'était toujours utile et confortable pour les survivants.

    Il avait ensuite enfin reçu l'ordre de revenir à la base. Néanmoins, il prit tout son temps. Il avait apprit, depuis le jour où il avait eut un accident en mission, que prendre son temps pour retourner à la base était très important. Dans la fougue de vouloir rentrer, on commettait facilement des erreurs. Alors Tyron rentra de la même manière qu'il était partit : discrètement, silencieusement. Il arriva ensuite dans les ruines de Niagara Falls aux alentours de 21h25. La luminosité était très faible, et il devait rentrer rapidement. Soudain, il entendit un bruit de tôle, à sa droite, tout près de lui. Il se jeta sur son côté gauche, faisant une roulade. Puis il pointa activa la lampe située sur son arme, et pointa dans la direction suspecte. Il ne voyait rien. Ha si ! Une personne se tenait là, cachée :

    - Qui es-tu ?


Dernière édition par Tyron Turner le Jeu 13 Aoû - 11:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ana-Maria Lucarez

avatar

Nombre de messages : 787
Age : 25
Age : 27 ans
Spécialité : - Mécanique & Transports -
- Armes à Feux -

Date d'inscription : 11/04/2009

Dossier personnel
Bilan de Santé: .R.A.S.
Relations:

MessageSujet: Re: Qui va là ? ¦ pv : Ana-Maria Lucarez (TOPIC TERMINE)   Sam 23 Mai - 0:00

    Ana-Maria patrouillait ce soir. Comme d'habitude, elle n'en avait pas eut l'ordre, mais le manque de mission et l'ennuie l'y avait poussé, naturellement. Elle l'avait même joué fine ce soir. Elle avait retrouvé un Green Bear près des ruines de la ville. Celui-ci s'assoupissait, somnolait. Elle lui avait alors proposé d'aller se coucher : elle prendrait sa place ce soir. L'homme avait d'abord hésité, affirmant qu'il se ferait tirer les oreilles par son chef : Matthew Carson. Ana-Maria lui avait alors assurée qu'elle ne le dirait à personne et qu'il pouvait rentrer tranquille : si il était discret et silencieux, personne ne verrait qu'il était rentré avant l'heure. Et tout le monde serait content : elle en patrouillant, lui en prenant un peu de repos bien mérité ! Ni une, ni deux, il avait finalement accepté.

    Voilà bien une heure que la jeune femme faisait sa ronde maintenant. Elle jeta un coup d'oeil à sa montre : 21h29. Il ne s'était absolument rien passé. Tout ce qu'elle avait obtenue c'était une chevelure trempée. L'eau avait même réussie à s'infiltrer sous sa combinaison de cuir. C'était vraiment la poisse ! Soudain, un craquement suspect se fit entendre. La jeune femme, furtive et silencieuse comme un chat - ou plutôt une panthère - se cacha dans un coin. Elle voulait être sûre qu'il ne s'agissait pas d'un robot mais bel et bien d'un autre membre de la Résistance qui veillait comme elle.

    La métisse vit la silhouette s'avancer vers elle et, chaque seconde s'écoulant, elle était de plus en plus persuadée qu'il s'agissait d'un être humain : cela n'avait pas vraiment la forme d'une machine. Cela lui fut confirmé lorsqu'une voix on ne peut plus humaine monta en écho dans l'immensité vide et silencieuse, dirigeant une lampe vers le visage d'Ana-Maria qui fut un instant aveuglée. Elle plaça une main devant son visage pour se protéger des rayons. Elle crut reconnaître la voix. Elle répondit tout de même :


    "Je suis l'agent Ana-Maria Lucarez, des Red Tigers. Matricule 0.1.1.2.9."

    Elle s'avança pas à pas vers la source de lumière et baissa l'arme du jeune agent. Elle le reconnut tout de suite : l'agent Turner. Elle lui fit un sourire amical. Elle lui avait parlé une ou deux fois. Bien qu'il fut plus jeune qu'elle, il était mature et très futé. Posant ses mains sur ses hanches, elle lui fit :

    "Alors, on essaie de flanquer des frayeurs à ses aînés ? Fais attention Tyron, à t'attaquer à des Tigers, tu pourrais bien te faire griffer."

    Ana-Maria était détendue ce soir. Elle avait froid, elle était trempée, mais l'idée de ne plus avoir à passer la soirée seule la rassurait. Pour l'heure, elle souhaitait prendre une petite pause qui, soit dit en passant, serait amplement méritée ! La jeune femme s'adossa donc contre se dirigea vers une espèce de préau, signalant au jeune serpent de la suivre d'un coup de tête. Une fois arrivée, elle s'adossa au mur et se laissa glisser contre celui-ci pour finalement finir assise par terre. Elle sortit une cigarette. Elle ne fumait pas souvent, c'était même rare, mais ce soir, s'en griller une lui ferait le plus grand bien !

    "Une petite pause ne fera pas de mal !"fit elle en lui tendant la cigarette après avoir tiré une longue bouffée vite recrachée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Qui va là ? ¦ pv : Ana-Maria Lucarez (TOPIC TERMINE)   Sam 23 Mai - 1:29

    Tyron reconnut immédiatement une silhouette féminine. Elle mit sa main devant son visage, sûrement pour se protéger de l'éblouissement causé par la torche. Au moins, ce n'était pas une personne hostile, du moins, pas encore. Mais normalement, ça devait être un membre des Green Bear, chargé de la surveillance de la base de Niagara Falls. L'inconnu, ou inconnue, dit alors, d'une voix sûre :

    - Je suis l'agent Ana-Maria Lucarez, des Red Tigers. Matricule 0.1.1.2.9.

    Ana-Maria Lucarez ? Tyron la connaissait ! Enfin, c'était une simple connaissance, sans rien de plus. Ils n'avaient en fait jamais vraiment discuté. Enfin si, ils s'étaient déjà parlé. Mais jamais ce n'avait été une vrai discussion "amicale". Disons plutôt une suite de parole utiles dans leurs missions, bien qu'ils n'appartiennent même pas à la même compagnie. Mais de ce qu'il avait pu apprendre sur elle, Ana-Maria était une combattante féroce, et une personne loyale. Enfin bon, il en apprendrait sûrement plus aujourd'hui. La femme s'avança, et posant sa main sur l'arme de Tyron, la baissa. De toute façon, ce dernier n'avait aucune raison de la maintenir en joue. Puis elle posa ses mains sur ses hanches, et dit :

    - Alors, on essaie de flanquer des frayeurs à ses aînés ? Fais attention Tyron, à t'attaquer à des Tigers, tu pourrais bien te faire griffer.

    Tyron ne put s'empêcher d'émettre un petit rire. Son moral était vraiment à nerf, après toute une journée de patrouille, avec une mission stupide au passage, sous la pluie. De plus, il était trempé jusqu'aux os, et de la boue traînait ça et là sur ses habits, là où il avait dut ramper pour avancer. Mais bon, la pluie avait nettoyé la majeure partie de ses vêtements, à défaut de les sécher ! Ana-Maria fit signe à Tyron de la suivre dans une sorte de petit préau. En la suivant, le Serpent dit :

    - Peut-être, mais en surprenant un Serpent, on prend le risque de se faire piquer. Et notre venin est mortel ...

    Il avait dit ça d'un ton amical. La compétition entre Red Tigers et Black Snakes n'était pas un sujet nouveau, mais c'était une compétition saine et tout ce qu'il y avait de plus normal. Ana-Maria s'adossa contre un mur, avant de se laisser glisser dessus, jusqu'à terminer sa "chute" les fesses par terre. Heureusement, l'endroit était abrité, et relativement sec. Tyron n'aurait pas supporté de devoir s'asseoir sur une flaque d'eau. Il prit place à côté de la Tigresse, à environ un mètre d'écart quand même.

    - Une petite pause ne fera pas de mal.

    En disant cela, Ana-Maria lui tendit une cigarette qu'elle avait sortie et allumée quelques secondes plus tôt. Tyron ne fumait généralement pas, même si dans le passé, il lui arrivait de le faire avec plus ou moins de régularité. En fait, tout dépendait de son humeur. Pendant les périodes de stress intense, fumer lui faisait du bien. Mais lorsque tout était calme, alors il perdait cette envie. En tout cas, il accepta, et tira sur la cigarette. Il recracha lentement la fumée, par le nez, avant de la retendre à Ana-Maria. Il dit ensuite, d'un air soulagé :

    - Merci. Depuis ce matin que je patrouille.

Revenir en haut Aller en bas
Ana-Maria Lucarez

avatar

Nombre de messages : 787
Age : 25
Age : 27 ans
Spécialité : - Mécanique & Transports -
- Armes à Feux -

Date d'inscription : 11/04/2009

Dossier personnel
Bilan de Santé: .R.A.S.
Relations:

MessageSujet: Re: Qui va là ? ¦ pv : Ana-Maria Lucarez (TOPIC TERMINE)   Sam 23 Mai - 12:52

    Le jeune serpent ne manquait pas de répartie ! Tant mieux : Ana-Maria ne s'ennuierait pas ! C'était étrange qu'elle s'entende si bien avec les Black Snake : ils étaient calmes, tranquilles et furtifs à la fois. Tout son contraire en somme. Elle était une fonceuse, aimait l'action et s'ennuyait sans elle. C'était propre au Red Tigers. Mais au fond, c'était peut être pour ça : se côté tranquille la calmait elle aussi. De toute façon, Ana avait toujours été très sociable et s'entendait avec tous, qu'il soit serpent, ours ou tigre. Elle respectait chaque personne, de chaque groupe. Tous les éléments de la Résistance était important, ils portaient tous leur pierre à l'édifice de leur guerre contre les machines. Ils étaient très nombreux, mais formaient un tout.

    La jeune femme reprit sa cigarette et en tira d'autres bouffées, l'échangeant de temps à autres avec Tyron, jusqu'à ce qu'elle ne soit plus. Elle regardait intensément les volutes de fumées qui s'échappaient, s'envolaient, évanescentes et légères. Elle était apaisée, tranquille. Il lui en fallait peu. Elle savait que d'ici quelques minutes, elle en aurait marre d'être assise là et souhaiterait trouver un peu d'action mais pour l'heure, elle profitait de chaque seconde de repos.

    Ana-Maria ne put que sourire à la remarque du jeune homme. Oui, ils étaient plutôt différents. Mais c'était sympathique. Et puis ce soir, elle apprendrait sûrement à connaître mieux ce jeune homme, c'était un autre plus. Elle lâcha d'une voix amusée :


    "Ah j'aurais préféré vois tu ! Pas de mission depuis un petit moment, ça me manque. Je suis une femme d'action ! Pas facile d'être enfermée. Alors je pique les places de Green Bears fatigués pour tuer le temps. Mais c'est vrai qu'un peu de repos ne fait pas de mal !"

    Ceci dit, elle voyait une ombre au tableau : ces vêtements qui lui collaient de plus en plus à la peau, ce froid qui la prenait. Que n'aurait elle pas donner pour avoir une bonne bouteille de tequila de chez elle ! La meilleure ! Il y avait bien un petit kiosque abandonnée et à moitié détruit en face. Avec un peu de chance, peut être y avait il quelque chose de sympa ? Une idée germa dans son esprit. Elle sourit, puis se leva.

    "Attends moi là, je reviens !"

    Et sur ces mots, elle courut sous la pluie, quittant le préau en direction du petit kiosque quasi-démolit. Elle entra rapidement dans les lieux, poussant quelques morceaux de placo au passage. Elle ne s'absenta pas plus d'une minute ou deux et revint moins de deux minutes plus tard. Dans ses bras : un carton plein de vieux morceaux de poutres brisés, de cartons et autre éléments inflammables et surtout, une bonne et épaisse bouteille de whisky. Elle avait eut de la chance sur ce coup-là la métisse ! Elle se laissa tomber à genoux et tendit ses trouvailles à Tyron :

    "C'est ça qui est génial avec les ruines : on peut trouver quelques trucs qui ont survécu et qui sont très appréciés ! Par contre ne buvons pas trop, juste de quoi nous réchauffer, au cas où on tombe sur des machines mais avec le temps qu'il fait, je doute qu'elle ne sorte trop : la pluie n'est pas ce qu'elles préfèrent, même si elles y sont de moins en moins sensibles."

    A peine eut-elle finit sa phrase que la pluie s'intensifia, se transformant en une véritable averse tandis qu'au loin, un orage paré d'éclairs grondait. Ana-Maria ne put réprimer un frisson : elle n'aimait pas la pluie. Un chat dans l'âme vous dis-je. Elle reprit cependant en plaçant cartons et bois en un petit tas au milieu :

    "Et ça, c'est pour faire un petit feu. Ça ne nous fera pas de mal, surtout avec le temps qu'il fait et nos vêtements auront largement de quoi sécher."

    A ces mots, elle fit couler une petite rasade d'alcool sur le tas et y mit le feu d'un cliquetis de briquet. Le foyer s'enflamma tout de suite, irradiant les deux résistants d'une douce chaleur fort appréciée. Ana-Maria enleva le haut de sa combinaison, se retrouvant en débardeur mais malgré tout, elle n'avait pas froid : le feu était là. Elle posa le blouson non loin pour qu'il sèche. Puis finalement, elle prit une bonne gorgée de whisky, sentant aussitôt le liquide chaud couler contre sa gorge.

    "Ah ! Ça fait du bien !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Qui va là ? ¦ pv : Ana-Maria Lucarez (TOPIC TERMINE)   Sam 23 Mai - 16:45

    Pendant quelques minutes, les deux membres de la résistance échangèrent la cigarette, jusqu'à qu'elle se consume entièrement. Le mégot termina jeté quelques mètres plus loin, au milieu des débris. Ces quelques minutes de détente furent très appréciées par le Serpent. Pendant toute la journée, il avait dut être aux aguets chaque seconde. Et là, savoir que la ville était normalement surveillée par des Green Bear, c'était quelque chose de très rassurant et de très relaxant. De plus, ne pas être tout seul était d'un réconfort ... Ana-Maria répondit alors, d'une voix assez amusée :

    - Ah j'aurais préféré vois tu ! Pas de mission depuis un petit moment, ça me manque. Je suis une femme d'action ! Pas facile d'être enfermée. Alors je pique les places de Green Bears fatigués pour tuer le temps. Mais c'est vrai qu'un peu de repos ne fait pas de mal !

    Tiens, c'était le comportement typique des Red Tiger. Ils ne pouvaient pas rester trop longtemps inactifs. Ils devaient toujours avoir quelque chose à faire, ne serait-ce qu'une mission de reconnaissance. Les Black Snake, contrairement aux tigres, étaient d'une nature plus ... furtive. La patience était quelque chose de nécessaire. Pouvoir avancer lentement, sans un seul bruit, invisible, s'approcher au plus près de la "proie", pour ensuite la frapper d'un seul coup, précis et mortel, ça, s'était le travail des Black Snake. Tyron sourit, en même temps que Ana-Maria se levait :

    - Attends moi là, je reviens !

    Puis elle partit en courant, sous la pluie. Où allait-elle ? Pas simple habitude, Tyron mit sa main sur son pistolet, à sa ceinture. Mais deux minutes plus tard, Ana-Maria était de retour. Elle portait un grand carton, remplit d'objets hétéroclites. Tyron apercevait des poutres, du carton et d'autres choses dans ce genre. Quelque chose qui brillait aussi. Tiens, une bouteille de whisky ! Tyron n'était pas un de ces jeunes aimant boire jusqu'à se retrouver dans des états peu recommandables. Par contre, il savait boire avec modération, et l'alcool était une boisson très appréciée dans les situations comme celle-ci, où il pouvait réchauffer agréablement l'intérieur. Le carton fut posé à terre, et la Red Tiger dit :

    - C'est ça qui est génial avec les ruines : on peut trouver quelques trucs qui ont survécu et qui sont très appréciés ! Par contre ne buvons pas trop, juste de quoi nous réchauffer, au cas où on tombe sur des machines mais avec le temps qu'il fait, je doute qu'elle ne sorte trop : la pluie n'est pas ce qu'elles préfèrent, même si elles y sont de moins en moins sensibles.

    C'était en effet quelque chose de risqué que de faire un feu. Les machines possédaient des détecteurs de chaleur. Déjà qu'un être humain était très visible sur de tels radars, alors imaginez deux personnes, et rajoutez-y un grand feu. C'était carrément une invitation au combat. Mais Ana-Maria avait raison. L'humidité était l'un des pires ennemis des machines, alors avec cette pluie, qui en plus redoublait d'intensité, elles n'allaient pas se risquer à une petite "promenade de santé". Et même si elles s'amélioraient sans cesse, elles restaient vulnérables dans ces conditions météorologiques. Et il ne fallait pas non plus trop boire, juste de quoi se chauffer.

    - Ouais. Je me demande quand elles vont carrément pouvoir nager ...

    Tyron avait dit cette phrase d'un air las. Les machines développaient sans cesse de nouvelles technologies, des armes plus destructrices, des radars plus sophistiqués. Même leurs techniques de combat évoluaient. Les humains, par contre, restaient les mêmes. La seule chose qui leur restaient était leur instinct de survie ! Et leur envie de détruire une bonne fois pour toute ces machines ! Cet air triste disparut de son visage après une seconde, remplacé par la chaleur, intérieure et extérieure, que lui procura le feu que Ana-Maria venait d'allumer. Elle avait encore une fois une bonne idée. Leurs vêtements étaient trempes. Elle enleva ensuite son haut, pour le poser non loin du feu, se retrouvant ainsi en débardeur. Tyron en fit de même. Il portait, lui aussi un débardeur. C'était une pièce de vêtement assez populaire parmi les combattants. La Red Tiger prit alors une gorgée de whisky, exultant alors :

    - Ah ! Ça fait du bien !

    Tyron ne put s'empêcher de rire. Il enleva ses chaussures, ainsi que ses chaussettes, qu'il posa aussi près du feu, tout comme son haut de combinaison. Puis il but à son tour une gorgée d'alcool. Le liquide semblait brûlant, tandis qu'il coulait dans sa gorge refroidie. La sensation de brûlure une fois le liquide arrivé dans son estomac lui parut d'une bienfaisance incroyable. Il en fallait peu pour lui remontrer le moral ! Une ambiance conviviale s'était à présent installée entre les deux combattants. Il était plutôt rare pour les Black Snake de participer à des moments pareils. Car la plupart du temps, pendant leurs missions, bien que souvent organisées en équipes, les Serpents agissaient seuls, chacun de son côté. Se diviser pour mieux attaquer, c'était un de leur mode opératoire. Un parmi tant d'autres.

    - Ouais. En plus il est excellent ce whisky. On doit rester en garde jusqu'à qu'elle heure ?
Revenir en haut Aller en bas
Ana-Maria Lucarez

avatar

Nombre de messages : 787
Age : 25
Age : 27 ans
Spécialité : - Mécanique & Transports -
- Armes à Feux -

Date d'inscription : 11/04/2009

Dossier personnel
Bilan de Santé: .R.A.S.
Relations:

MessageSujet: Re: Qui va là ? ¦ pv : Ana-Maria Lucarez (TOPIC TERMINE)   Sam 23 Mai - 22:32

    Ana-Maria observa le jeune serpent enlever quelques affaires, comme elle. Il était très musclé pour son âge, mais cela n'étonna pas la métisse : de nos jours, tous les résistants physiquement actifs, hommes et femmes, étaient plus musclés que d'habitude, les entraînements et les missions les y poussant. Elle n'était pas trempée aux niveau des bottes, n'ayant pas eut à ramper. Elle était un Tiger que diable ! Elle courait, sautait, fonçait ! Du coup, c'était surtout la têtes, les bras et les jambes qui se trempaient, pas trop le reste. Elle se contenta donc de regarder le jeune homme enlever ces dernières affaires.

    Tout deux portaient des vêtements basiques et très semblables. La jeune femme sourit. Il était vrai que depuis la guerre, la mode et les nouveautés n'étaient plus d'actualité. Bon, Ana-Maria n'était pas une féru de mode, et ce n'était pas un manque pour elle. Après, elle les rares fois ou elle avait payé cher pour un vêtement, c'était pour des robes lors de soirées importantes ou d'évènements comme des mariages ou des baptêmes.

    Ana-Maria l'écouta poser sa question tout en buvant une nouvelle rasade de whisky. Elle ne buvait de l'alcool qu'en soirées, au chaud dans les salles aménagées de la Résistance. Elle lui tendit ensuite la bouteille, passant sa langue sur ses lèvres. Celles-ci s'étirèrent alors en un sourire. Elle, elle avait tout son temps ! Le Green Bear devait patrouiller toute la nuit. Elle l'expliqua à Tyron :


    "Personnellement, j'ai tout mon temps : je patrouillerais jusqu'au petit matin ! Tu peux rester avec moi, ou partir à la fin de ton service... Si tu es trop fatigué pour ça ! Après tout, tu dois te coucher tôt pour ton âge."

    Ses deux dernières phrases avait sonné comme une provocation : elle aimait bien taquiner le jeune homme, qui était son cadet. Mais c'était amical, elle ne lui manquait en rien de respect. A vrai dire, elle l'appréciait et il ne la laissait pas indifférente. Sur ces mots, alors qu'il s'apprêtait à porter la bouteille à ses lèvres, elle la lui reprit des mains la bouteille et but une nouvelle gorgée sous son nez, après avoir lâcher d'un petit ton moqueur :

    "D'ailleurs je ne devrais pas te laisser boire, les enfants n'ont pas le droit à l'alcool !"

    Et elle laissa glisser un sourire sur ses lèvres avant d'avaler le liquide chaud. Ah ces jeunes ! Il fallait tout leur dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Qui va là ? ¦ pv : Ana-Maria Lucarez (TOPIC TERMINE)   Dim 24 Mai - 11:28

    - Personnellement, j'ai tout mon temps : je patrouillerais jusqu'au petit matin ! Tu peux rester avec moi, ou partir à la fin de ton service... Si tu es trop fatigué pour ça ! Après tout, tu dois te coucher tôt pour ton âge.

    Jusqu'au petit matin ?! Tyron serait trop fatigué pour ça. Cela devait faire une vingtaine d'heures qu'il n'avait pas fermé l'oeil. Si il passait toute la nuit réveillé, il sait qu'il ne réussira pas à dormir pendant la journée. C'était physiologique. Rien que de savoir qu'il faisait jour, il ne pourrait pas dormir. Et que diraient ses supérieurs des Black Snake ? Demain, il serait sûrement envoyé en mission hors de la ville, sûrement en mission de récupération de matériel. Alors si il arrivait avec ce qu'on appelait communément "la tête de cul", c'était pas bon pour lui. Mais bon, il resterait encore un petit moment. Par contre, Ana-Maria le provoquait. Ouvertement. C'était une femme avec un caractère propre, ce qui plaisait à Tyron. Elle lui enleva alors la bouteille des mains, avant de dire :

    - D'ailleurs je ne devrais pas te laisser boire, les enfants n'ont pas le droit à l'alcool.

    Et en souriant, elle but un peu de whisky. Les enfants ... pf ! Tyron était majeur depuis deux ans ! Et il en avait but de l'alcool, même avant cette date fatidique. Il n'était pas rare qu'il participe à des fêtes pour les "plus grands", où l'alcool coulait à flots. Heureusement, il n'avait jamais abusé de cette substance, et ne connaissait pas l'état d'extrême ivresse. Par contre, légèrement ivre, il l'avait déjà été. Plusieurs fois. Heureusement, Tyron était quelqu'un qui supportait assez bien l'alcool. Il prit alors dans une poche étanche du haut de sa combinaison, qui séchait, lentement mais sûrement, une barre de céréales. Il l'ouvrit, et prit la moitié, avant de passer le reste à Ana-Maria, avant de dire, d'une voix provocante, mais non méchante :

    - Tiens, mange un peu. Tu risques de pas tenir l'alcool sinon ! T'inquiète pas pour l'alcool et le sommeil, je tiens plus que certains Résistants plus âgés ...

    Il y avait toujours cette ambiance "bon enfant". Toutes ces "vannes" n'étaient pas lancées pour blesser, mais pour s'amuser et provoquer un peu. Juste après avoir dit cela, Tyron prit un petit copeau de bois qui traînait près de lui, et le lança dans le feu. Cela provoqua une petite explosion à l'intérieur du brasier, lançant quelques gerbes de fumée et une nuée d'étincelles. Ce feu le réchauffait vraiment bien. De plus, son blouson était presque sec. Les membres froids de Tyron étaient à présents en pleine forme ! Enfin, autant que possible après une journée entière dehors à ramper dans la boue !




    [Désolé, pas trop d'inspiration :S]
Revenir en haut Aller en bas
Ana-Maria Lucarez

avatar

Nombre de messages : 787
Age : 25
Age : 27 ans
Spécialité : - Mécanique & Transports -
- Armes à Feux -

Date d'inscription : 11/04/2009

Dossier personnel
Bilan de Santé: .R.A.S.
Relations:

MessageSujet: Re: Qui va là ? ¦ pv : Ana-Maria Lucarez (TOPIC TERMINE)   Dim 24 Mai - 16:56

    Ana-Maria ne put retenir un éclat de rire qui résonna et se perdit sous les gouttes torrentielles. Elle repoussa attrapa la moitié de la barre de céréales qu'il lui tendait. Elle l'observa et cela ne lui dit rien, c'est pourquoi, avec un geste à mi-chemin entre la douceur et la force, elle lui fourra sa moitié dans la bouche. Elle ne put retenir un nouvel éclat de rire en voyant sa tête ! Elle lâcha entre deux fou rires :

    "Toi mange, petit !... Tu devrais voir ta tête !... C'est tordant !"

    La jeune femme rit encore quelques secondes avant de finalement se calmer. Elle ne s'ennuyait plus. Au moins quelqu'un venait casser sa petite routine bien ennuyeuse ! Elle en était reconnaissante au jeune homme. Et puis ça lui faisait des connaissances. Mine de rien, il était vrai que cette troisième guerre mondial et cet affrontement avec les machines étaient dévastateurs, mais la jeune femme tentait de voir du le bon qui en sortait. Après tout, les hommes n'étaient ils pas plus proches et plus soudés les uns aux autres depuis ces évènements tragiques ? L'argent, le vice et l'immoralité n'étaient ils pas secondaires, voir quasi-inexistants depuis ces drames ? La jeune femme pensait que oui. Pas ou peu de fait divers cher les hommes, tout s'offrait, ce prêtait ou au pire se troquait mais l'argent n'avait plus de valeur. Si ils arrivaient à anéantir leurs ennemis, peut être pourraient ils reconstruire un monde meilleur que le précédent. La métisse voulait croire en cet avenir, et elle s'y accrochait, s'y cramponnait de toutes ses forces, les griffes plantées pour de bon. Elle voulut faire part de cet opinion à son jeune compagnon de soirée :

    "Tu ne crois pas que tout ça; la guerre, Skynet, peut amener à un futur meilleur ? Tu ne crois pas que si nous détruisons ce qu'il y a de plus mauvais, autant en nous que les machines, nous pouvons faire de ce monde la plus belle chose ? Plus belle encore qu'elle n'a jamais été ? Je veux dire, regarde ! L'argent, les meurtres et autres crimes ne sont plus d'actualité. Je pense que les choses peuvent être meilleures."

    C'était assez ambiguë tout de même ! La jeune femme laissait place à l'espoir, mais pas à l'amour : depuis cet incident, il lui avait été impossible d'aimer. Pas de sentiments, juste quelques aventures occasionnelles. Même Liam n'était qu'un amant, certes plus ou moins habituel, mais un simple amant à qui elle n'ouvrait pas son coeur. C'était paradoxale. Mais la jeune femme ne s'en rendait pas vraiment compte, comme si elle était déconnectée de ce côté là. C'était étrange... En revanche, elle se faisait très facilement des amis, auxquels elle s'attachait vite. Surprenant de voir autant de contradictions dans un petit bout - tout de même explosif ! - de femme.

    Elle écouta attentivement la réponse de Tyron sur le sujet, son avis. En même temps elle buvait quelques gorgées de whisky, peut être un peu plus que de raison, mais la jeune femme tenait pas mal l'alcool : elle avait l'habitude de boire plusieurs verres lorsqu'elle n'avait pas de mission, tout en jouant un peu au billard ou en dansant. Ana-Maria tendit la bouteille au jeune Serpent, pour qu'il en profite un peu lui aussi. Ceci dit, elle se rendit compte que le whisky avait prit en alcool : avec le temps, il avait un peu vieillit et le degré indiqué sur la bouteille devait être loin de la réalité. D'ailleurs Ana-Maria sentit une pointe d'ivresse lui monter à la tête mais elle ne laissa rien paraître : c'était laisser la porte ouverte à Tyron sur les blagues des femmes qui ne tiennent pas l'alcool. Et puis, ce n'était pas ça qui la rendrait incompétente en cas d'action ! Il lui en fallait bien plus que ça. A vrai dire, même avec un bras en moins et un trou dans le pied, la jeune femme était certaine de pouvoir encore exterminer un bon paquet de machines sans défaillir. Elle était plus forte qu'il n'y paraissait, hors elle paraissait déjà plutôt coriace !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Qui va là ? ¦ pv : Ana-Maria Lucarez (TOPIC TERMINE)   Mar 26 Mai - 12:20

    La membre des Red Tiger éclata alors de rire. Tyron se demanda bien ce qui pouvait être si drôle. Ana-Maria attrapa rapidement la barre de céréales tendue par le Serpent. Elle était très rapide. La jeune femme observa la nourriture quelques instants, avant de se lancer sur Tyron. Ce dernier, prit de surprise, ne put même pas réagir. Et c'est ainsi qu'il se retrouva avec la moitié de la barre de céréales, initialement appartenant à Ana-Maria, dans la bouche ! Et les méthodes de la Tigresse étaient plutôt ... disons qu'elle utilisait la manière forte ! Tyron dut faire une tête très étrange, car la femme éclata de nouveau de rire. Elle réussit à glisser, entre deux rires :

    - Toi mange, petit !... Tu devrais voir ta tête !... C'est tordant !

    Tyron dut se concentrer de tout son possible pour vite avaler les céréales, avant d'éclater de rire à son tour. Il n'aurait jamais pensé qu'Ana-Maria, quelques minutes après qu'ils se soient connus, ferait preuve d'autant d'amitié pour lui. Enfin, il ne savait pas si c'était de l'amitié ou juste l'envie de se moquer de lui, mais en tout cas, le Serpent appréciait grandement la Tigresse. Cela le fit penser à une chose : avant la guerre, jamais il ne se serait permit une telle familiarité avec une femme, qui de plus est plus âgée que lui. Mais bon, ici, à la base de Niagara Falls, tout le monde essayait d'aider au mieux les autres. Le sentiment d'appartenir à un groupe était fort, et tout le monde savait qu'il fallait donner de soit-même pour le bien de la communauté. Depuis, l'argent était devenu inutile. Tout se donnait. Ou alors, on se prêtait les choses, et certaines fois, lorsqu'il fallait vraiment marchander, le troc était présent. On aurait dit que la société était remontée dans le temps.

    L'ambiance était redevenue plus sérieuse entre Tyron et Ana-Maria. Le jeune homme avait terminé sa barre de céréales, et avait les yeux plongés dans les flammes, tandis que son esprit réfléchissait. A quoi pouvait-il bien penser ? A la guerre, à la Résistance, ainsi qu'à d'autres choses ... Soudain, il fut tiré de ses pensées par Ana-Maria. Elle dit :

    - Tu ne crois pas que tout ça; la guerre, Skynet, peut amener à un futur meilleur ? Tu ne crois pas que si nous détruisons ce qu'il y a de plus mauvais, autant en nous que les machines, nous pouvons faire de ce monde la plus belle chose ? Plus belle encore qu'elle n'a jamais été ? Je veux dire, regarde ! L'argent, les meurtres et autres crimes ne sont plus d'actualité. Je pense que les choses peuvent être meilleures.

    Cela laissa Tyron très songeur. Ces paroles rejoignaient plus ou moins les pensées du Serpent. A la base de Niagara Falls en tout cas, il n'y avait plus de crimes, et l'argent n'était pas utilisé. La vie semblait meilleure de ce côté-là qu'avant la guerre. Mais avant cela, il faudra détruire toutes ces machines. Tyron fit part de son avis à la jeune femme, tandis qu'elle continuait à boire un peu d'alcool :

    - Je pense que tu as raison. Peut-être qu'avec cette guerre, les gens prendront conscience que beaucoup de choses sont superflues. Les gens ne connaissaient pas le sentiment d'appartenir à quelque chose, ni qu'est l'entraide. Si nous gagnons cette guerre, je pense que la reconstruction du monde sera meilleure ...

    Il jeta alors un autre morceau de bois dans le feu, envoyant valser un nuage d'étincelles. Puis il demanda :

    - Tu viens d'où sinon ?


Revenir en haut Aller en bas
Ana-Maria Lucarez

avatar

Nombre de messages : 787
Age : 25
Age : 27 ans
Spécialité : - Mécanique & Transports -
- Armes à Feux -

Date d'inscription : 11/04/2009

Dossier personnel
Bilan de Santé: .R.A.S.
Relations:

MessageSujet: Re: Qui va là ? ¦ pv : Ana-Maria Lucarez (TOPIC TERMINE)   Sam 30 Mai - 10:59

    Tyron avait un point de vue qui complétait celui d'Ana-Maria. Il se montrait mature, même pour son jeune âge. Quelque part, la jeune femme déplora cette maturité. En elle-même, c'était bien, mais la métisse savait pertinemment que c'était la guerre qui avait fait de lui ce qu'il était aujourd'hui. Ainsi allait la vie en ces jours sombres. Mais ce n'était pas pour cela qu'on devait l'accepter. Ana-Maria pensa à la jeune Joy Decker, petite soeur de la scientifique Elizabeth Decker, qui encadrait les enfants. Pour avoir observer une ou deux fois sa façon de traiter les enfants, elle savait que ceux-ci étaient entre de bonnes mains et que Joy était la seule capable de leur offrir un petit bout de rêve, un petit coin de paradis dans l'enfer de la Résistance.

    Tyron brisa ses penser en lui demandant ses origines. Elle eut un petit sourire en coin. Il était vrai qu'expliquer sa provenance n'allait pas être simple. Disons qu'elle venait un peu de partout, et en même temps de nul part désormais. Ses parents et son frère n'étaient plus là pour le raconter. Elle lui répondit avec une pointe de mystère :


    "Je crois ne pas me vanter en disant venir des quatre coins de la terre ! Je suis née en Iran mais le remariage de mon père avec ma mère étant mal vue là-bas, nous avons déménagé à Puerto-Rico, vue que ma mère en était native. Nous y sommes restés une dizaine d'années avant de repartir pour l'Amérique suite à une mutation de mon père, à Los Angeles. C'est pour cela que j'en ai les trois nationalités et que j'en parle les trois langues. Mais tu vois pour le coup, je me sens un peu le "cul entre deux chaises" : d'un côté l'Iran qui a lancé la guerre, que mon frère a suivit, de l'autre l'Amérique qui a attaqué, que j'ai suivit. Je me sens principalement responsable pour cette guerre et j'en veux terriblement à Sayid qui a choisit l'autre camp pour des raisons futiles !"

    Le ton de sa voix, qui était à la base doux, s'était intensifié en agressivité à mesure qu'elle parlait de son frère. On pouvait ressentir la rancoeur que la jeune femme éprouvait à l'égard de son aîné. Elle n'était pas prête de lui pardonner. Pour plusieurs raisons. Premièrement, il l'avait abandonné, deuxièmement il avait rejoint l'autre camp et troisièmement il n'avait pas été fichu capable de lui revenir ! Car au fond, elle aurait aimé le revoir au moins une fois, autant pour le serrer dans ses bras que pour lui mettre un poing dans la figure ! Ceci dit, elle ne voulait pas que Tyron la prenne pour une folle et reprit en se calmant :

    "Pardonne-moi. C'est juste que celui-là me reste un peu dans la gorge. Même mort, je n'arrive pas à lui accorder le pardon. Je n'y arriverais peut être jamais, mais il ne l'a pas volé."

    C'était mal de parler ainsi des morts, mais que voulez-vous, Ana-Maria était sacrément remontée ! Car elle ignorait que son frère Sayid était vivant, quelque part en train de lutter pour sa vie auprès d'autres humains qui luttaient et résistaient chaque jours pour leur survie. Il serait bientôt là, mais elle l'ignorait ça aussi. Et le jour où elle le reverrait, il aura intérêt à prier pour son salut car Ana-Maria n'irait pas de main morte avec lui ! Elle se reconcentra alors sur Tyron, tournant son visage couleur café au lait vers lui et lui demandant réciproquement :

    "Et toi, d'où tu nous viens ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Qui va là ? ¦ pv : Ana-Maria Lucarez (TOPIC TERMINE)   Lun 1 Juin - 13:23

    [Sorry for delay and bad quality of my answer.]


    - Je crois ne pas me vanter en disant venir des quatre coins de la terre ! Je suis née en Iran mais le remariage de mon père avec ma mère étant mal vue là-bas, nous avons déménagé à Puerto-Rico, vue que ma mère en était native. Nous y sommes restés une dizaine d'années avant de repartir pour l'Amérique suite à une mutation de mon père, à Los Angeles. C'est pour cela que j'en ai les trois nationalités et que j'en parle les trois langues. Mais tu vois pour le coup, je me sens un peu le "cul entre deux chaises" : d'un côté l'Iran qui a lancé la guerre, que mon frère a suivit, de l'autre l'Amérique qui a attaqué, que j'ai suivit. Je me sens principalement responsable pour cette guerre et j'en veux terriblement à Sayid qui a choisit l'autre camp pour des raisons futiles !

    Oula ! C'était une histoire bien compliquée que celle d'Ana-Maria Lucarez ! Sa situation ne devait pas du tout être facile à vivre. D'un côté, l'Iran, son pays, ses origines, choses partagées aussi avec Puerto-Rico. Puis l'Amérique, où elle était allé vivre. L'Iran et les États-Unis en guerre, ça n'a pas dut être facile du tout pour elle de choisir. Surtout après que ce Sayid ait, si Tyron avait bien comprit, choisit de rejoindre les rangs de l'armée iranienne. Qui était-il donc ? Son frère ? Son petit-ami ? Ou même un très proche parent ? Tyron n'en savait rien, et franchement, il préférait ne pas aborder ce sujet. Il voyait bien que cela rendait Ana-Maria assez triste, mais en même temps très énervée. Il ne fallait plus en parler ! La jeune femme reprit alors, d'un ton plus calme cette fois :

    - Pardonne-moi. C'est juste que celui-là me reste un peu dans la gorge. Même mort, je n'arrive pas à lui accorder le pardon. Je n'y arriverais peut être jamais, mais il ne l'a pas volé.

    Cela arracha un mince sourire intérieur à Tyron. Même en parlant de la mort d'un être visiblement très proche, Ana-Maria arrivait à garder cette sorte de dignité propre à une femme, et plus, cette flamme propre à tous les résistants. C'était vraiment une femme remarquable ! Et franchement, Tyron préférait l'avoir en amie qu'en ennemie ! Puis en se retournant vers le Black Snake, elle demanda :

    Et toi, d'où tu nous viens ?

    Et voila, la question était inévitable. Tyron respira un grand coup, avant de commencer :

    - J'ai une une vie un peu moins mouvementée que la tienne. J'habitais à New York. J'y ai passé toute mon enfance. Mes parents étaient plutôt riches, alors j'ai jamais eut de difficultés financières. Mes parents, ils voulaient que je sois architecte ou médecin. Pff ... C'était soldat que je voulais devenir. Mais la Guerre arriva quand j'avais treize ans. Un jour, on regardait les nouvelles à la télévision. J'aimais bien voir tous ces soldats à la tv. De toute façon je comprenais pas grand chose à ce qui se passait. Lorsque je fus me coucher, New York fut attaquée, et la moitié de ma maison fut prise dans l'explosion d'une bombe. Mes parents ... bref. J'ai été recueillis dans un orphelinat, jusqu'à que John O'Neill me permette de rejoindre ses rangs. J'étais jeune, alors il m'utilisait pour les missions pas trop dangereuses. Le 22 novembre 2023, j'avais seulement 17 ans, alors me suis caché pour participer à l'assaut ! Puis à Niagara Falls, j'ai été Green Bear pendant trois ans, avant d'intégrer les Black Snake. Voila !
Revenir en haut Aller en bas
Ana-Maria Lucarez

avatar

Nombre de messages : 787
Age : 25
Age : 27 ans
Spécialité : - Mécanique & Transports -
- Armes à Feux -

Date d'inscription : 11/04/2009

Dossier personnel
Bilan de Santé: .R.A.S.
Relations:

MessageSujet: Re: Qui va là ? ¦ pv : Ana-Maria Lucarez (TOPIC TERMINE)   Jeu 4 Juin - 21:27

    Ana écouta attentivement Tyron. Elle comprit bien vite qui lui était arrivé à quasiment chacun d'entre eux : il avait perdu toute sa famille, sinon beaucoup de proche. Elle n'en était pourtant pas habituée et eut un pincement au coeur à cette idée. Sa mère et son père aussi étaient morts, et elle n'en pensait pas moins de la vie de son frère, le croyant mort au front. Elle était seule. Ça avait été très dur à vivre pour elle au début, elle était jeune elle aussi, et puis elle avait vue les horreurs de la guerre et avait espéré voir la paix plus tard, mais celle-ci n'était jamais venue. Mais Tyron avait été encore plus jeune et devait l'avoir très mal vécu.

    Il raconta alors son parcours à son entrée à la Résistance et Ana-Maria devait avouée qu'elle était plutôt impressionnée ! Elle sourit lorsqu'il avoua s'être caché pour participer à l'assaut à seulement dix sept ans. C'était donc lui ! La métisse avait entendu parlé d'un ados qu'il s'était infiltré dans les forces adultes, ça avait fait grand bruit. Certains l'avaient traité de sale gamin incompétent, désobéissant et insouciant, d'autres avaient salué la prouesse et le courage d'un si jeune garçon. Ana-Maria avait fait partie de ce deuxième groupe. Elle lui avoua alors :


    "C'était toi ? Ah bravo ! Tu as du cran ! Mais tu ne donne pas forcément le meilleur exemple aux plus jeunes."

    Elle lui sourit avec malice. La jeune femme but une nouvelle gorgée de whisky. La boisson était toujours aussi agréable mais elle ne voulait pas en abuser. Elle la reposa donc pour un moment. Elle avança ses mains froides près du feu, laissant la chaleur les imprégner, les mordre, les réchauffer.

    Désormais, Tyron faisait partie des Black Snake et Ana-Maria était sûre qu'il deviendrait l'un des meilleurs avec un peu d'entraînement. Elle avait été moins facilement accepté : trop désobéissant, forte tête et froide. Qu'elle avait changé depuis son arrivée ! Il faut dire qu'elle était arrivée perturbée et traumatisée, comme bon nombre d'entre eux. Mais elle s'était relevée et aujourd'hui, elle était complètement différente. Plus sage, plus prudente, mais toujours une grande fonceuse dans l'âme !

    Elle tourna son visage vers Tyron et sourit aimablement. Elle l'aimait bien celui-là. Il ne se prenait pas au sérieux, ne se prenait pas pour un héros invincible et en même temps savait être drôle et avait une bonne discussion. Une petite idée lui traversa l'esprit, et elle lui en fit part :


    "Ce serait sympa une petite mission entre Black Snake et Red Tigers ! Ça nous permettrait de bosser un peu ensemble, autre part que sous un préau une nuit d'orage et de pluie ! J'aimerais voir quel genre de réflexes et de puissance tu as au combat contre les boîtes de conserves !"

    La Tiger aimait bien les appeler ainsi. Après tout, qu'étaient ils d'autres que des tas de ferraille, de vulgaires boîtes de conserve ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Qui va là ? ¦ pv : Ana-Maria Lucarez (TOPIC TERMINE)   Ven 5 Juin - 12:33

    - C'était toi ? Ah bravo ! Tu as du cran ! Mais tu ne donne pas forcément le meilleur exemple aux plus jeunes.

    Ha oui, cette histoire du 22 novembre. Elle avait fait beaucoup de bruit au sein de la Résistance. D'un côté, ceux trouvant que le jeune homme masqué avait agit héroïquement, et de l'autre, ceux préconisant la stupidité d'un tel acte. Qu'en pensait Tyron ? Un peu des deux ! Mais le passé était le passé, et rien ne pouvait changer ses actes. D'ailleurs, il assumait complètement cet épisode de sa vie, même s'il ne le confiait qu'à très peu de personnes. Ana-Maria but alors une dernière gorgée de whisky, avant de reposer la bouteille à ses côtés. Puis elle avança ses mains, près du feu, afin de se réchauffer un peu les doigts. Tyron, après une journée dans le froid, trouvait que la simple proximité des flammes étaient d'un réconfort extrême. De temps en temps, pendant sa mission, il avait pensé à la sensation de chaleur agréable qu'il ressentirait une fois lavé et plongé dans son lit. Mais ce n'était sûrement rien comparé à la chaleur produite par un feu.

    Ana-Maria regarda alors Tyron. Ce dernier y vit l'envie de survivre à tout ça, l'envie de se battre, de gagner. Son sourire voulait tout dire. Elle prit alors la parole en ce qui concernait l'intérêt d'une mission commune entre les Black Snake et les Red Tiger. Elle se montra curieuse sur les "réflexes" et la "puissance" de Tyron au combat. C'est vrai que ça serait très intéressant. D'ailleurs, des missions concernant Tigres et Serpents, ensemble, avaient lieux. Mais leurs modes de combat étaient si différents. Les Red Tiger, sauvages, puissants, détruisant tout sur leur passage, et les Black Snake, silencieux, invisibles, se faufilant au travers des ennemis pour porter un seul coup. Les deux méthodes étaient efficaces, et souvent, combiner les deux était plutôt difficile. Mais lors des missions de grande envergure, c'était une recette gagnante que d'utiliser à la fois la force et la discrétion.

    - C'est vrai que ça serait super. Je me demande bien aussi comment tu te débrouilles face à ces tas de ferraille. Personnellement, j'aime bien les contourner, poser une bombe là où ça leur fait mal, et partir discrètement. Ils comprennent jamais ce qui se passe après.




    [Désolé pour la qualité :S]
Revenir en haut Aller en bas
Ana-Maria Lucarez

avatar

Nombre de messages : 787
Age : 25
Age : 27 ans
Spécialité : - Mécanique & Transports -
- Armes à Feux -

Date d'inscription : 11/04/2009

Dossier personnel
Bilan de Santé: .R.A.S.
Relations:

MessageSujet: Re: Qui va là ? ¦ pv : Ana-Maria Lucarez (TOPIC TERMINE)   Sam 6 Juin - 12:58

[No soucy ! Wink]

    Ana-Maria ne put réprimer un petit rire. Il était vrai que les Tigers et les Snake avaient deux façons bien différentes de se battre. Ana-Maria ne pourrait pas, elle, attendre patiemment dans un coin avant de se faufiler et d'asséner un unique coup, fatal. Non ! Elle avait besoin de sentir le combat vibrer dans ses tripes, de se sentir à proximité du danger, de sentir son coeur exploser dans sa poitrine en rythme et écho avec les coups tirés par son arme. C'était une question d'harmonie et d'action. Un peu comme une symphonie : chaque coups sont à la fois instinctifs et calculés d'avance, après des heures et de heures d'entraînement pour acquérir la technique. Elle en fit part à Tyron :

    "Je ne pourrais pas me battre comme ça. Je vous admire toi et les tiens pour votre puissance d'analyse, mais j'ai un besoin cruel de sentir l'adrénaline dans tout mon corps. Il faut que ça bouge, que ça explose tu vois ?"

    Ana-Maria regarda sa montre : la fatigue se faisait ressentir. Était-ce cet alcool qui coulait lentement dans ses veines ou la réelle fatigue d'avoir veillé si tard dans le froid et la pluie ? Peut être un peu des deux, mais la jeune femme ne put réprimer un bâillement révélateur.

    La jeune femme s'égara alors dans ses pensées. Elle repensa à sa vie, si insouciante il y a bien des années de cela. Les voitures avaient eut une grande importance dans sa vie. Elle ne se lassait jamais de voir des courses, même si celles-ci étaient illégales. Elle ne se lassait pas non plus de ses petits séjours chez le garagiste pour en apprendre un rayon sur la mécanique. Elle se lassait encore moins de ses premières courses, après avoir trimé comme une folle pour obtenir sa propre voiture. Tout ça, c'était le bon temps. Mais la jeune femme n'utilisait pas le maximum de ses capacités à Niagara Falls. La jeune femme sentait qu'elle pouvait faire plus. Une idée germa alors dans son esprit. Et si elle se mettait à confectionner de vrais petits bolides pour les membres de la Résistance ? Non pas pour faire des courses, mais pour les missions importantes qui nécessitaient des voitures solides, résistantes et rapides, son aide ne serait pas de trop non ? La métisse en fit part à Tyron :


    "Dis, tu crois pas que pour certaines missions, de bons bolides solides et rapides seraient utiles ? Je viens d'y penser mais j'ai de sacré connaissances en mécanique : je pourrais utiliser ses compétences pour créer des engins efficaces pour les combattants de la Résistance non ? Et même pour ceux qui voudraient aller dans la ville chercher des vivres, des engins dans lesquels ils seraient à l'abri de tous dangers pourraient être les bienvenus non ? Il suffirait d'aller chercher des pièces détachées à la casse de Niagara Falls et avec quelques heures de boulot je pourrais nous faire des trucs monstrueusement puissants. T'en penses quoi ?"

    Ana-Maria attendait vivement l'avis de Tyron, son jugement. Peut être allait il trouver l'idée stupide. Mais peut être pas. Et dans ce cas, Ana-Maria irait bien en parler à Meredith, pour mettre au point ce projet qui pourrait se révéler bénéfique pour la Résistance. Ils pourraient s'abriter de certains robots et en détruire bien d'autre. Cette idée pouvait être prometteuse. En espérant qu'Ana-Maria ne ce soit pas enflammée pour rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Qui va là ? ¦ pv : Ana-Maria Lucarez (TOPIC TERMINE)   Sam 6 Juin - 20:03

    - Je ne pourrais pas me battre comme ça. Je vous admire toi et les tiens pour votre puissance d'analyse, mais j'ai un besoin cruel de sentir l'adrénaline dans tout mon corps. Il faut que ça bouge, que ça explose tu vois ?

    Tyron ne put s'empêcher de laisser éclater un petit rire. C'était bien la mentalité des Red Tiger ça ! Et heureusement. Il fallait des gens motivés et prêts à tout dans la Résistance. Il comprenait parfaitement ce que voulait dire Ana-Maria. D'ailleurs, il avait déjà ressentit bon nombre de fois cette sensation, par exemple lors de missions en terrain ennemi, quand tout à coup, l'escouade de Serpents se fait repérer. C'est en général pas beau à voir ! Mais d'un côté, la méthode des Black Snake donnait aussi beaucoup de sensations à Tyron. Lorsqu'il est tapis dans l'ombre, et qu'une machine passe à quelques mètres de lui, voire quelques centimètres, et qu'il se met à penser à ce qui se passerait si il éternuait. Ou alors, à ce qu'il ferait une fois la machine passée, la méthode de destruction qui serait employée. Il fit part de son avis à Ana-Maria :

    - Je vois parfaitement. Nous aussi ça nous arrive, quand on se fait repérer. Et là, j'te jure qu'on fait tout pété ! L'adrénaline. Imagine que t'es cachée, et qu'une grosse machine passe à quelques centimètres de toi. Là, ton corps est bourré d'adrénaline, mais si tu bouges, t'es mort. Alors mieux vaut attendre, et prendre la machine par derrière d'un seul coup !

    A ce moment là, la membre des Tigres Rouges bailla, juste après avoir jeté un coup d'oeil à sa montre. Elle semblait vraiment fatiguée. Tyron regarda lui aussi sa montre. Il était tard. Ou plutôt, il était tôt le matin ! Normalement, dans environ trente minutes, une nouvelle personne devait venir prendre le relais. A moins que les horaires de garde n'aient changés depuis que Tyron était passé par les Green Bear. Ho, et puis une demi-heure, ce n'était pas insurmontable ! Surtout que les deux jeunes gens ne restaient pas sans mot dire ! Quelques minutes passèrent alors, et les deux résistants semblaient perdus dans leurs pensées. Puis Ana-Maria commença à parler d'un sujet qui semblait lui tenir à coeur :

    - Dis, tu crois pas que pour certaines missions, de bons bolides solides et rapides seraient utiles ? Je viens d'y penser mais j'ai de sacré connaissances en mécanique : je pourrais utiliser ses compétences pour créer des engins efficaces pour les combattants de la Résistance non ? Et même pour ceux qui voudraient aller dans la ville chercher des vivres, des engins dans lesquels ils seraient à l'abri de tous dangers pourraient être les bienvenus non ? Il suffirait d'aller chercher des pièces détachées à la casse de Niagara Falls et avec quelques heures de boulot je pourrais nous faire des trucs monstrueusement puissants. T'en penses quoi ?

    Très intéressante ! En plus elle avait des ressources cachées ! Tyron réfléchit quelques instants, une minute environ, puis répondit aux paroles de la jeune femme :

    - Franchement, je sais pas. Mon côté Black Snake me dit que c'est une mauvaise idée. Une voiture, c'est un gros point rouge dans les radars des machines. La chaleur nous ferait repéré, en plus des circuits électriques et tout. Et ça laisserait de grosses traces derrière nous. Mais après, il y a plein d'avantages. De toute façon, les Red Tiger sont rarement "silencieux", alors quelques bolides seraient vachement utiles pour aller rapidement quelque part, par exemple pour les missions de soutien, où il faut prêter main-forte à une équipe sous le feu. Tout dépend du bolide, et du type de missions où on veut utiliser ! Non ?
Revenir en haut Aller en bas
Ana-Maria Lucarez

avatar

Nombre de messages : 787
Age : 25
Age : 27 ans
Spécialité : - Mécanique & Transports -
- Armes à Feux -

Date d'inscription : 11/04/2009

Dossier personnel
Bilan de Santé: .R.A.S.
Relations:

MessageSujet: Re: Qui va là ? ¦ pv : Ana-Maria Lucarez (TOPIC TERMINE)   Dim 14 Juin - 21:34

    [Haaan j'avais pas vu ! Désolééée !]

    Il était vrai que la peur d'être repéré devait produire pas mal d'adrénaline aussi, mais ce ne sont, selon Ana-Maria, que des petites adrénalines, au coup à coup. Alors qu'en pleine action, chaque coup de feu produit son effet de stress, chaque évènement changeant ou au contraire très étendu laisse planer la tension, chaque silence laisse attendre une nouvelle rafale de bruits et d'explosions... C'était ça qu'aimait Ana-Maria. Mais elle ne prenait en rien cela pour un jeu - même si elle plaisantait avec Duncan et Benjamin. Elle avait conscience qu'elle risquait sa vie. Mais ce qui lui plaisait surtout, c'était l'idée qu'elle aidait la Résistance à avancer, encore et encore, même si c'est au prix de pénibles et continuels efforts.

    Toujours fut il que Tyron donna son avis quand à l'idée d'Ana-Maria sur les bolides. C'était une réponse bien répartie, équilibrée avec ses pour et ses contre, comme l'aimait la jeune femme. Elle acquiesçait au fur et à mesure que le jeune serpent répondant, exposant ses arguments. Il avait raison sur la quasi totalité des points qu'il évoquait. La tigresse répondit :


    "C'est vrai. Mais les voitures seront surtout utiles pour les missions de sauvetage ou de récupération de matériel. Les robots ont tendance à s'approvisionner dans les grandes villes. Avec des bolides rapides et bien équipés, nous pourrions en détruire beaucoup ou récupérer ce qu'ils tentent de prendre. Enfin, il faudrait que j'en parle à Meredith Mayer. Elle seule peut me donner son accord ou son refus."

    Ana-Maria affiche un sourire emplit de gratitude à l'adresse de Tyron avant de lâcher d'une voix calme :

    "Merci beaucoup pour ton avis."

    La jeune femme avait de bonnes compétences en mécanique. Elle savait qu'avec de bons matériaux, elle était capable de faire de bonnes réparations ou mieux des inventions. Elle sourit à l'idée qu'elle pouvait un peu passer pour l'agent qui fournissait toujours à 007 les meilleurs engins pour ses missions, à la fois rapides et destructeurs. La jeune femme se prit à se demander quelles pouvaient être les capacités de Tyron. Et ne voulant pas laisser cette interrogation en suspens, sans réponse, elle le lui demanda :

    "Pour quoi es-tu doué toi ? C'est quoi tes spécialités ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Qui va là ? ¦ pv : Ana-Maria Lucarez (TOPIC TERMINE)   Mar 16 Juin - 14:28

    [Pas grave =D Désolé moi aussi du retard xD]




    - C'est vrai. Mais les voitures seront surtout utiles pour les missions de sauvetage ou de récupération de matériel. Les robots ont tendance à s'approvisionner dans les grandes villes. Avec des bolides rapides et bien équipés, nous pourrions en détruire beaucoup ou récupérer ce qu'ils tentent de prendre. Enfin, il faudrait que j'en parle à Meredith Mayer. Elle seule peut me donner son accord ou son refus.

    Ana-Maria avait parfaitement raison. Tyron voyait parfaitement un type de mission : deux ou trois bolides fonçant sur une cible, un bâtiment par exemple, posant rapidement des bombes, et les faisant exploser juste avant de repartir. Les robots ne pourraient pas agir avant d'avoir vu les explosions, ou alors, d'avoir repéré les bolides. Mais bon, tout dépendait des voitures, des cibles, de la mission. Il y avait un bon nombre de variantes à prendre en considération, et ce n'était sûrement pas Tyron qui allait réfléchir dessus, lui, simple membre des Black Snake ! Par contre, Ana-Maria semblait plutôt douée en la matière, ou du moins, elle s'y connaissait, alors autant laisser des personnes comme elle s'en occuper ! Et comme elle venait de le dire, l'avis de Meredith Mayer était primordial dans ce projet. Elle avait le pouvoir de refuser ou d'accepter une telle chose. Mais d'après Tyron, la femme ne devrait pas s'opposer à des voitures, du moment qu'elles sont utiles et non préjudiciables à la base. Enfin bon ... Ana-Maria sourit alors, tout en remerciant Tyron pour son avis. Ce dernier afficha un sourire, tout en acquiesçant de la tête.

    - Pour quoi es-tu doué toi ? C'est quoi tes spécialités ?

    Cette question prit Tyron complètement au dépourvu. On ne lui avait jamais demandé cela. Par contre, le jeune homme ne montra rien de sa surprise. La maitrise de ses émotions, c'était quelque chose de très important pour un Serpent ! Ne pas craquer lors d'une situation "flippante", ne pas bouger lorsqu'un robot passait à proximité, c'était très important. Par contre, si ses supérieurs devaient décrire ses deux principales caractéristiques, ce ne serait sûrement pas le tir. D'accord, Tyron maîtrisait parfaitement les armes, pouvait toucher une machine et la mettre en miette. Mais il n'en faisant pas sa préoccupation majeure. Il y avait parmi les Serpent des types spécialisés, qui pouvaient viser un point précis d'un robot, à l'aide d'une seule balle. Non, Tyron, c'était plutôt son corps qui lui permettait des prouesses. Agile, il parvenait à se glisser presque n'importe où. S'il fallait atteindre un lieu compliqué d'accès, on faisait appel à Tyron. Il réussissait toujours à trouver un passage, un rebord, quelque chose qui lui permettait d'aller où il voulait. Sa deuxième principale caractéristique, c'était sa discrétion. Il pouvait marcher sans un bruit, et surtout, sans qu'on le voie. Il choisissait souvent ses habits en fonction de la mission à réaliser, et n'hésitait pas à se teindre le visage, histoire d'être complètement camouflé dans l'environement. Il allait même jusqu'à utiliser le même maquillage sur ses armes, afin qu'un reflet de soleil ne le "grille" pas, et qu'il soit vraiment invisible aux yeux de tous et de tout. Tyron, c'était un peu un spécialiste de l'infiltration ... Il en fit part à Ana-Maria :

    - En fait, je suis plutôt doué pour me faufiler partout, et le faire sans être vu ni entendu. J'aime bien réussir à accéder à des endroits difficiles d'accès, me glisser entre les machines sans qu'elles me voient, leur poser une bombe, me laisser glisser sur le sol, ramper jusqu'à un abris sûr, et presser sur l'interupteur ! Je suis sûr que ça te plairait !
Revenir en haut Aller en bas
Ana-Maria Lucarez

avatar

Nombre de messages : 787
Age : 25
Age : 27 ans
Spécialité : - Mécanique & Transports -
- Armes à Feux -

Date d'inscription : 11/04/2009

Dossier personnel
Bilan de Santé: .R.A.S.
Relations:

MessageSujet: Re: Qui va là ? ¦ pv : Ana-Maria Lucarez (TOPIC TERMINE)   Lun 22 Juin - 15:45

    [Dameeed ! Jt'avais oublié ! Milles excuses !]

    Ana-Maria sourit ! Ça c'était vraiment du Snake ! Il était clair qu'il n'était pas fait pour rester longtemps chez les Green Bears, aussi bon défenseur des lignes soit il. En fait, il était rare que quelqu'un corresponde aussi bien à son groupe. Car au fond, si on y regardait bien, Benjamin aurait put être un Bears, avec son caractère d'ours mal léché ! Tout comme Abi, avec sa discrétion, aurait put réussir chez les Snake. Ou encore Irina, avec ce côté explosif sous la glace, aurait put réussir chez les Tigres. Mais vraiment lui, elle ne le voyait pas ailleurs ! Il ne lui manquait plus qu'un petit tatouage de serpent quelque part et son compte était bon.

    Tyron lui affirma alors que cela lui plaira sûrement. Ana-Maria fit une moue sceptique. Rester dans la boue à attendre l'ennemi, qu'il pleuve, vente ou neige - et surtout pleuve : la jeune femme détestait être trempée, un vrai p'tit chat ! - très peu pour elle. Ceci dit, ce devait être assez satisfaisant de voir la machine exploser sans même avoir comprit qui était son ennemi. La jeune femme répondit alors, moqueuse :


    "Ah désolée l'asticot mais jouer les lombrics dans la boue, moyennement. C'est comme si je te donnais une grosse mitraillette et de tirer sur toute boite de métal suspectes. Bon, nous ne nous résumons pas qu'à ça chez les Tigers, mais quand même des fois, ça en frise l'image."

    Ana-Maria se remémora les jours où Duncan et Benjamin s'amusait - lors de petites missions peu périlleuses - à tirer sur un maximum de robots, comptant les points pour connaître le Roi de la gâchette. Parfois, Ana-Maria se joignait à eux, juste pour le challenge, mais parfois, lors de ses mauvais jours par exemple - elle restait en retrait, exaspérée par ces jeux de gamins. Il n'y avait bien que les hommes pour faire ça !

    La métisse reprit une gorgée de whisky, cela faisant un moment qu'elle n'y avait touché. Elle se demanda si les Serpents, si calmes, si silencieux, si posés, s'adonnaient quand même parfois à ce genre de défi. A vrai dire, Ana imaginait très mal Irina dans ce genre de compétitions, mais peut être Tyron ? Après tout c'était un garçon alors il y avait fort à parier là-dessus ! Sans plus attendre, elle lui demanda :


    "Vous faites des espèces de concours entre vous ? Genre qui exterminera le plus de robot, qui se fera le moins repérer ? Aller avoue l'asticot ! Je suis sûre que tu te laisse parfois aller à ça !"

    Oui, oui, deux fois déjà qu'elle l'appelait l'asticot ! Que voulez-vous, quand Ana-Maria avait trouvé un surnom affectif.. ça pouvait duré très longtemps ! A voir si le jeune homme aimait ou pas - en gros si il n'aime pas, on garde !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Qui va là ? ¦ pv : Ana-Maria Lucarez (TOPIC TERMINE)   Sam 27 Juin - 21:26

    - Ah désolée l'asticot mais jouer les lombrics dans la boue, moyennement. C'est comme si je te donnais une grosse mitraillette et de tirer sur toute boite de métal suspectes. Bon, nous ne nous résumons pas qu'à ça chez les Tigers, mais quand même des fois, ça en frise l'image.

    Tyron fut amusé par le ton moqueur de la Red Tiger. Mais elle avait parfaitement raison : si on lui donnait une arme à très gros calibre, ainsi qu'une bande de robots, Tyron n'aimerait pas trop utiliser l'arme pour faire voler les boites de ferraille en éclats. Il préfèrerait se glisser entre eux, les désactiver soit un par un, soit poser une bombe au milieu ! Mais bon, il ne valait pas la peine de discuter avec Ana-Maria sur laquelle des deux manières était la meilleure pour éliminer les machines, car de toute façon, ils ne se mettraient pas d'accord. Chaque groupe avait ses points forts et ses points faibles. Et ce qui rendait vraiment la base de Niagara Falls unique et si puissante, c'était la capacité des Tigres, Serpents et Ours à travailler ensemble, afin de combler toute faille, et combattre efficacement les machines. La jeune femme but alors une gorgée de whisky. Presque immédiatement après, Ana-Maria demanda à Tyron :

    - Vous faites des espèces de concours entre vous ? Genre qui exterminera le plus de robot, qui se fera le moins repérer ? Aller avoue l'asticot ! Je suis sûre que tu te laisse parfois aller à ça !

    Le Serpent ne put s'empêcher de rire. Ana-Maria était l'esprit même des Red Tiger ! Mais il se concentra ensuite pour repenser à ce qu'elle venait de dire. A vrai dire, jamais il ne s'était adonné à ce genre de compétition. Il ne prenait pas la guerre pour un jeu, et il savait que contrairement aux jeux vidéos, il n'avait qu'une seule vie, alors il préférait la garder le plus longtemps possible, ne pas la gaspiller inutilement. Mais il était vrai que parfois, lorsqu'une équipe de Black Snake partait en mission de destruction collective, il leur arrivait, à la fin de la mission, de regarder qui avait réussit à éliminer le plus de machines avec le moins d'explosifs, ou qui avait utilisé l'approche la plus silencieuse. Et le "gagnant", il se voyait parfois offrir une bière, denrée plutôt rare ces temps. Tyron en fit part à Ana-Maria, tout en laissant quelques mots plus provocateurs :

    - Mouais. J'aimerais quand même bien te voir avancer dans la boue. Je suis sûr que ça serait tripant. Mais t'as raison, on a pas les mêmes méthodes. Bah, celui qui est le plus discret, et qui arrive à détruire des machines sans se faire voir une seule fois, on se débrouille pour lui offrir une bière.

    L'asticot ... C'était quoi ce surnom débile ? Il aurait jamais dut lui parler de ramper dans la boue, car à présent, il était sûr qu'Ana-Maria n'oublierait pas de si tôt ce petit nom des plus ... "affectifs". Mais bon, il savait parfaitement que ce n'était pas par méchanceté que la métisse disait ça, mais plutôt par esprit de compétition, et peut-être de provocation amicale. Mais ça ne dérangeait pas du tout Tyron, au contraire. Puis il remarqua que le feu se faisait plus faible de minute en minute. Il dit alors à Ana-Maria, d'un ton légèrement provocateur :

    - Par contre, tu vas bientôt devoir faire l'asticot pour rentrer, car on va bientôt plus rien y voir. La relève vient dans combien de temps ?



    [Sorry, pas d'inspi' :S]
Revenir en haut Aller en bas
Ana-Maria Lucarez

avatar

Nombre de messages : 787
Age : 25
Age : 27 ans
Spécialité : - Mécanique & Transports -
- Armes à Feux -

Date d'inscription : 11/04/2009

Dossier personnel
Bilan de Santé: .R.A.S.
Relations:

MessageSujet: Re: Qui va là ? ¦ pv : Ana-Maria Lucarez (TOPIC TERMINE)   Jeu 13 Aoû - 3:19

    Il souhaitait tant que ça à la voir traînée dans la boue ? Non, décidément, ce n'était pas son terrain. Elle préférait sans fois qu'on la repère et qu'elle ait à tirer tout son chargement en grenade et en munitions que de se rouler par terre pour échapper au détecteur de chaleur des machines. Car une chose qu'elle devait reconnaître, c'est que cette technique était très efficace : la boue diminuait l'intensité de la chaleur des corps et ainsi, les machines pouvaient moins détecter les mouvements de leurs ennemis, les Résistants. En revanche, il ne fallait pas s'empêtrer, sinon, s'en était finit... Pas que la belle croyait en l'existence des sables mouvants, mais presque, et l'idée de finir noyée dans de la terre n'était pas pour lui plaire...

    "Peut être, mais ne rêves pas trop, cela ne risque pas de se produire si tôt !"plaisanta la Tiger.

    Quoique, semi-plaisanterie, parce qu'il était vrai qu'à moins que la mission la force, peu de chances qu'elle y rampe, dans cette boue. Non non, pas parce qu'elle était précieuse, juste qu'elle n'aimait pas, c'est tout. Elle avait bien le droit non ? Non ? Bon, d'accord...

    Ana-Maria jeta un regard soulagé sur sa bouteille. Il restait encore plein de son contenu. A la Résistance, l'alcool se faisait de plus en plus rare. La jeune femme n'avait rien d'une alcoolique et elle pouvait s'en passer, mais il était vrai qu'après une bonne victoire, une bouteille était fortement apprécié. Surtout que les Tigres étaient en majorité des gens à sang chaud, et la plupart d'entre eux aimaient alimenter cette chaleur avec un bon liquide. Une idée germa dans son esprit mais elle n'eut le temps de s'y intéresser de plus près : Tyron l'interrompit dans sa lancée. Arquant un sourcil et s'armant d'un sourire espiègle, elle répondit aussitôt :


    "Alors d'une, l'asicot c'est TON surnom, et ensuite les Green Bear arriveront dans... Six minutes et quatorze secondes pour être précise ! Ouais, je sais que chez les Snakes vous aimez la précision. C'est le côté Serpent à Sonnette sans doute !"

    Quel jeu de mot ! Il était désormais certain que le peu d'alcool qu'elle avait ingurgité n'avait en rien troublé son esprit fin.. ou pas ! La jeune femme ne put s'empêcher de retenir un petit rire. Désormais, elle devait mettre son plan en oeuvre. Après tout, il ne lui restait que quelques minutes. S'étirant un peu, elle se redressa et lâcha juste à Tyron, petit clin d'oeil à l'appui :

    "Je reviens, garde l'oeil ouvert l'asticot !"

    Sur ces mots, elle se dirigea une nouvelle fois vers ce qui fut une épicerie. Une fois à l'intérieur, elle prit un carton de taille moyenne, qui pourrait tenir sous le bras, et y fourra toutes les boissons qu'elle pourrait trouver, ainsi que dans son sac, allant de la simple limonade au whisky en passant par les red bull et les bières. Au final, elle récolta pas moins d'une quinzaine de cannettes et bouteilles et n'était pas peu fière lorsqu'elle retourna auprès de Tyron. Affichant un sourire des plus satisfaits, elle expliqua :

    "Voilà qui ravitaillera le frigo de la salle de repos ! Je pourrais même faire un peu de troc avec quelques membres de la base, y'en a qui savent se montrer généreux !"

    Parfois, il arrivait à Ana-Maria d'avoir envie d'une cigarette, ou de trouver de nouvelles fringues, quand les siennes devenaient importables - vous savez, quand on est mécano, Red Tiger et casse-cou de service, les vêtements de font pas long feu - elle devait ou bien les gagner aux jeux - elle gagnait, mais parfois elle perdait - ou bien les troquer. Là, l'occasion se présentait, alors autant en profiter. Elle n'aimait pas ça, préférant largement partager, mais tout le monde n'était pas comme elle : soit certains profitaient et ne rendaient pas ce qu'il leur était prêter, soit, tous simplement, il ne voulait jamais donner sans recevoir. Alors elle faisait ce qu'elle pouvait, elle aussi, pour avoir le minimum. Là, l'alcool était une bonne monnaie d'échange.

    Quelques secondes après qu'elle soit revenue, elle entendit des pas se rapprocher et savait qu'il s'agissait de deux recrues Green Bears qui prenaient la relève. Ils les saluèrent de façon un peu solennelle - s'était de nouvelles recrues - et Ana-Maria n'hésita pas à répondre aussi sec, histoire de détendre l'atmosphère :


    "C'est bon les Nounours, on vous laisse la place ! Aller, tenez les gars, cadeau, mais n'en abusez pas !"fit elle en leur tendant la bouteille de whisky. "C'est juste pour vous tenir éveiller. Si vous buvez, ce sont vos vies et celles de vos familles à la Base qui seront en jeu. Ne l'oubliez jamais."

    Elle était un peu moralisatrice mais voulait que les choses soient bien clairs et, visiblement, ils comprirent vite. Ceci dit, Ana-Maria leur laissait la bouteille de bon coeur. Elle se tourna vers Tyron et lança amicalement :

    "Aller l'asticot, on rentre ! Bonne nuit les Bisounours, et pas de folie !"

    Contente de sa soirée, de sa discussion avec Tyron, de ses trouvailles et aussi de rentrer enfin à la base, la jeune femme affichait une bonne humeur évidente. Portant son carton sous son bras gauche et tenant un Glock munit d'une lampe dans sa main droite, elle éclairait sa route pour retrouver son chemin. Elle ne craignait pas trop le danger, cette nuit avait été calme pour l'heure. Au pire, elle lâcherait - non sans dépit, ce qui la rendrait plus redoutable encore - son carton de victuailles et défendrait sa vie. C'était les aléas du métier comme on dit ! Et puis Tyron rentrait avec elle, donc bon...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Qui va là ? ¦ pv : Ana-Maria Lucarez (TOPIC TERMINE)   Jeu 13 Aoû - 11:10

    Peut être, mais ne rêves pas trop, cela ne risque pas de se produire si tôt !

    Tyron ne retint pas le rire joyeux qui lui sortit de la bouche. Il voyait parfaitement : Ana-Maria préférait courir, tirer, se défouler, plutôt que d’être tranquille, attendre, dans la boue. Cette pensée le réjouit, et il se promit intérieurement que lorsqu’elle le ferait, il serait présent pour voir ça ! Ana-Maria sembla alors soulagée lorsqu’elle se rendit compte qu’il restait pas mal d’alcool dans la bouteille. Après tout, c’était une denrée rare ces temps-ci ! De plus, les résistants avaient déjà fouillé quasiment tous les commerces de la ville : que ces deux jeunes combattants soient tombés dessus relevait presque de la chance ! D’un regarda amusé, Ana-Maria répondit à Tyron :

    - Alors d'une, l'asicot c'est TON surnom, et ensuite les Green Bear arriveront dans... Six minutes et quatorze secondes pour être précise ! Ouais, je sais que chez les Snakes vous aimez la précision. C'est le côté Serpent à Sonnette sans doute !

    Encore une fois, Tyron ne garda pas ses rires, les laissant sortir au grand jour. Elle avait l’esprit fin, et ses sorties étaient amusantes ! Il aimait déjà Ana-Maria, même s’il la connaissait depuis très peu de temps. Le Serpent à Sonnette … on ne la lui avait jamais faite celle-là ! Six minutes et quatorze secondes hein ? Quelle précision, il aimait ça. Si c’était bien une des choses qu’il ne supportait pas, c’était les retards. Bon après, tout dépendait de la durée de ce retard : jusqu’à dix minutes, ça pouvait passer, mais au-delà, Tyron avait tendance à s’énerver un peu. Après lui avoir adressé un petit clin d’œil, Ana-Maria s’éclipsa de nouveau, encore vers l’épicerie ? Sûrement pour aller s’y ravitailler, la maline. Au passage, Tyron nota dans un recoin sombre de son esprit l’emplacement approximatif de cette véritable mine d’or. En attendant que la jeune Tigre revienne, il se contenta d’observer les environs, silencieusement, attentivement.

    A son retour, Ana-Maria semblait vraiment heureuse. Elle devait sûrement avoir trouvé bon nombre de choses très intéressantes à ramener à la base. En tout cas, son carton semblait bien lourd. Elle déclara avoir trouvé de quoi ravitailler le frigo de la salle de repos. En effet, ce dernier subissant constamment les assauts de combattants fatigués, il se retrouvait bien souvent vide. Heureusement que des gens comme Ana-Maria pensaient à la communauté, amenant de quoi distraire un peu tout le monde. Tyron, pour sa part, ne prenait pas souvent de quoi alimenter ce frigo, car lors de ses missions, il n’avait normalement ni le temps ni les moyens de ramener de tels objets. Mais lorsqu’il passait dans une épicerie ou tout autre établissement commercial, il ramenait un ou deux ‘’souvenirs’’, et après s’être servit lui-même, il donnait volontiers le surplus à des amis. Après tout, il fallait s’entraider en ces temps pour le moins compliqués. Ana-Maria évoqua alors le troc. C’était un moyen très utile d’obtenir ce qu’on voulait, à condition d’avoir un objet à échanger de semblable valeur, ou du moins, intéressant aux yeux de votre partenaire commercial.

    Lorsque la membre des Red Tiger approcha, Tyron lui piqua une bouteille d’eau. Après l’alcool ingurgité, bien qu’il n’en ait pas bu des masses, un peu d’eau fraîche lui ferait le plus grand bien. Le liquide coula le long de sa gorge avec aisance, le rafraîchissant agréablement. Ce fut à ce moment-là qu’arrivèrent les deux Green Bear. Ils marchaient bruyamment, on voyait bien qu’ils étaient novices. Ana-Maria les accueillit ‘’chaleureusement’’, leur offrant même le whisky ! Bonne idée ou pas ? Le futur le dira. Tyron se contenta de leur adresser un clin d’œil en partant, car ils semblaient plutôt apeurés, ou plutôt, impressionnés, par les paroles de la femme. Le Serpent et la Tigre rentrèrent donc en silence, côte à côte. Une amitié venait de naître …
Revenir en haut Aller en bas
Ana-Maria Lucarez

avatar

Nombre de messages : 787
Age : 25
Age : 27 ans
Spécialité : - Mécanique & Transports -
- Armes à Feux -

Date d'inscription : 11/04/2009

Dossier personnel
Bilan de Santé: .R.A.S.
Relations:

MessageSujet: Re: Qui va là ? ¦ pv : Ana-Maria Lucarez (TOPIC TERMINE)   Jeu 13 Aoû - 19:56

|| TOPIC TERMINÉ ||
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Qui va là ? ¦ pv : Ana-Maria Lucarez (TOPIC TERMINE)   

Revenir en haut Aller en bas

Qui va là ? ¦ pv : Ana-Maria Lucarez (TOPIC TERMINE)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- Human Resistance - :: Extérieur de la Base :: Ruines de la Ville de Niagara Falls (USA) -