AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

Who are you little girl ? A fan ? ¦ pv : Josie Baldwin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Invité
Invité



MessageSujet: Who are you little girl ? A fan ? ¦ pv : Josie Baldwin   Ven 12 Juin - 2:01

    Citation :
    Le plumage est brun foncé, les épaulettes et les épaulettes et les cuisses sont roux foncé, le bout de la queue et le croupion son blancs. Comme toutes les buses, elle a les ailes larges, et la queue en éventail ce qui lui permet de planer aisément.

    - C'est donc ça ... une buse de Harris.

    En plus, la photographie collait parfaitement. Mais de quoi parlait-il, ce jeune Tyron ? Du rapace qui l'avait suivit tout le long de sa mission ! Cet oiseau avait suivit le Serpent jusqu'à la base, avant que l'homme ne s'enfonce dans les couloirs de Niagara Falls. Mais le plus étrange, c'était qu'à chaque fois que Tyron s'arrêtait pour une quelconque raison que ce soit, le rapace se posait, non loin de lui. Le Serpent avait même laissé un dernier morceau de viande séchée, que la buse s'était fait un plaisir d'engloutir. L'idée de faire de ce rapace un oiseau messager avait fleurit dans l'esprit de Tyron, mais il ne savait pas si son idée était applicable. Déjà, il ne pourrait sûrement pas amener l'oiseau à l'intérieur de la base. Et ensuite, et surtout avant tout, il fallait déjà qu'il puisse le toucher. Mais le livre qu'il tenait dans les mains le rassura quelque peu. En effet, Tyron fut soulagé lorsqu'il lut :

    Citation :
    Aujourd’hui comment beaucoup de rapaces la population de buse de Harris est en diminution, mais elle est devenue un oiseau populaire auprès des fauconniers. En raison de sa taille, son intelligence et de son tempérament, elle est l’idéal pour un fauconnier débutant.

    Ouf ! Car plus débutant que Tyron, c'était dur de trouver, même si cela faisait maintenant plus d'une heure que le jeune homme était plongé dans les livres, surtout ceux traitant de la fauconnerie. Il avait trouvé un ouvrage des plus intéressants, montrant chaque étape à faire pour réaliser le matériel nécessaire à l'entraînement d'un faucon. Il suffisait souvent d'un peu de cuir et d'un couteau, et après quelques coups bien appliqués, on obtenait toutes sortes d'objets très utiles. D'ailleurs, Tyron allait emmener trois livres qui lui serait très utiles. Quelle idée quand même ... devenir fauconnier. Comme si il n'avait déjà pas assez de travail comme ça, et comme si il avait tout le loisir qu'il voulait, en plus de vouloir entraîner un oiseau ... Mais ce n'était pas juste le fait d'être maître du rapace qui l'intéressait, non, son but était bien plus loin. On savait parfaitement qu'il y avait un bon nombre de camps de résistance semblable à celui de Niagara Falls, et ce dans tout le pays, mais le problème était qu'il n'y avait aucun moyen de communication, à part celui de chercher et de livrer soit-même un message, car Skynet contrôlait tout le réseau d'information. Hors, avec un oiseau capable de se rendre lui-même où on le lui indiquait, ça facilitait grandement les choses, et permettrait une meilleure coordination entre les résistants. Ca serait vraiment une chose fantastique ...

    - Oh, désolé.

    Car en se levant, Tyron n'avait pas vu qu'une jeune fille passait juste derrière lui, et il l'avait touchée avec sa chaise. Le Serpent se leva, livres en main, et s'excusa au près de son interlocutrice. D'ailleurs, il ne l'avait jamais vue nulle part elle. Bon, elle était très jeune, ce qui expliquait sûrement qu'ils ne se soient jamais croisées dans les couloirs de la base de Niagara Falls.

    - J'espère que je t'ai pas fais mal ...
Revenir en haut Aller en bas
Josie Baldwin
- Modo - Jonas and the Machine
avatar

Nombre de messages : 638
Age : 34
Age : 16 ans
Spécialité : Mécanique et Discrétion
Date d'inscription : 08/06/2009

Dossier personnel
Bilan de Santé: .R.A.S.
Relations:

MessageSujet: Re: Who are you little girl ? A fan ? ¦ pv : Josie Baldwin   Ven 19 Juin - 0:29

Après avoir avalé en vitesse son repas, Jonas s’était dirigée vers l’atelier de mécanique. Pour une fois, on lui avait confié une tâche. Pas bien importante, mais tout de même. Réparer un moteur d’une voiture toute seule, c’était rare. Elle avait l’impression que son père tentait de lui trouver du travail pour qu’elle cesse de penser au fait qu’elle sortirait bientôt avec les Green Bears. Le rendez-vous n’était toujours pas fixé, mais elle y pensait constamment. Malheureusement pour Brian Baldwin, cela en prenait bien plus pour ôter une idée de la tête de sa fille. Il le savait, mais rien ne l’empêchait d’espérer. Donc, Jonas se dépêchait de se rendre à l’atelier, craignant presque d’arriver et de voir quelqu’un d’autre pencher sur son moteur et d’être encore mise de côté.

En tournant le coin d’un couloir, elle vit un jeune homme pénétré dans la salle de repos. Elle ralentit, avant de s’arrêter complètement. Elle l’avait déjà vu. Il faisait partie des Black Snakes. Il s’appelait Tyron. L’ayant croisé à quelques reprises alors qu’il sortait pour une mission, Jonas s’était sentie un peu jalouse. C’était idiot, évidemment, mais elle n’arrivait pas à se contrôler. Il n’était pas plus vieux qu’elle, à peine de quelques années, et il avait la permission de sortir et de travailler avec William. Mis à part ce dernier, elle ne connaissait personne parmi les Snakes. Elle savait qui en faisait partie, mais elle n’était amie avec aucun d’entre eux. Elle se voyait mal demander des conseils à William, surtout que sa principale motivation était surtout d’être avec lui plutôt que de faire le boulot des Snakes. Elle s’était donc dit qu’elle pourrait demander quelques conseils à Tyron. Ils ne se connaissaient pas, mais elle se disait qu’elle pourrait parvenir assez facilement à discuter avec lui. Elle n’avait cependant jamais trouvé le temps et le bon moment pour le faire. Le bon moment semblait se présenter. Elle en oublia presque son moteur en se dirigeant lentement vers la porte de la salle de repos. Elle entrouvrit la porte et vit le jeune homme penché sur un livre au bout de la salle. Mis à part Tyron, la pièce était complètement vide. Il semblait que le moment soit venu.

Jonas entra dans la pièce, sans faire de bruit, comme elle savait si bien le faire, et referma la porte derrière elle. Elle s’avança doucement vers Tyron. Elle jeta un œil par-dessus son épaule pour voir ce qu’il lisait. C’était un bouquin sur les oiseaux. Cela faisait un bon moment que la jeune fille n’avait pas vu un oiseau en liberté.


- C'est donc ça ... une buse de Harris.

Jonas sursauta presque. Elle ne s’attendait pas à ce qu’il se parle à lui-même. L’espace d’un moment, elle avait même cru qu’il s’était adressé à elle. Elle jeta un autre coup d’œil sur le livre. De mémoire, elle n’avait jamais vu cette espèce d’oiseau auparavant. Elle se demanda ce qu’il pouvait bien vouloir faire d’une information de ce genre. Les oiseaux, mis à part piaffer, ça ne servait à rien après tout.

Tyron recula subitement sa chaise, ayant clairement terminé sa lecture. Chaise qui fonça directement dans le bas-ventre de la blonde. Elle grogna, autant de douleur que de colère contre elle pour ne pas avoir anticipé le mouvement ayant été trop absorbé par l’image sur la page du livre.

- Oh, désolé. J'espère que je t'ai pas fais mal ...

Elle lui lança un regard noir avant de prendre une grande respiration. C’est que tout ça commençait très bien!


-En fait, oui, tu m’as fait mal! Mais, c’est pas grave, j’risque de m’en sortir!, dit-elle sur un ton un peu froid.

Elle n’avait pas aimé le ton qu’il avait prit pour s’excuser. Elle avait l’habitude qu’on s’adresse à elle comme si elle était une gamine attardée qui s’était égarée et qui ne devrait jamais se trouver là où elle se trouvait. C’est l’impression qu’elle avait eu avec le «j’espère que je t’ai pas fait mal» qu’il avait lancé. Comme si le fait qu’elle était plus jeune que lui signifiait automatiquement qu’elle était plus fragile. Elle tenta d’ignorer son impression. Il n’avait probablement voulu qu’être gentil; elle tentait de s’en convaincre. Avant d’avoir la chance d’hésité, elle se lança :


-T’es dans les Black Snakes, hein? Faut faire quoi pour les rejoindre?

_________________
I can't stand it
I got to break lose somehow
When this boat starts rockin'
And people keep knockin' on my door
I want to run run run run away from here

|Little Lost Girls - The Runaways|
Votez pour le forum ICI
Avatar par ©Josie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stargateuniverse.keuf.net/forum.htm
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Who are you little girl ? A fan ? ¦ pv : Josie Baldwin   Sam 20 Juin - 14:24

    Le regard que la jeune fille lança à Tyron parut bizarre à ce dernier. Elle semblait vraiment fâchée. Mais bon, si elle tentait de faire peur au jeune homme, c'était râté. Pourquoi aurait-il peur d'une gamine haute d'à peine plus qu'un mètre soixante, alors qu'il partait souvent en mission, en temps de guerre, contre des machines ? La blonde dit alors :

    - En fait, oui, tu m’as fait mal! Mais, c’est pas grave, j’risque de m’en sortir !

    Son ton était froid, voire agressif. Mais pour qui se prenait-elle ? C'était sûrement une petite capricieuse ... Mais bon, ces temps, Tyron ne faisait pas trop attention aux enfants. D'ailleurs, il n'en croisait pas souvent. Et puis la plupart des jeunes de la base avaient perdu un être proche, voire toute leur famille, et Tyron n'était pas toujours très doué pour parler de ce genre de chose, qui de plus est à des enfants, évitait donc ces petites créatures, bien qu'il n'en soit pas une très âgée non plus ! Alors bon, vu qu'il ne connaissait pas cette petite blonde, donc son passé, il ne serait pas trop agressif. Alors que Tyron s'apprêtait à lui répondre quelque chose, la fille lança :

    - T’es dans les Black Snakes, hein ? Faut faire quoi pour les rejoindre ?

    Quoi ? Tyron ne comprenait plus rien à ce qu'il se passait ! Déjà, comment savait-elle qu'il appartenait aux Black Snake ? Normalement, les enfants n'étaient pas sensés approcher les portes de la base. Si ? Bon d'accord, si elle se promenait librement dans la salle de repos, elle avait sûrement put déjà se trouver tout près de la sortie. Ainsi, elle avait put le voir partir en mission, équipé de noir, ce qui rendait facile son identification. Par contre, Tyron partait toujours en mission très tôt, souvent avant que le soleil ne soit levé. Cette jeune fille devait être matinale ... Mais pourquoi voulait-elle savoir ce qu'il fallait faire pour les rejoindre ? Était-elle intéressée par les Serpents, au point de vouloir les intégrer ? Mais elle était très jeune. D'après Tyron, la petite blonde ne devait pas avoir plus de seize ans. Et elle ne faisait sûrement pas encore partie des Green Bear. Et il fallait qu'elle intègre d'abord les Ours surveillant la base de Niagara Falls avant d'espérer se faire muter dans une autre branche armée. Tyron communiqua cela à la jeune fille :

    - Ouf, j'aurais pas voulu te tuer - Dit-il d'un air amical, avant d'ajouter, plus sérieusement : - Il faut faire tes preuves en tant que Green Bear avant de pouvoir devenir Black Snake ou Red Tiger. Et tu t'appelles comment ?
Revenir en haut Aller en bas
Josie Baldwin
- Modo - Jonas and the Machine
avatar

Nombre de messages : 638
Age : 34
Age : 16 ans
Spécialité : Mécanique et Discrétion
Date d'inscription : 08/06/2009

Dossier personnel
Bilan de Santé: .R.A.S.
Relations:

MessageSujet: Re: Who are you little girl ? A fan ? ¦ pv : Josie Baldwin   Dim 5 Juil - 16:49

Jonas fixait le jeune homme d’un air décidé. Elle voulait rejoindre les Black Snakes, point final. Si on lui proposait une autre équipe, elle refuserait et si on exigeait une autre équipe pour elle, et bien tant pis, elle resterait dans son garage. Ce n’était pas la perspective la plus plaisante pour elle, mais elle saurait s’en satisfaire. Et rien n’indiquait qu’elle n’aurait jamais à sortir de la base si elle demeurait une simple mécanicienne. Elle n’en savait strictement rien en fait.

Elle attendit donc la réponse de Tyron, s’attendant à une réponse claire et précise. Évidemment, la réponse qu’il lui donna ne l’intéressait pas le moindre du monde. L’impression qu’elle avait se concrétisait de plus en plus : il la prenait pour une enfant. Elle croisa les bras en fronçant les sourcils, pas très heureuse :


-Je sais ça, imbécile! Tout le monde sait qu’on doit passer par les Bears avant de se faire transférer à une autre équipe. Ce n’était pas ça la question!

La jeune mécanicienne vivait dans la base de Niagara Falls depuis le tout début, ou presque. Avec le temps, même si elle était soit avec son père au garage ou avec les autres enfants sous surveillance, elle avait vite voulu savoir comment joindre une équipe, pour pouvoir sortir à l’extérieur un jour. Était ensuite venu sa rencontre avec William, ce qui avait consolidé son désir de joindre une équipe. Cependant, elle avait maintenant choisi l’équipe qu’elle voulait rejoindre.

Elle jeta un regard exaspéré vers la porte, se demandant si elle ne faisait pas une erreur en demandant à Tyron plutôt qu’à quelqu’un qu’elle connaissait déjà. Elle se disait qu’elle aurait mieux fait de demander à William, même si elle avait voulu initialement éviter de lui poser la question. Evanna aurait probablement pu lui répondre également car, même si elle n’était que médecin, elle avait des liens avec tout le monde. Si elle ne connaissait pas la réponse, elle aurait demandé à quelqu’un d’autre et serait ensuite revenue avec la réponse. Il était trop tard maintenant. Si elle partait maintenant en disant au Black Snake qu’elle n’avait plus besoin de son aide, elle passerait pour une gamine indécise et capricieuse. Pas une très bonne attitude à avoir envers un futur, peut-être, collègue de travail
.

-Ce que je veux savoir, c’est : est-ce qu’on dit simplement «Je veux joindre telle ou telle équipe» et ils nous transfèrent ou si l’on doit travailler certaines compétences particulières ou un truc du genre? Ils peuvent refuser quelqu’un dans une équipe, non? Ils se basent sur quoi pour faire leur sélection?

_________________
I can't stand it
I got to break lose somehow
When this boat starts rockin'
And people keep knockin' on my door
I want to run run run run away from here

|Little Lost Girls - The Runaways|
Votez pour le forum ICI
Avatar par ©Josie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stargateuniverse.keuf.net/forum.htm
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Who are you little girl ? A fan ? ¦ pv : Josie Baldwin   Mar 21 Juil - 18:51

    - Je sais ça, imbécile ! Tout le monde sait qu'on doit passer par les Bears avant de se faire transférer à une autre équipe. Ce n'était pas ça la question !

    Cela faisait quelques minutes, même pas en fait, qu'ils s'étaient rencontrés, et déjà Tyron avait envie de lui coller une claque. Pourquoi donc ? Parce que cette jeune fille pensait parler à sa petite copine de "classe", et de façon pas du tout polie. Hors, le Serpent n'avait rien fait qui puisse justifier cet énervement. En parlant, la fillette avait croisé les bras et froncé les sourcils. A présent, elle regardait aux alentours, comme si elle cherchait un moyen de s'échapper. Avait-elle des remords sur ce qu'elle venait de dire ou de faire ? Sûrement ... pas. Tyron descellait en effet en cette jeune fille quelqu'un de très têtu. Comment le savait-il ? Il n'en savait rien en fait, c'était juste son intuition qui lui disait cela. Seul le futur lui donnerait raison, ou tort !

    - Ce que je veux savoir, c’est : est-ce qu’on dit simplement «Je veux joindre telle ou telle équipe» et ils nous transfèrent ou si l’on doit travailler certaines compétences particulières ou un truc du genre ? Ils peuvent refuser quelqu’un dans une équipe, non? Ils se basent sur quoi pour faire leur sélection ?

    Gné ? Pourquoi une telle question ? Espérait-elle intégrer les Black Snakes ? Si jeune ? Impossible, tout le monde se ficherait de sa tête. Tyron tenta alors de découvrir les véritables motivations de cet enfant. La seule raison qu'il voyait, après une minute à y réfléchir, ce fut qu'elle voulait les intégrer. Mais elle devait parfaitement savoir que c'était quelque chose qu'elle ne pourrait pas faire, du moins pour l'instant. Et dès qu'elle aurait atteint l'âge autorisé pour quitter la base et intégrer un des groupes armés de Niagara Falls, elle devrait d'abord faire partie des rangs des Green Bear, et ce pendant quelques années. Quand elle aurait fait ses preuves, peut-être pourrait-elle aller grossir les rangs des Snake ou des Tiger. Puisqu'elle semblait si déterminée à trouver des réponses, Tyron allait un peu éclairer ses questions. Il dit, après avoir passé le temps tourné à réfléchir :

    - Si tu as envie de faire partie des Black Snake, tu dois en faire la demande à Carson, qui jugera si tu es apte ou pas à quitter les Ours. Après, Everett te fera passer un test, physique et psychologique, autant que pratique, pour déterminer tes aptitudes à devenir un Serpent. Ce n'est pas facile ...

    Pendant tout ce temps, Tyron avait parlé d'une voix sérieuse, sans montrer quelconque trace d'amitié. Il laissa la jeune fille réfléchir, pendant environ une minute. Puis il s'approcha d'elle. Dans sa dernière phrase, il avait laissé en l'air un air de "c'est pas facile pour les fillettes comme toi", mais au final, il ne dit rien. Il allait à présent éclairer un peu ses propres propos. Il fit un pas en direction de la fille, et lui sourit. Pas un sourire faux, pour amadouer. C'était plutôt un sourire sincère, pour montrer qu'il la respectait. Tyron dit alors d'une voix amicale :

    - Mais je suis sûr que tu y arriveras ...

    Car sans qu'il sache pourquoi, il avait le sentiment que cette jeune fille n'était pas la fillette innocente et faible que donnait son apparence. Elle devait avoir vécu beaucoup de choses qu'un enfant normal n'aurait pas dut vivre ni endurer ... comme tout le monde ...





    [Vraiment désolé du retard !]
Revenir en haut Aller en bas
Josie Baldwin
- Modo - Jonas and the Machine
avatar

Nombre de messages : 638
Age : 34
Age : 16 ans
Spécialité : Mécanique et Discrétion
Date d'inscription : 08/06/2009

Dossier personnel
Bilan de Santé: .R.A.S.
Relations:

MessageSujet: Re: Who are you little girl ? A fan ? ¦ pv : Josie Baldwin   Mar 11 Aoû - 2:41

Malgré le ton pas très poli que Jonas avait employé pour répondre au jeune homme, il ne semblait pas vraiment s’en faire outre mesure. Étrangement, cela l’énervait beaucoup. C’était un point sur lequel elle devrait travailler tôt ou tard, cette fâcheuse manie de toujours percevoir le ton de la voix des autres comme une forme de rabaissement ou d’attaque personnelle. Elle avait beau essayé parfois, mais elle n’y arrivait jamais, ou alors que très rarement lorsque la personne en face d’elle était beaucoup plus importante qu’elle, ce qui n’était pas le cas présentement. Bon, elle aimait provoquer les gens. C’était ce qui l’énervait le plus dans la situation présente : elle l’avait provoqué, pas énormément, mais tout de même provoqué, et il ne réagissait pas. Elle voulait qu’il se fâche, mais non. Même si elle ne le laissait pas paraître, elle nota dans un coin de sa tête qu’elle devrait peut-être le prendre en exemple.

Alors, c’était Carson qui décidait si un membre temporaire des Green Bears était apte ou non à rejoindre une autre équipe. Bien que l’information ne semblait pas du tout dénué de sens, l’adolescente devait avouer qu’elle n’y avait pas songé. Aucun doute qu’elle devrait aller voir l’homme bientôt si elle voulait commencer sa formation. Clairement, personne n’allait le faire à sa place. Elle se dit que plus tôt elle irait, plus elle avait de chances de réussir à prouver à Carson qu’elle était vraiment motivée et qu’elle pouvait devenir très compétente. Elle savait bien que convaincre Carson ne devrait pas être bien difficile. Par contre, Everett… Elle ne savait pas pourquoi, mais ce type lui fichait la trouille. Elle ne lui avait jamais parlé et elle redoutait déjà le jour où elle devrait passer les tests d’entrée pour joindre son équipe.


-Ne me parle pas comme si j’étais un enfant!, lança-t-elle lorsque Tyron lui dit qu’elle arrivera à joindre les Snakes un jour.

Si ça, ce n’était pas de la provocation pure et dure, elle se demandait bien ce que cela pouvait être! Évidemment qu’elle allait réussir. Elle était la fille d’un militaire. Son père ne lui avait pas apprit la défaite, que la réussite. Elle était bien déterminée à devenir la plus jeune à joindre le groupe des Black Snakes. Après tout, il n’y avait pas d’âge minimal pour rejoindre un groupe lorsqu’on avait passé le cap des seize ans.

Jonas réfléchit quelques instants, rapidement. Elle s’aida de ses bras pour se hisser sur le bureau et s’y assit. [HJ : Désolé pour le temps de verbe louche, j’ai du mal avec le verbe asseoir] Elle croisa les jambes, se donnant un minimum de classe pour une fois, car il était bien connu que la jeune mécanicienne était plutôt du genre à ouvrir bien grand les cuisses même si elle était en jupe, sans mauvaises pensées évidemment. Elle se trouvait désormais presque au même niveau que le jeune homme. Elle le regarda dans les yeux quelques secondes, allongeant délibérément le silence. Elle aimait bien faire cela.


-Ils nous font faire quoi exactement chez les Bears? On ne fait pas que tourner en rond autour de la base comme des abrutis, non?

_________________
I can't stand it
I got to break lose somehow
When this boat starts rockin'
And people keep knockin' on my door
I want to run run run run away from here

|Little Lost Girls - The Runaways|
Votez pour le forum ICI
Avatar par ©Josie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stargateuniverse.keuf.net/forum.htm
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Who are you little girl ? A fan ? ¦ pv : Josie Baldwin   Mar 11 Aoû - 12:33



    - Ne me parles pas comme si j’étais un enfant !

    Ho, tiens, elle avait réagit, pour changer. Tyron ne doutait pas une seconde que cette fille était courageuse et déterminée, mais savait-elle contenir ses émotions ? Car à première vue, non. Elle réagissait à la moindre provocation. Réussirait-elle à se cacher, dans la boue, pendant qu’une machine lui marcherait à côté ? Serait-elle capable d’attendre des heures dans une cachette, entourées d’une équipe, attendant que les patrouilles de Skynet passent ? Pas sûr … du moins, pour l’instant. Ou alors, elle rejoindra un jour les Red Tiger ! Là, elle pourrait crier, hurler, tirer, s’énerver autant qu’elle le souhaitait ! Mais bon, si elle désirait devenir un Serpent, elle devrait apprendre à se contrôler. Et ça, on pouvait le réussir en s’entraînant beaucoup. En lui jetant un coup d’œil, Tyron remarqua qu’elle semblait fâchée. Vexée qu’il ne s’énerve pas ? Sûrement ! Mais elle ne tarda pas à réagir, et d’un coup de bras rapide, s’installa sur le bureau, croisant les jambes. Tiens, un geste féminin, qui fit intérieurement rire Tyron : cette fille avait beau faire la dure et tout, elle n’en restait pas moins une femme. Mais il ne montra rien de cette pensée passagère, et lorsque l’enfant le fixa, il soutint son regard, jusqu’à qu’elle parle de nouveau :

    - Ils nous font faire quoi exactement chez les Bears ? On ne fait pas que tourner en rond autour de la base comme des abrutis, non ?

    Quelle insolence ! Comme des abrutis … pff … Les Green Bear étaient le premier rempart contre Skynet, ceux qui avertissaient toute la base de Niagara Falls lors d’intrusions ! Ils signalaient tout ce qui se passait autour des ruines de la ville, ils savaient tout ! Si un membre armé de la base ne faisait pas partie des Ours, ça signifiait qu’il y était déjà passé avant, apprenant toutes les règles de survie, d’observation, de contrôle ! C’était un des rôles les plus importants, là où on avait le moins le droit à l’erreur. Car une seconde d’inattention suffisait à ouvrir une brèche pour les machines ! Il fallait être sans failles … Tyron tenta de l’expliquer à la jeune fille :

    - Les Bear sont la première défense, ceux qui sont en premier sous le feu des machines quand elles attaquent la base. C’est eux qui signalent les intrus, eux qui doivent surveiller la base. Je pense que c’est le travail le plus important qui soit. Sinon, oui, contrôler les alentours est une de leur plus grande occupation. Mais il y a aussi des missions de reconnaissance, très … instructives !

    Tyron avait buté sur le dernier mot, ne trouvant pas au début le plus adapté. Les missions de survie avaient été ce qu’il avait préféré chez les Green Bear. Survivre dans un milieu hostile était pour lui terriblement exitant. Le danger, savoir qu’il ne dormirait pas dans un lit, dans la base souterraine de Niagara Falls, il adorait ça ! Même si au bout d’un moment, ça pesait lourd dans l’esprit, ces expériences se montraient toujours des plus enrichissantes, amenant un savoir qui serait utile toute une vie !

    Mais pourquoi cette jeune personne cherchait-elle à tout prix à entrer chez les Snake … c’était très intriguant. Il tenta alors de réfléchir à ce qui pouvait vraiment la pousser à ça … peut-être que … oui, quelqu’un ! Une personne parmi sa compagnie devait plaire à cette fille, ce qui la poussait à vouloir elle-aussi intégrer les rangs des Black Snake ! Enfin, Tyron n’était pas du tout sûr de sa théorie, mais ça ne coûtait rien d’essayer :

    - Je vois que tu t’intéresses pas mal à tout ça. Mais pourquoi veux-tu presser les choses ? Tu as tout le temps devant toi, je sais pas moi, amuses-toi, bricole des moteurs, quelque chose ! Mais pourquoi es-tu si pressée d’aller risquer chaque seconde de mourir, de te faire tuer ?

    Cette fois, on pouvait déceler de la tristesse dans sa voix. Il avait perdu beaucoup d’amis, certains qui lui étaient très chers, depuis qu’il était à Niagara Falls, presque tous lors de missions contre Skynet. Et puis sa famille, morte, sa maison, rasée, son ancienne vie, détruite. Il rêvait d’un jour pouvoir ne serait-ce que voir le monde sans ces machines, voir des enfants jouer dans un parc, les parents se regardant en souriant, sachant qu’il n’arriverait rien. Là, au contraire, chaque seconde pouvait être la dernière, à chaque seconde, des machines pouvaient débarquer et détruire en peu de temps ce que tant d’années avaient été nécessaires à construire. Il ne comprenait pas l’envie de cette fille d’entrer dans le cauchemar, de ne pas vouloir profiter de son enfance …

    - Qui est la personne qui te plait, tellement que tu veux rejoindre les Black Snake …
Revenir en haut Aller en bas
Josie Baldwin
- Modo - Jonas and the Machine
avatar

Nombre de messages : 638
Age : 34
Age : 16 ans
Spécialité : Mécanique et Discrétion
Date d'inscription : 08/06/2009

Dossier personnel
Bilan de Santé: .R.A.S.
Relations:

MessageSujet: Re: Who are you little girl ? A fan ? ¦ pv : Josie Baldwin   Mer 12 Aoû - 0:27

L’adolescente n’avait pas réalisé que ses propos avaient choqué l’homme. Elle avait simplement dit ce qu’elle pensait, sans réelles arrière-pensées. Après tout, c’est l’impression qu’elle avait lorsqu’elle entendait parler des Green Bears : des types qui tournent en rond toute la journée. Il lui expliqua alors le travail des Bears. Elle leva un sourcil, plus dubitative qu’autre chose. Disons que le terme «instructives» la rendait perplexe. En fait, la description des tâches générales de l’équipe qu’elle devrait rejoindre bientôt la laissait perplexe. Elle n’avait clairement pas du tout la même opinion de ce groupe. Elle était prête à modifier sa façon de voir les choses que le jour où elle aurait la preuve que ce n’était pas que de joyeux randonneurs qui allaient se perdre autour de la base.

Jonas glissa alors sa main dans ses cheveux, écoutant toujours Tyron. Il voulait savoir pourquoi elle voulait se joindre aussi rapidement à une équipe. Il voulait savoir pourquoi elle ne prenait pas le temps et n’allait pas s’amuser avec des moteurs au lieu de courir vers la mort. Elle lui lança un regard étrange. Ce n’était pas de la colère qu’elle lui lançait, mais autre chose, difficile à décrire. Elle en avait assez de toujours entendre le même refrain. Personne ne réalisait donc qu’elle en avait simplement marre de toujours QUE bricoler des moteurs, de TOUJOURS rester enfermée entre quatre murs en n’ayant jamais la chance de voir ou vivre autre chose. Personne ne semblait comprendre qu’elle voulait, qu’elle devait, voir autre chose, quelque chose qu’elle n’avait jamais vécue auparavant.


-Je n’ai pas l’intention de mourir, se contenta-t-elle de dire, ne voulant pas élaborer sur les raisons qui la poussaient à vouloir joindre une équipe.

Elle doutait que le serpent puisse comprendre. Il était plus vieux qu’elle, il n’avait jamais eu à se cacher toute sa vie sous terre en n’ayant que pour souvenir une photo du ciel caché dans le tiroir à chaussettes de son père. Bon, la photo n’était pas d’un ciel, mais il était présent. Elle n’avait aucun souvenir du ciel, ni du vent ou de la pluie. Ce besoin devenait de plus en plus pressant. Elle devait aller plus loin que les murs de la base pour continuer à croire à tout ce que les plus vieux tentaient de lui faire comprendre.

Elle se renfrogna légèrement lorsqu’il évoqua le fait qu’elle voulait rejoindre la même équipe que lui à cause d’une personne. Elle détourna le regard et croisa les bras, tout en lançant un «C’est n’importe quoi!» sur un ton faible et assez peu convaincant. Il n’allait tout de même pas s’imaginer qu’elle se lancerait aussi facilement dans les confidences. Surtout que Jonas était contrariée. Elle ne s’imaginait pas qu’il était si facile de lire en elle. Il y avait quand même une marge entre s’intéresser à un groupe par curiosité et être intéresser à un groupe par désir d’une personne. Évidemment, le second cas était le sien, en partie. William était en effet un GROS plus dans le choix de sa future équipe. Cependant, elle ne croyait pas que son attitude et ses questions auraient pu aider le jeune homme à découvrir cette réalité.


-Va pas t’imaginer des choses! T’es pas du tout mon genre!, dit-elle en replongeant son regard dans le sien, bien déterminée à lui ôter sa dernière idée de la tête. J’ai pas le droit d’être simplement curieuse?

_________________
I can't stand it
I got to break lose somehow
When this boat starts rockin'
And people keep knockin' on my door
I want to run run run run away from here

|Little Lost Girls - The Runaways|
Votez pour le forum ICI
Avatar par ©Josie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stargateuniverse.keuf.net/forum.htm
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Who are you little girl ? A fan ? ¦ pv : Josie Baldwin   Mer 12 Aoû - 11:46

    La jeune fille semblait perplexe au propos des paroles de Tyron. Glissant ses mains dans ses cheveux, elle annonça ne pas avoir l’intention de mourir. Encore heureux ! Qui souhaitait mourir dans cette base ? Sûrement personne. Par contre, lorsque le Serpent exposa l’idée qu’elle voulait entrer dans les Black Snake pour quelqu’un qu’elle aimait bien, elle se voila en détournant le regard, marmonnant quelques mots que Tyron ne put saisir. Ho, avait-il touché un point sensible de la fillette ? Il semblait bien que oui. En tout cas, Tyron avait eut beaucoup de chance. Découvrir comme ça les motivations d’une personne relevait plus de la sôtise qu’autre chose, car si ça n’aurait pas été le cas, on aurait put le prendre pour un fou, un parano, de ceux s’imaginant des choses là où il n’y en avait pas. Simple coup de chance, et il se promit à qu’à l’avenir, il serait plus prudent avec les propos qu’il tiendrait envers cet enfant. La jeune fille dit alors, courageuse, persévérante :

    - Va pas t’imaginer des choses! T’es pas du tout mon genre J’ai pas le droit d’être simplement curieuse?

    Bingo. Tyron savait à présent qu’elle ne voulait aller chez les Snake que parce qu’une personne qu’elle aimait bien s’y trouvait déjà ! Mais bon, il ne fallait pas jouer avec les sentiments d’autrui, et cette jeune fille avait assez dévoilé de sa propre personne pour aujourd’hui. Elle allait sûrement détester Tyron à partir de … maintenant. Par contre, ce dernier ne tenait absolument pas à rester en froid avec elle. Pendant deux secondes, il soutint son regard, décidé à trouver de quoi se racheter. Puis il pensa à l’âge de cette fille. Elle était jeune, très jeune. Avait-elle connu la vie d’avant ? Pas sûr … Quoiqu’il en soit, ça valait la peine de tenter le coup :

    - Ok ok, t’affoles pas, je rigolais – Son ton laissait entendre qu’il n’aborderait, effectivement, plus ce sujet : – Au fait, t’aimerais voir le ciel ?

    En disant cela, il adressa un clin d’œil complice à la fillette, puis se retourna, faisant quelques pas vers la sortie. Normalement, les jeunes n’osaient pas franchir certains passages menant à l’extérieur, alors aller dehors, hors de question ! Par contre, Tyron avait assez de relations parmi les Serpents pour qu’on le laisse sortir en compagnie d’un enfant, juste quelques mètres à l’extérieur, là où elle n’avait sûrement pas mit les pieds depuis très très longtemps. Aaron comprendrait, et Tyron connaissait assez de passages qui lui permettrait de ne pas être vu en sortant. Et puis ils déboucheraient sur le toit d’un vieil immeuble, surplombant toute la ville, la forêt comme ligne d’horizon, les cascades derrières eux. Bref, encore fallait-il que la fille accepte. Il lui dit alors :

    - Au fait, c’est quoi ton nom ? Moi c’est Tyron. Et si t’as pas envie, t’es pas obligée de venir à l’extérieur …
Revenir en haut Aller en bas
Josie Baldwin
- Modo - Jonas and the Machine
avatar

Nombre de messages : 638
Age : 34
Age : 16 ans
Spécialité : Mécanique et Discrétion
Date d'inscription : 08/06/2009

Dossier personnel
Bilan de Santé: .R.A.S.
Relations:

MessageSujet: Re: Who are you little girl ? A fan ? ¦ pv : Josie Baldwin   Jeu 13 Aoû - 0:08

Jonas fut soulagée de voir que Tyron ne semblait pas vouloir insister sur le sujet de ses motivations pour joindre le groupe des Black Snakes. Il n’était pas certain qu’elle aurait apprécié de nouvelles questions au sujet de la mystérieuse personne qui motivait son choix. Même s’il avait dit qu’il blaguait, elle se doutait bien que ce n’était pas vraiment complètement le cas. Il avait bel et bien deviné qu’elle avait le béguin pour quelqu’un et elle se retint de peine et de misère pour ne pas le menacer. Bon, elle ne faisait pas très peur, comme ça, mais il le regretterait amèrement s’il évoquait un jour le sujet avec un de ses collègues ou avec une autre personne.

Pour l’adolescente, la conversation était terminée. Il n’y avait aucune raison pour qu’elle dure plus longtemps puisqu’elle avait obtenu les réponses à ses questions. Peut-être pas exactement toutes les réponses qu’elles souhaitaient entendre, mais elle savait déjà mieux se diriger désormais. Pour le moment, elle irait rejoindre les autres mécanos au garage et ensuite, elle trouverait un instant, et un peu de courage, pour aller voir Matthew Carson pour lui demander si elle pouvait se joindre à eux pour son entraînement. Elle ne s’attendait donc pas du tout à l’invitation que lui lança le jeune homme.

– Au fait, t’aimerais voir le ciel ?

Un vide passa dans sa tête à ce moment-là. Elle mit quelques secondes à analyser correctement la phrase qu’il venait de dire. En fait, il lui avait même fait un clin d’œil avant de se diriger vers la porte. Elle hésita un moment. Il était clairement en train de se moquer d’elle, de lui montrer qu’il était plus chanceux qu’une gamine de seize ans et qu’il avait la permission de sortir. Mais il continua, lui demandant son nom et en lui disant qu’elle avait le droit de refuser son offre. Elle ouvrit la bouche, clairement sous le choc. Est-ce qu’elle venait de complètement se méprendre à son sujet? Évidemment. Jonas croyait qu’il était comme tous les autres, se foutant des plus jeunes et agissant comme un idiot simplement parce qu’il faisait partie de ceux qui avait l’autorisation de sortir.

La blonde jeta un œil autour d’elle. Elle doutait qu’il avait le droit de la laisser sortir comme ça, même s’il restait avec elle. Mais comme ils étaient seuls dans la pièce, il était probable que peu de gens, ou personne, n’apprennent jamais où ils étaient allés. Elle sauta en bas de la table, où elle s’était assise un peu plus tôt, et rejoignit Tyron en quelques enjambées.


-Je viens, dit-elle d’une petite voix, presque comme si elle était gênée.

Ce n’était pas du tout le cas. Elle était surtout surprise et un peu stressée à l’idée qu’elle allait voir le ciel en plein jour. Et elle n’allait pas voir que le ciel, il y avait aussi tout le reste du paysage. Elle se mordit la lèvre inférieure et suivit docilement Tyron, ce qui ne lui ressemblait vraiment pas.


-C’est Jonas mon nom.

Elle resta silencieuse encore un moment, qui lui semblait presque une éternité, avant de lui demander, sur un ton rempli de doute:

-T'es pas en train de te moquer de moi, hein?

_________________
I can't stand it
I got to break lose somehow
When this boat starts rockin'
And people keep knockin' on my door
I want to run run run run away from here

|Little Lost Girls - The Runaways|
Votez pour le forum ICI
Avatar par ©Josie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stargateuniverse.keuf.net/forum.htm
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Who are you little girl ? A fan ? ¦ pv : Josie Baldwin   Jeu 13 Aoû - 11:15

    En sautant agilement de la table où sur laquelle elle s’était assise, la jeune fille semblait ne pas croire un mot de ce que disait Tyron. Quoi ? Pensait-elle qu’il se moquait d’elle ? Sûrement. D’habitude, les combattants ne faisaient pas attention aux enfants, se contentant de les ignorer. Mais après tout, qu’avaient-ils fait de mal pour subir une telle ignorance ? Ce n’était pas de leur faute, et qui sait combien de temps durerait cette guerre, combien de temps passeraient-ils en ignorant ce qu’était le ciel ? Après avoir marmonné quelque chose ressemblant à un acquiescement, la fillette rejoignit Tyron très rapidement. A présent, elle semblait avoir comprit qu’elle n’était pas sujette de moquerie de la part du Serpent, ce qui la laissa imaginer qu’elle allait vraiment voir l’extérieur en vrai, et pas d’après des images et des photographies. D’une petite voix encore un peu gênée, elle annonça :

    - C’est Jonas mon nom.

    Jonas. Il en avait déjà entendu parler quelques fois, comme quoi c’était une très bonne mécano. Enfin, pas encore tout à fait, mais que ses connaissances en la matières étaient incroyables. C’était vraiment ‘’cool’’ de voir des jeunes s’investir autant pour la base, surtout qu’avec son âge, Jonas pouvait rester tout le temps à l’abris, se reposer, se promener, ou encore faire un tas d’autres choses. Mais non, elle préférait aider dans les garages. C’était vraiment sympa. Tyron avait conscience qu’il ne fallait pas ignorer les jeunes, car si la guerre se prolongeait, si les vétérans mourraient, c’étaient aux jeunes de prendre la relève, il fallait donc leur faire confiance, ne pas agir comme s’ils étaient de purs gamins inutiles. A présent, Jonas avait changé de ton : elle n’étaient plus menaçante, mais semblait quand même un peu inquiète, ne savait pas trop si on se moquait d’elle ou pas. Elle le demanda d’ailleurs à Tyron. Ce dernier, à l’écoute de la question de Jonas, sourit. Pourquoi se moquerait-il d’elle ? D’ailleurs, il pourrait bien lui montrer plus que le ciel. Comme la vue par exemple, quoique, ce n’était pas un paysage paradisiaque qu’elle verrait, mais une ville en ruines, bombardée de toute part, détruite, envahie peu à peu par la forêt. Mais bon, c’était mieux que rien ! Avant de répondre à la jeune fille, Tyron attendit qu’ils arrivèrent à un certain point du couloir, là où une porte, fermée à clefs bien sûr, étaient flanqué d’une pancarte annonçant « ACCES INTERDIT ». Rapidement, puisque personne d’autre ne se trouvait dans le couloir, Tyron sortit une clef, ouvrit la porte, poussa rapidement Jonas dedans, mais sans faire de gestes violents, disons plutôt précis et rapides. Une fois ceci fait, il ferma la porte, verrouilla la serrure, et alluma la lumière à l’aide d’un interrupteur. Les néons dévoilèrent un couloir d’une dizaine de mètres, débouchant sur un escalier vertical. L’endroit était creusé dans la terre, mais des planches soutenaient le tunnel de toutes parts. Tyron dit alors, d’un ton amical :

    - Non, je suis sérieux. Ce tunnel va nous amener dans un autre, et dans une dizaine de minutes, peut-être quinze, on sera dans un grand immeuble. Je te demande juste une chose, c’est d’obéir à tout ce que je te dis. Il faut que tu soie consciente du danger. Mais tout devrait bien se passer !

    Ses ordres, quels qu’ils soient, ne seraient en rien manipulateurs. C’était juste une mesure de précaution, au cas où quelque chose ne se passerait pas comme prévu. Car ils ne se trouvaient pas dans un stupide jeu vidéo, où de toute façon, même en cas de mort, il suffisait de recommencer le niveau. Là, pas de deuxième chance. S’il avait utilisé un ton sérieux, sa dernière phrase fut bien plus joyeuse. Se dirigeant alors vers les escaliers, il commença l’ascension, et une fois arrivé en haut, il contrôla que tout était ok, avant d’attendre Jonas …
Revenir en haut Aller en bas
Josie Baldwin
- Modo - Jonas and the Machine
avatar

Nombre de messages : 638
Age : 34
Age : 16 ans
Spécialité : Mécanique et Discrétion
Date d'inscription : 08/06/2009

Dossier personnel
Bilan de Santé: .R.A.S.
Relations:

MessageSujet: Re: Who are you little girl ? A fan ? ¦ pv : Josie Baldwin   Sam 15 Aoû - 3:22

Tyron confirma le sérieux de sa requête tout en trainant l’adolescente avec lui. La crainte de se faire arnaquer par le jeune homme et surtout le stress qu’une telle activité créait chez elle se transformer rapidement en excitation. Elle réalisait finalement qu’elle allait vraiment voir ce qu’il y avait à l’extérieur de la base.

Elle continua de suivre le Black Snake lorsqu’il la poussa au travers d’une porte qu’il venait de déverrouiller rapidement. L’excitation monta de plus ne plus rapidement en elle. Elle écoutait ce qu’il lui disait mais sans vraiment l’entendre. Elle se doutait bien qu’il lui faisait une grande faveur et, sans avoir compris qu’il voulait qu’elle reste sagement à ces côtés, il n’y avait aucun doute que c’est ce qu’elle ferait. De plus, cette petite expérience pourrait l’aider plus tard, en montrant aux autres qu’elle pouvait bel et bien suivre les conseils et les ordres de quelqu’un d’autre et qu’elle n’était pas qu’une jeune écervelée.

Son cœur se mit à battre encore plus rapidement lorsque la lumière se fit dans le couloir et dans la cage d’escalier qu’elle allait devoir emprunter quelques minutes, secondes même, plus tard. Elle aurait voulu retenir son sourire qui se plaça sur ses lèvres, mais elle en fut incapable. Elle n’était jamais allée aussi loin. Oui, elle avait emprunté des escaliers que les autres jeunes ne pouvaient pas emprunter, surtout pour se rendre au garage situé à l’étage supérieur. C’était toutefois la première fois qu’elle prendrait un escalier menait directement à un étage qui la mènerait à l’extérieur.

Elle s’avança vers la cage d’escalier et commença à grimper les marches. Une à une, tentant de ne pas les grimper deux à deux, ou même trois à trois, pour arriver plus rapidement à sa destination. Si elle voulait qu’on la prenne au sérieux, elle devait se comporter plus sérieusement.

Alors qu’elle se trouvait à mi-parcours, un doute la saisit. Elle jeta un coup d’œil à Tyron et se mordit de nouveau la lèvre inférieure. Elle réalisait soudain qu’un incident pourrait se produire lorsqu’elle serait à l’extérieur avec le jeune homme. Les chances demeuraient sûrement minces, mais elle l’ignorait. Elle se demandait ce qu’elle devrait faire si une machine ou une patrouille débarquait. Évidemment, elle se collerait à son futur coéquipier comme si elle était son ombre, mais elle ne voulait pas être une plaie pour lui. Elle se maudit d’être aussi incompétente pour le moment en se jurant de travailler très fort pour qu’on ne veuille plus la prendre en charge et qu’elle puisse se débrouille d’elle-même.

Toujours silencieuse, elle se mit à s’imaginer toute sorte de scénario où des machines débarqueraient. Chaque fois, elle pensait trouver la solution idéale pour réussir à les vaincre, mais elle réalisait également rapidement que c’était des solutions toutes aussi stupides les unes que les autres. C’est lorsqu’elle eut finalement grimpée l’escalier jusqu’en haut qu’elle constata qu’elle était n’était jamais allée aussi près d’une sortie. Elle s’immobilisa, incertaine de ce qu’elle devait faire maintenant. Pour la première fois depuis longtemps, elle attendit patiemment qu’on lui dise ce qu’elle devait faire, sans ne rien dire ni n’émettre aucun commentaire.



[Désolé, ce n'est pas très bon. J'ai perdu toute l'inspiration que j'avais ce matin]

_________________
I can't stand it
I got to break lose somehow
When this boat starts rockin'
And people keep knockin' on my door
I want to run run run run away from here

|Little Lost Girls - The Runaways|
Votez pour le forum ICI
Avatar par ©Josie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stargateuniverse.keuf.net/forum.htm
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Who are you little girl ? A fan ? ¦ pv : Josie Baldwin   Mer 19 Aoû - 12:15

    [Moi j'ai bien aimé =D]


    L’exitation de la jeune fille était visible. De temps en temps, elle se mordait une lèvre, concentrée à l’extrême. Elle semblait avoir prit conscience qu’ils allaient bel et bien sortir, et que dehors, la mort pouvait surgir à n’importe quel moment. Mais normalement, rien de dangereux ne devrait se passer. Tyron avait sa petite idée quand à l’endroit où il allait amener Jonas. Au début, il avait pensé à l’amener dans un endroit encore vierge de toute construction humain, comme la forêt, où alors la rivière. Mais cette idée s’était très rapidement écartée de son esprit : trop dangereux. En cas de rencontre avec une machine, Tyron pourrait, devrait, s’en sortir. Son expérience et sa connaissance du terrain, ainsi que ses capacités, lui éviteraient le pire. Mais il n’en serait pas de même pour la jeune fille. Et même si Tyron aurait de toute façon tout fait pour la sauver, elle se serait révélé un poids, et tous les deux seraient tués. Tant pis, elle se contentera de … quelque chose de tout aussi spectaculaire. Après avoir fait l’inventaire des endroits susceptibles de se révéler intéressants, Tyron en était venu à choisir un énorme gratte-ciel. Enfin, ce qu’il en restait. Car si un tiers de la construction était en ruines, le reste était toujours utilisable. Ils se rendraient environ à la moitié de l’immeuble, car à son sommet, un poste d’observation avait été installé depuis bien longtemps. Surtout que l’ascenseur fonctionnait toujours, alors pourquoi s’en priver ? Il fallait juste, par contre, que personne ne les voient. Ou alors, que personne n’aperçoive Jonas. Mais ça, c’était déjà plus simple, car il suffisait qu’elle se cache quelque part, attendant d’être de nouveau seule avec Tyron, pour réapparaître. Mais avant cela, il fallait déjà atteindre le-dit immeuble. D’ailleurs, en se remémorant le parcours mentalement, le Serpent estima que le trajet durerait encore cinq minutes. La petite balade serait relativement aisée, puisque le chemin se composait de terrain plat, dans des tunnels ressemblant vaguement à des égouts, sauf qu’ils étaient propres et secs, avec, de temps en temps, quelques marches à franchir. Rien d’insurmontable, même pour une jeune fille, qui de plus est de la trempe de Jonas !

    - Bien. On va prendre un ascenseur, mais avant, faut marcher un peu.

    Après avoir dit cela, Tyron se mit doucement en marche. Ils s’aventuraient à présent dans des tunnels en béton, utilisés jadis en tant que canalisations d’eau usée. Mais dès le début de la guerre, où plutôt, dès que les habitants de la ville avaient décidés de tous fuir, l’endroit s’était asséché. Et lors de la construction de la base de Niagara Falls, on avait nettoyé de fond en comble ces tunnels, afin de faciliter la tâche à la Résistance. A espaces réguliers, des lampes éclairaient l’endroit, Tyron devant de temps en temps enclencher et déclencher certains interrupteurs. Il profita aussi du trajet pour tenter de mieux faire connaissance avec Jonas :

    - On va aller au milieu d’un building. Tu pourras voir la ville, et les alentours.

    Quand il avait prononcé le mot ville, Tyron se sentit triste, mal. Il aurait dut dire que qui restait de la ville. Car une grande partie de la cité avait été bombardée, détruite par la guerre, réduire en tas de de béton, de décombres aléatoires. Rares étaient les constructions encore debout. Mais ce qui était vraiment beau quand on observait tout ça, c’était de savoir que sous ces vestiges d’une ville prospère, des humains luttaient, survivaient, se battaient ! Enfin bon, Jonas le verrait d’elle-même. De toute façon, ils seraient à l’ascenseur dans moins de deux minutes …
Revenir en haut Aller en bas
Josie Baldwin
- Modo - Jonas and the Machine
avatar

Nombre de messages : 638
Age : 34
Age : 16 ans
Spécialité : Mécanique et Discrétion
Date d'inscription : 08/06/2009

Dossier personnel
Bilan de Santé: .R.A.S.
Relations:

MessageSujet: Re: Who are you little girl ? A fan ? ¦ pv : Josie Baldwin   Dim 13 Sep - 4:38

[Je commence à manquer clairement d'inspiration. Je suis terriblement désolée.]

Jonas lança un regard agacé à Tyron. Est-ce qu’il le faisait exprès ou quoi? Elle aurait souhaité être déjà arrivée et qu’elle puisse profiter de la vue et d’être à l’extérieur. Elle avait cependant l’impression qu’ils devraient marcher encore et encore et que lorsqu’ils seraient tout près de sortir, un événement les forceraient à rester à l’intérieur. Malgré son agacement, elle resta muette, de crainte de dire quelque chose qui fâcherait le jeune homme.

Elle continua donc la marche en silence. Son agacement se changea lentement en émerveillement. Cela devait être amusant à voir, une adolescente qui s’émerveille devant de simples et vieilles canalisations. Jonas adorait. C’était très différent de la base, même s’ils n’étaient qu’à une centaine de mètres ou plus. C’était usé, on voyait que les années avaient travaillé le béton. Étrangement, elle se sentait beaucoup plus à l’aise dans les canalisations que dans bien d’autres endroits de la base. Ce devait être ce faux sentiment de sécurité que la proximité des murs autour d’elle lui donnait.

Tyron lui dit alors qu’ils iraient au milieu d’un immeuble d’où ils pourraient apercevoir la ville et les alentours. La jeune mécanicienne sentit quelque chose dans la voix du Black Snake, sans pouvoir déterminer ce que c’était. N’ayant pas encore vu la «ville», elle ne pouvait pas se douter que c’était surtout des ruines qu’elle verrait et non une vue sortie tout droit d’un livre qu’elle pouvait trouver à la salle de repos.


-Si tu préfères ne pas me montrer, je comprendrais, dit-elle d’une petite voix.

Elle ne voulait évidemment pas qu’il change d’idée. Elle voulait sortir, elle voulait voir, pour ainsi mieux comprendre ce que tout le monde lui disait. Mais elle ne voulait pas que Tyron se sente mal. S’il se sentait triste à l’idée de lui montrer la ville, il ne garderait pas un bon souvenir de ce moment, et elle ne voulait pas qu’il garde un mauvais souvenir d’elle. Et oui, le monde entier tournait autour de Jonas. Elle ne voyait pas encore que les gens pouvaient être touchés par autre chose qu’elle lorsqu’elle se trouvait avec eux.


-Tu l’as vu toi, la ville, avant que les machines attaquent?

Mauvais sujet de conversation? Elle n’en savait rien, mais elle ne savait pas de quoi ils pourraient discuter sans qu’elle n’ait l’air de débuter que des conversations inutiles.

_________________
I can't stand it
I got to break lose somehow
When this boat starts rockin'
And people keep knockin' on my door
I want to run run run run away from here

|Little Lost Girls - The Runaways|
Votez pour le forum ICI
Avatar par ©Josie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stargateuniverse.keuf.net/forum.htm
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Who are you little girl ? A fan ? ¦ pv : Josie Baldwin   Jeu 17 Sep - 8:53

    La jeune fille annonça que si Tyron préférait ne pas lui montrer la ville, qu'elle comprendraitt. Le Serpent ne put retenir un sourire. Il ne changerait pas d'avis, même si Jonas pouvait être déçue du spectacle auquel elle allait assisster. Et puis pour elle, se voir refuser une vue sur l'extérieur alors qu'elle marchait depuis un moment, se serait une grande déception, ce que Tyron ne voulait pas. D'une petite voix, elle demanda alors au jeune homme s'il avait déjà vu la ville avant l'attaque de Skynet. Attristé par ces pensées, il décida que le moment état venu pour lui de parler un peu de lui à Jonas. D'une voix neutre, afin que ses émotions ne passent pas à travers, il commença, alors qu'une porte d'ascenceur apparut au loin, au fond de la canalisation :

    - Quand j'étais enfant, j'habitais à New York avec mes parents. La guerre arriva quand j'eu treize ans. Au début, je m'en fichais, de toute façon c'était qu'à la télévision, et je comprenais pas grand chose. Sauf qu'un soir d'octobre, lors de l'attaque de la ville par Skynet, ma maison fut détruite par une bombe ... mes parents y perdirent la vie.

    Entretemps arrivés à l'asceneur, Tyron pressa sur l'interrupteur, et quelques secondes plus tard, la porte s'ouvrit sur une petite pièce, conçue pour accueillir une demi-douzaine de personnes. Tout était en métal blindé, les résistants ayant tout prévu. Il cliqua sur le bouton indiquant l'étage avant dernier, donc le huitième. C'était déjà pas mal pour un immeuble se trouvant dans une ville auparavant attaquée par Skynet. Et puis c'était un des plus sûrs aussi, même si aujourd'hui, personne ne s'y trouvait. Le fait qu'il ait été épargné par les bombes le rendait très utile pour en faire un poste de d'observation, juste au dernier étage. Avec un peu de peine au début, puis plus fluidement, l'ascenceur se mit en "marche". Tyron adressa un sourire franc et réconfortant à Jonas, avant de continuer son récit :

    - Je fus placé dans un orphelinat jusqu'à mes dix-sept ans, quand je fuguai pour rejoindre les troupes de John O'Neill. Comme j'étais jeune, on ne m'utilisa que comme éclaireur. Puis lors de l'assaut sur la base de Détroit, je me déguisai, histoire de pas louper notre plus grande bataille, et victoire. Puis lorsque la construction de la base débuta, j'ai aidé, et je suis resté ici. Mais la ville était déjà comme ça à notre arrivée. Il ne reste aucune ville debout, Skynet a tout attaqué.

    L'ascenceur arriva en haut. Cachant ses émotions, Tyron marcha rapidement dans l'appartement bien meublé. Traversant un joli salon, il arriva devant une grande baie vitrée. Le spectacle fantomatique de la ville s'offrait ainsi à lui, ainsi qu'à Jonas, qui pour la première fois, pouvait contempler le ciel. Se parlant à moitié à lui-même, comme pour continuer sa dernière phrase, il parla tout bas :

    - Pour n'en laisser que ça ...




    [Pas de soucis, j'ai aussi de la peine ces temps xD]





.

-Tu l’as vu toi, la ville, avant que les machines attaquent?

Mauvais sujet de conversation? Elle n’en savait rien, mais elle ne savait pas de quoi ils pourraient discuter sans qu’elle n’ait l’air de débuter que des conversations inutiles.
Revenir en haut Aller en bas
Josie Baldwin
- Modo - Jonas and the Machine
avatar

Nombre de messages : 638
Age : 34
Age : 16 ans
Spécialité : Mécanique et Discrétion
Date d'inscription : 08/06/2009

Dossier personnel
Bilan de Santé: .R.A.S.
Relations:

MessageSujet: Re: Who are you little girl ? A fan ? ¦ pv : Josie Baldwin   Ven 18 Sep - 21:09

Les dernières minutes parurent interminables pour Jonas. Elle était contente de voir que Tyron n’avait pas changé d’avis, qu’il lui montrerait vraiment la ville, ou du moins ce qu’il en restait. Elle n’était cependant pas particulièrement à l’aise avec l’histoire que lui conta le jeune homme. Elle ne savait pas quoi lui dire ou si elle devait dire quelque chose. Dans un sens, elle comprenait un peu sa tristesse. Elle n’avait pas perdu ses deux parents comme lui, c’était évident, mais même si elle n’avait pas réellement connu sa mère, elle sentait parfois un vide en elle. Et elle ne pouvait pas s’imaginer ce qu’elle ressentirait si son père venait à mourir un jour. Elle se dit que Tyron devait se sentir bien seul parfois.

Une fois dans l’ascenseur, la mécanicienne s’appuya contre une des parois, pas tout à fait à l’aise dans cette machine qui montait. L’impression qu’elle avait était tout sauf agréable. Elle n’était pas certaine si c’était le stress qui l’affectait ou si c’était simplement le mouvement de la cabine. Rares étaient les fois où elle avait eu la chance, ou la malchance, de prendre un ascenseur.

Tyron continua son histoire. Jonas avait toujours vu son père comme une sorte de héros. Elle savait très bien qu’elle n’était pas entièrement objective, mais c’était ce qu’il était : un ancien militaire ayant gardé son désir de protéger la nation. C’était la première fois cependant qu’elle pouvait voir ce genre d’héroïsme en quelqu’un d’autre. Alors que Tyron continuait de parler, la jeune fille ne put s’empêcher de le trouver très courageux. C’était un peu ce qu’elle aurait voulu faire : mentir sur son âge et se trouver au centre de l’action. Même si elle disait qu’elle ne pouvait pas le faire car il était évident que dans les conditions actuelles il était impossible pour elle de mentir sur son âge, elle devait avouer que cela l’effrayait un peu de se lancer tête première dans l’action. Alors que Tyron l’ait fait, ça l’impressionnait vraiment plus que ce qu’elle voulait bien le montrer.

L’ascenseur ralentit et stoppa, puis les portes s’ouvrirent. Jonas se redressa, prête à sortir à la suite du jeune homme. La cadence de son cœur venait de s’accélérer. Elle y était enfin, elle allait enfin voir le ciel, voir la ville. Elle avait encore du mal à y croire. Elle suivit Tyron, regardant partout autour d’elle, se disant que la décoration de la pièce qu’ils traversaient n’était pas très joli, pas dans ses goûts du moins. Lorsque le black snake s’arrêta, Josie comprit qu’elle était enfin arrivée.

-Pour n'en laisser que ça ...

Jonas resta silencieuse devant le spectacle qui s’offrait à elle. Alors, c’était pour ça que les gens en voulaient tellement aux machines. C’était facile pour eux de lui dire qu’ils avaient tout perdus, mais c’était difficile pour elle de comprendre. Maintenant, elle voyait, et elle comprenait davantage. Quelques immeubles étaient toujours debout, mais ils étaient rares. Tout était gris, dévasté, mort. Un frisson parcourut la jeune fille. Elle ne s’imaginait pas cela comme ça. Elle savait bien que cela ne ressemblerait pas aux images dans les livres, mais elle croyait que Skynet n’avait pas aucun détruit tout sur son passage.


-Merci, dit-elle à mi-voix, incertaine si c’était ce qu’elle devait dire.

Il était clair qu’elle n’arriverait pas à dormir cette nuit-là, elle songerait à beaucoup trop de choses, elle voudrait trop comprendre ce qui s’était passé pour que les machines en viennent là. Elle était cependant très heureuse, malgré le triste spectacle devant ses yeux, que Tyron ait accepté de la mener jusqu’ici.

_________________
I can't stand it
I got to break lose somehow
When this boat starts rockin'
And people keep knockin' on my door
I want to run run run run away from here

|Little Lost Girls - The Runaways|
Votez pour le forum ICI
Avatar par ©Josie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stargateuniverse.keuf.net/forum.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Who are you little girl ? A fan ? ¦ pv : Josie Baldwin   

Revenir en haut Aller en bas

Who are you little girl ? A fan ? ¦ pv : Josie Baldwin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- Human Resistance - :: Base de Niagara Falls :: Niveau -1 : Salles Communes :: Salle de repos -