AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

Les nuages disparurent laissant place au soleil ... [Pv Michael]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Invité
Invité



MessageSujet: Les nuages disparurent laissant place au soleil ... [Pv Michael]   Sam 26 Sep - 18:35

    Jouer la comédie n’était sérieusement pas son domaine ! Cela ne faisait que deux jours qu’elle tâchait de cacher sa relation avec Michael aux yeux de tous … Déjà les évènements devenaient chaotiques ! Mentir à tout le monde et surtout à ses amies la rendait malade. Elles avaient tout fait pour la rendre belle et attirante le soir du dîner en tête-à-tête, elles étaient restées éveillées jusqu’à son retour pour avoir des nouvelles bien peu alléchantes. Caitlyn n’avait rien trouvé de mieux que de leur dire qu’il s’agissait de l’un de ses patients, ayant pris sa compassion et son oreille attentive pour du romantisme et de l’amour. La psychologue ne mentait que très rarement et le faire délibérément et sans raison apparente allait la tuer. Mais elle devait tenir le coup, pour son médecin et pour le moral des autres … Eux qui avaient tant perdu dans cette guerre ! Que penseraient-ils si soudain un couple se formait ? Caity craignait qu’ils les considèrent comme des cœurs de pierre. Tout le monde souffrait, ils devaient se serrer les coudes et endurer ça ensemble. Si elle avouait son amour pour Michael, ils vivraient heureux à deux au milieu d’une foule de personnes désemparées et attristées par la perte de proches.

    Miss Stamford aurait tout donné pour pouvoir tenir son bien-aimé par la main dans les couloirs et lui sauter au cou lorsque bon lui semblait ! Malheureusement … C’était impossible et trop beau pour être vrai. Le secret avait quelque chose d’excitant et c’était bien la faible consolation qu’elle avait trouvé à leur accord. Deux jours sans Michael, c’était deux jours de solitude et d’impatience. Ce soir, c’était décidé, elle le retrouverait ! Tant pis si elle devait mettre à la porte ses collègues en prétextant être très malade ou gravement blessée. Caitlyn était prête à inventer un immense prétexte pour obtenir une soirée seule avec lui. Cette fois, elle ne commit plus l’erreur d’inviter ses amies aux préparations. Seule dans un dortoir vide et froid, la psychologue enfila une robe qu’elle avait prise momentanément à l’une de ses amies. Rien de bien méchant ! Caity s’excuserait et en profiterait peut-être pour lui prêter une de ses paires de chaussures, elle serait contente et le malentendu se dissiperait. La demoiselle s’était assise sur un lit, s’observant intensément dans le miroir tout en coiffant sa longue chevelure. Après une véritable guerre contre ses cheveux, elle parvint à les coiffer en un gracieux chignon dont retombaient quelques mèches.

    La demoiselle s’inspecta une énième fois, c’était bien loin d’être ce à quoi elle s’attendait ! Les conditions de vie au sein de la base étaient compliquées, pas facile de se faire belle aussi souvent … Caitlyn avait heureusement quelques techniques en réserve, elle devait rattraper son erreur avec le dîner de son chéri et elle comptait bien l’émerveiller ce soir ! La jeune femme s’aventura dans les couloirs, il ne fallait pas que les autres la voient dans cette tenue ou la surprise tomberait à l’eau. Ses talons claquèrent sur le sol, elle se maudit d’avoir opté pour les derniers escarpins encore en état en sa possession. Caity arriva enfin face à la porte de l’infirmerie, des voix s’en élevaient mais rien d’inquiétant simplement des collègues qui discutaient. La demoiselle tenta le tout pour le tout, elle poussa violemment la porte et entra, attirant tous les regards sur elle. Il y avait trois médecins tous des hommes … Et pas de Michael ! Elle jura intérieurement.

    « - Désolée de vous interrompre Messieurs ! Je crois que Meredith Mayer vous a demandez dans son bureau ! C’est urgent il me semble … »

    Deux des trois médecins partirent en courant vers le bureau de la patronne alors que le troisième restait sur place. Caity leva les yeux au ciel, elle avait deux solutions : S’en débarrasser à tout jamais et être tranquille ou trouver une excuse pour le virer de là. La première était alléchante mais peu probable ! Les faibles forces de la psychologue ne lui permettraient pas d’assassiner un homme comme lui. Elle lui adressa un petit sourire, l’inconnu remarqua enfin sa tenue et en resta bouche bée une minute. Il est vrai que ce n’était pas approprié aux circonstances ! Caitlyn soupira et secoua la tête de gauche à droite … Elle n’était vraiment pas douée pour les mensonges.

    « - J’ai utilisé tous les vêtements qu’il me restait ! Vous cesseriez de me regarder comme ça si je vous le demandez ? Je ne vis plus, je survis et voilà qu’ils se permettent encore de se moquer de moi ! Vous préfèreriez que je me balade en sous-vêtements ? Quelle question stupide … J’oublie que je parle à un homme ! Bien sûr que vous préfèreriez que je me balade habillée comme ça, nue si possible. Je refuse car il me reste assez de dignité pour porter les seuls vêtements que je possède aussi ridicule soient-ils ! »


    Les crises d’hystérie fonctionnaient toujours extrêmement bien ! Feindre d’être colérique était la solution de dernier recours. Elle avait peut-être réussi à lui faire croire que la robe était tout ce qu’elle avait en sa possession en ce moment mais … Et les cheveux ? Caitlyn s’en fichait ! Le pauvre médecin était tout apeuré désormais. La voir se mettre en colère et devenir rouge était une opportunité que peu avait eue ! Le docteur s’excusa péniblement et maladroitement pour mieux prendre la fuite, sans doute allaient-ils rejoindre ses collègues pour leur annoncer qu’une femme perdait la tête dans leur infirmerie. Soudain des pas se firent entendre dans le couloir, Caity inspira … Michael ? Pas Michael ? Une chance sur dix que se soit lui ! La porte s’ouvrit légèrement et …

    « - Michael ! »

    Elle l’avait attrapé par les bras et entraînait violemment à l’intérieur de la pièce, le poussant contre la porte pour qu’il la referme. Caitlyn ne pouvait être plus claire dans son message ! Il avait créé en elle une immense et terrible sensation de manque. Elle lui fit un petit sourire amusé presque enfantin, la demoiselle redoutait déjà le contact des grandes mains de son bien-aimé sur sa peau. Elle se glissa vers lui et se mit sur la pointe des pieds, passant ses bras autour du cou du médecin. Leurs lèvres se touchèrent enfin et ils purent échanger leur premier baiser depuis deux jours ! Caity revivait ! Un immense sourire se dessina sur son visage lorsqu’elle se décrocha de la bouche du Don Juan. Le pauvre jeune homme n’avait même pas eu le temps de réaliser le pourquoi du comment ! Une furie lui était tombée dessus …

    « - C’est incroyable comme deux jours peuvent être si longs ! »

    Elle se dirigeait vers lui et passa ses bras autour du torse de Michael, se serrant contre lui tendrement. La scène aurait pu être romantique si Caitlyn n’avait pas agressé le docteur lors de son arrivée ! Mais il fallait la comprendre … Se séparer de lui l’autre soir avait été horrible et elle n’avait fais que penser et rêver à lui ! Caity caressa délicatement des doigts la joue de son médecin préféré, il semblait tendu, les nerfs à fleur de peau. Elle s’en voulut sévèrement de ne pas l’avoir vu plus tôt ! Elle ne s’était préoccupée que de son bonheur à elle et avait fais passer celui de son chéri au second plan, Miss Stamford se mordit la lèvre inférieure plus honteuse que jamais. Elle se mit une seconde fois sur la pointe des pieds et déposa ses lèvres sur la joue de Michael, pour ensuite les diriger vers son oreille :

    « - Je suis vraiment désolée que ça n’aille pas bien ce soir … Mais je vais devoir te kidnapper ! Et je n’accepte aucuns prétextes pour que tu prennes la fuite. Maintenant viens avec moi et ne traîne pas, tes collègues ne vont pas tarder à revenir ! Je les ai effrayé les pauvres ! »

    Caitlyn s’en voulait de rire alors que son chéri semblait si préoccupé, elle allait le contraindre à se détendre … Leur soirée ne faisait que commencer ! Et quoi que le petit médecin ait pu voir comme horreur, il allait tout oublier dans les bras de sa douce psychologue. Il n’était vraiment pas au bout de ses surprises !

Revenir en haut Aller en bas
Michael Smith

avatar

Nombre de messages : 695
Age : 26
Age : 33 ans
Spécialité : Médecine (Chirurgie) - Observation et analyse
Date d'inscription : 28/06/2009

Dossier personnel
Bilan de Santé: .R.A.S.
Relations:

MessageSujet: Re: Les nuages disparurent laissant place au soleil ... [Pv Michael]   Sam 26 Sep - 21:43

    « - Scalpel.

    - Voilà. »


    Le docteur Smith fit pénétrer la lame de l’instrument chirurgical dans la peau de l’homme blessé. Une fois sectionné, il dut aller chercher la balle que le survivant avait reçue dans la jambe. Elle n’était pas profonde, ce qui était surprenant puisque le coup avait été tiré à bout portant. N’étant pas un expert en criminologie ou en balistique, le logement de la balle était un mystère. Le patient remua un peu la jambe.

    « - Augmentez la dose.

    - Tout de suite. »


    Michael patienta un peu et, lorsqu’il fut certain que le blessé par balle était bel et bien inconscient, commença à retirer la balle. Avec une pince, il la transféra du muscle du patient jusqu’à un récipient prévu à cet effet. Il ne restait plus qu’à nettoyer la plaie avant de mettre quelques points de suture.

    ~ ~ ~

    Lorsque Michael eu terminé de se laver les mains plusieurs fois, il dit au revoir à ses collègues avant de partir vers sa chambre. Depuis deux jours, il n’aimait pas rester avec ses amis ou ses partenaires de travail. Il avait toujours l’impression de leur mentir lorsqu’il était avec eux. Vivre avec un secret n’était pas facile, on en devient paranoïaque. Peut-être pas autant que ça, mais on commence à croire que les autres le savent. C’était toujours vivable, mais cela rajoutait un poids sur les épaules.

    La journée avait été longue. Le médecin dut rester toute la journée à l’infirmerie et, lorsqu’il aurait dut quitter son poste, on lui avait amené cet homme qui avait reçu une balle dans la jambe. Cette opération avait rallongée son quart de travail et l’avait vidé de son énergie. Lorsqu’on passe une journée sans rien faire, on vide notre énergie à penser à celle qui nous manque…

    Oui, Caitlyn lui manquait. Deux jours, c’était tout de même long lorsque l’on compte les secondes passées depuis leur dernière rencontre. Il avait hâte de la revoir, mais pour cela, il fallait préparer le tout. Être sûr de ne pas être vu, ne pas s’habiller trop chic pour ne pas attirer les soupçons, choisir un endroit très peu achalandé. Il aurait de la difficulté à mettre une cravate pour se jeter dans le bureau de consultations de Caity pour la surprendre au travail après une rude journée…

    Alors qu’il se rendait à sa chambre, il rencontre deux de ses collègues qui revenait vers l’infirmerie. Il était pourtant sûr que leurs noms étaient affichés sur l’horaire à cette heure ci.

    « - Vous n’êtes pas au boulot?

    - Non, répondit le plus âgé, on nous a dit que Meredith nous avait appelé, mais non.

    - Elle n’avait même pas convoqué quelqu’un aujourd’hui.

    - Quand j’y pense, qu’est-ce que cette fille faisait là avec une telle tenue?

    - Comment ça une telle tenue?, posa Michael.

    - Bah… des vêtements chics, avec des talons hauts et tout, une brunette. »


    * Non… Elle n’aurait tout de même pas…?*

    Un léger sourire se dessina sur les lèvres du médecin, qu’il tenta de cacher aussitôt. Un autre homme vint derrière lui et avait le teint légèrement rougeâtre.

    « - N’y retournez surtout pas, elle est folle.

    - Qui?, demanda le vieux médecin.

    - La fille avec la robe.

    - Vous n’avez tout de même pas peur d’une fille bien habillée?, ironisa Michael. Combien de temps n’avez-vous jamais vu une femme? Je m’en occupe. »

    Il se retourna et marcha en direction d’où il venait. Était-ce réellement Caitlyn? Elle avait prit de nombreux risques en venant jusqu’à lui à l’infirmerie. Qui donc serait accoutré d’une robe à l’infirmerie si ce n’était pas elle? Non, c’était elle, assurément.

    Il ouvrit la porte et… Il fut entraîné à l’intérieur de la pièce par les bras et ensuite poussé contre la porte qui se referma aussitôt. Celle qui l’avait secoué de cette manière avait un sourire amusé sur les lèvres. Elle avait les cheveux ramenés en un chignon et portait une longue robe. La femme passa ses bras autour de son cou et saisit ses lèvres des siennes. C’était bien Caitlyn. Il semblait que l’homme lui avait terriblement manqué en deux jours. Michael profita de ce baiser au goût qui lui avait tant manqué. Le poids qui pesait sur ses épaules depuis ces deux jours s’envola d’un coup lorsqu’il put sentir le contact de la peau de la belle brune.

    « - C’est incroyable comme deux jours peuvent être si longs! »

    Elle avait un sourire sur les lèvres ce qui fit en apparaître un sur le visage de l’homme. La voir était tellement réconfortant. Elle avait bien raison, ceux jours, c’est bien trop. La femme qui avait fait fuir trois de ses partenaires l’enlaça. Il passa lui aussi ses bras autour de son corps et respira profondément la douce odeur de la belle brune. Elle déposa un baiser sur sa joue et lui parla d’une voix douce d’un plan de kidnapping. Ça semblait fortement intéressant!

    « - Est-ce que je peux avoir un dernier baiser avant cette soirée qui semble forte intéressante? »


    Il s’empara des lèvres de la psychologue pour échanger un baiser. Avant de lui donner une raison de plus pour aimer Caitlyn qui lui avait préparé une surprise, il voulait pouvoir oublier ces deux jours qui avait semblez interminable. Son cœur s’emballait complètement. Il oublia complètement qu’il devra probablement inventer une histoire sur comment il avait réussit à faire quitter cette femme à la robe de l’infirmerie.



Dernière édition par Michael Smith le Dim 4 Oct - 23:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les nuages disparurent laissant place au soleil ... [Pv Michael]   Dim 27 Sep - 18:38

    Il était enfin là ! Caitlyn poussa un soupire d’extase … Mais elle n’avait pas le temps de savourer sa victoire, ils devaient s’en aller avant que les autres ne reviennent. Le secret ce n’est vraiment pas une chose simple à assumer. La belle brune n’avait pas envie de l’emmener loin de l’infirmerie, elle ne voulait même pas bouger ! Rester là, avec lui et sentir ses bras l’entourer … C’était tout ce qu’elle désirait. Malheureusement le petit couple allait devoir s’empresser de fuir et se serait la jeune femme qui prendrait les commandes. La question de Michael fut accueillie avec un énorme sourire, elle allait lui répondre par la négative … Pour le faire patienter et le laisser sur sa faim mais il s’empara de ses lèvres avant de la laisser parler. Elle posa délicatement une main sur son torse, les lèvres du médecin se faisaient de plus en plus envahissantes ! Il allait devoir attendre … Caity le repoussa en poussant un petit rire, c’était lui qui avait fais le choix de cacher leur histoire, ils devaient assumer maintenant ! Pas de marche arrière possible.

    Elle décolla ses lèvres de celles du docteur, le laissant reprendre ses esprits une seconde. Sa main se glissa au creux de celle de son bien-aimé et la psychologue entrelaça leurs doigts. Elle ouvrit la porte et sortit, personne dans le couloir … Michael pouvait venir ! Caitlyn lui fit un petit signe de la main, c’était excitant, amusant et enfantin ! Le jeune homme avança lentement vers elle, trop lentement à son goût. Caity s’empara de sa main et le contraignit à la suivre en courant. C’était tellement mieux … Son rire léger résonna dans les couloirs, tant pis si quelqu’un les entendait. La demoiselle les fit s’arrêter devant une porte, elle se plaça contre celle-ci tout en observant son Michael dans les yeux. Son petit sourire et la lueur d’impatience dans son regard la trahissait, sa surprise se trouvait derrière cette porte, c’était presque une certitude ! Caitlyn s’approcha de lui, se mit sur la pointe des pieds et vint lui souffler à l’oreille :

    « - C’est loin d’être aussi romantique et inattendu que la tienne l’était mais … Je veux que découvre la première partie de ma surprise ! »

    Miss Stamford ne l’embrassa pas, ils étaient dans le couloir et n’importe qui pouvait les voir ! Elle le prit par la main et poussa la porte. Michael put alors constater que la demoiselle avait à son tour fais des efforts pour l’éblouir ! Tout comme lui, elle avait préparé un charmant dîner en tête-à-tête. C’était beaucoup moins surprenant mais Caitlyn voulait rattraper son erreur, de toute façon ce n’était que le début de la soirée et bien d’autres surprises attendaient le médecin ! Elle poussa un petit meuble contre la porte, l’intimité était une priorité. La jeune femme vint vers lui et glissa sa main sur le dos de Michael, un sourire aux lèvres, elle l’invita à prendre place à table. Cette table était petite … Elle servait sans doute généralement de table de chevet ! Caity avait disposé quelques fleurs de toutes les couleurs autour et sur la table. Elle avait discrètement emprunté quelques jolis verres mais rien qui puisse les nourrir ! Ce n’était pas un véritable dîner … Ils n’allaient rien avaler !

    « - Je suis désolée mais tu n’auras rien à manger … Pas tout de suite ! »

    Elle afficha un sourire, ils devaient simplement boire un ou deux verres et discuter paisiblement … Une entrée en matière assez peu alléchante mais s’il l’aimait vraiment, il apprécierait le moment ! Caitlyn désigna de la main un coin de la petite table, elle prit place en face. C’était médiocre certes mais en ces temps, ce n’était pas aisé de se créer un coin de paradis ! Elle ouvrit une bouteille de vin, priant pour que celle-ci soit bonne … Dans ce domaine, elle était complètement perdue et n’y connaissait rien. Caity servit son « invité » tout en lui lançant un sourire triomphant, la discussion allait pouvoir commencer ! La demoiselle se redressa légèrement et fixa Michael dans les yeux.

    « - Tout va bien ? »

    Elle avait posé sa main sur celle du jeune homme pour la caresser, Caitlyn le sentait tendu et elle voulait par-dessus tout qu’il oublie toutes les horreurs qu’il ait pu voir … Son métier et ses patients devaient rester loin d’eux ce soir ! Caity se leva et vint s’asseoir près de Michael, tant pis si elle détruisait déjà le semblant d’harmonie qui régnait autour de ce qu’elle avait préparé, il affichait un sourire mais ses yeux ne mentaient pas … Il avait eu une journée éprouvante et la psychologue pouvait parfaitement comprendre ça ! Elle s’approcha de lui pour lui caresser le visage, elle l’observa une minute sans rien dire … Profiter de toucher sa peau douce et de voir ce mince sourire s’élargir au contact des doigts de la miss sur la joue du jeune homme. Elle vint délicatement poser ses lèvres sur celles de Michael, ce n’était pas un baiser comme tout les autres, celui-ci était plus timide et moins brusque. Elle se décolla de la bouche de son chéri pour poser son front contre le sien, elle l’observa dans les yeux et lui susurra :

    « - Michael … Je ne sais pas ce que tu as vu aujourd’hui mais oublie ça ! Je sais que je te demande de faire un gros effort mais ne t’inquiète pas, je vais t’aider à faire l’impasse. »

    Elle l’aimait, de tout son cœur ! Désormais c’était clair dans son esprit … Le voir souffrir était insoutenable. Heureusement, il irait beaucoup mieux dans peu de temps. Caity s’approcha encore un peu plus du médecin et passa ses mains autour de son cou, l’attirant lentement et tendrement à elle. La belle brune l’enlaça de toute la douceur dont elle pouvait faire preuve, déposant un doux baiser sur la peau douce et blanchâtre de son cou. Caitlyn le maintint encore un instant contre elle, profitant pleinement de sentir les mains de son bien-aimé sur son corps et son souffle sur son épaule. Elle se sentait tellement bien … Tout autour d’elle avait disparu, les plongeant ensemble dans un univers parallèle où eux seuls existaient. C’était un rêve égoïste et peut-être méchant mais Miss Stamford ne pouvait s’en empêcher. Elle se recula pour venir chercher les lèvres de son Michael, cela faisait très longtemps qu’elle ne s’était plus sentie aussi bien …

Revenir en haut Aller en bas
Michael Smith

avatar

Nombre de messages : 695
Age : 26
Age : 33 ans
Spécialité : Médecine (Chirurgie) - Observation et analyse
Date d'inscription : 28/06/2009

Dossier personnel
Bilan de Santé: .R.A.S.
Relations:

MessageSujet: Re: Les nuages disparurent laissant place au soleil ... [Pv Michael]   Lun 5 Oct - 3:36

    L’attente avait été longue, mais elle avait valu la peine. Deux jours peuvent sembler si longs. Mais maintenant qu’ils étaient ensemble, le temps équilibrera le tout en faisant passer chaque minute comme une unique seconde. Ce baiser, par exemple, sembla beaucoup trop court lorsque la femme vêtue d’une robe y mit fin en un petit rire. Elle joignit sa main à la sienne sans dire un mot et elle entrouvrit légèrement la porte pour jeter un rapide coup d’œil sur le couloir avant de sortir de la pièce. Elle inspecta une dernière fois les lieux avant d’adresser un signe un médecin lui annonçant qu’il pouvait à son tour sortir sans risque d’être vu. C’était si enfantin, si amusant. Parcourir la moitié de la base de cette manière était si immature, mais on ne perd jamais son cœur d’enfant. Caitlyn avançait rapidement, tandis que lui prenait son temps, prenant bien soin de bien vérifier chaque recoin et chaque centimètre de la base qui s’offrait à ses yeux. Il jouait peut-être un peu trop le jeu, car la belle brune elle le trouva un peu trop lent et, pour accélérer le rythme, le saisit par la main pour le guider jusqu’à l’endroit où il pourra découvrir sa surprise. Ses rires trahissaient leur présence, mais qui irait vérifier d’où vient ce rire? Elle avait l’air d’une enfant impatiente de montrer où était cacher son trésor…

    Cette enfant s’arrêta devant une porte. Il y avait un sourire sur ses lèvres et une excitation qui trahissait ce qu’elle tentait de cacher. Elle s’approcha de lui et, sur la pointe des pieds, vint lui glisser à son oreille un petit secret :


    « - C’est loin d’être aussi romantique et inattendu que la tienne l’était mais … Je veux que découvre la première partie de ma surprise ! »

    La première partie? Combien y allait-il avoir de partie dans cette soirée? Michael ne le savait point, mais il allait profiter pleinement de chacune de ces parties. Caitlyn lui saisit de nouveau la main et l’entraîna à l’intérieur de la pièce. Celle-ci était comme toutes les autres pièces de la base, sauf pour un détail. Au milieu de l’endroit se trouva une table, petite, entourée de fleurs de tous les spectres et deux verres attendaient les deux amoureux. C’était vrai, ce n’était pas comme lorsque lui l’avait organisée, mais ça n’avait aucune importance. Michael pourrait même affirmer que ce souper est bien mieux que celui qu’il avait préparé deux jours auparavant.

    Derrière lui, Caitlyn poussa un meuble devant la porte afin de sceller l’intimité qu’ils attendaient depuis deux jours. Il était maintenant prit au piège… Vulnérable à toutes les avances de Caity. Celle-ci vint glisser sa main dans son dos avant de l’inviter à s’asseoir avec un grand sourire.


    « - Je suis désolée mais tu n’auras rien à manger … Pas tout de suite ! »

    Il s’installa à la place désignée par la jeune femme tandis qu’elle ouvrait une bouteille de vin. Celle-ci semblait bonne, mais ça n’avait aucune importance. La femme qu’il aimait venait de lui organiser un souper, sans repas, certes, mais un souper. Cette soirée semblait remplie de surprises, c’était bien assez pour passer par-dessus un vin de faible qualité. Mais lorsqu’il porta la coupe à ses lèvres, le liquide alcoolisé semblait loin d’être de faible qualité. Il était légèrement fruité. Les mains de Caitlyn vinrent se poser sur les siennes après qu’elle lui ait demandé si tout allait bien.

    Bien sûr que ça allait bien. Il était avec elle, elle avec lui. Une soirée extraordinaire se dessinait devant ses yeux et le vin était bon. Mais…

    Il tenta d’afficher un sourire de façon mal habile, mais la femme devant lui était psychologue. Elle savait voir ce quelque chose dans les yeux lorsque l’on tente de cacher quelque chose. Caity sembla toutefois passer par-dessus ce détail en venant s’asseoir près de lui et en caressant son visage de sa main. Sa peau était si douce. À chaque centimètre, le sourire du médecin grandissait. Caitlyn avait le don de le faire oublier tout ce qui avait autour. Lors de leur première soirée, de leur souper et maintenant. Il se perdait dans le labyrinthe de ses yeux et ne pouvait en sortir. Elle s’avança pour déposer un baiser sur ses lèvres. Celui-ci était doux, moins animé par la passion. Ce baiser était tendre, amoureux. C’était de loin de son préférer.

    Lorsque leurs lèvres se séparèrent, leur front se touchèrent pour mieux plonger dans le regard de l’autre. Elle lui susurra quelques mots pour tenter de le rassurer, pour le faire oublier le stress de sa journée dans une solitude profonde. La brunette l’enlaça en déposant un baiser dans son cou. La sentir contre lui était si bon. Aucun mot ne pouvait décrire exactement ce que ça lui faisait lorsqu’il la savait près de lui. C’était à la fois rassurant et agréable. Mais échanger des baisers l’était encore plus.

    Il stoppa le baiser pour partager ce qui était sur son cœur.


    « - Caitlyn, je sais que c’est moi qui l’ai demandé, mais j’en doute maintenant. Pourquoi ne pas dévoiler notre relation? Ces deux jours passés sans toi étaient interminables. »

    Il avait eu le temps de réfléchir durant ces deux journées, et Michael croyait que dire ouvertement qu’ils avaient une relation ne serait peut-être pas si une mauvaise idée. Tandis que ces deux jours étaient trop long et solitaire, que se passerait-il lorsqu’ils ne pourraient se voir durant une semaine? Sa journée avait été éprouvante, mais c’était le manque qui avait été le plus pénible. Lorsqu’il opérait cet homme qui avait reçu une balle, il imaginait Caitlyn sur la table d’opération, entre la vie et la mort. Il l’aimait, et jamais il ne voudrait la perdre de cette manière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les nuages disparurent laissant place au soleil ... [Pv Michael]   Jeu 5 Nov - 14:28

    Dans ses bras, tous ses problèmes s’envolaient … Malheureusement la préoccupation du jeune homme empêchait la demoiselle de se sentir parfaitement épanouie. Elle se redressa légèrement lorsqu’elle le sentit bouger, il allait lui confier quelque chose ! La belle brune décida de l’écouter, elle avait déjà une vague idée de sa proposition, elle l’avait deviné lors du premier regard. Caitlyn le laissa soupirer et expliquer ce qu’il désirait. Ce qu’elle aurait aimé lui dire oui, pouvoir s’afficher main dans la main avec lui … Mais la réponse allait être négative. Michael avait eu raison le soir précédent, c’était la meilleure solution pour eux et pour les autres ! Caity lui caressa délicatement la joue, elle ne voulait en aucun cas lui faire du mal ou le vexer de son refus. Sa main s’empara de celle du médecin et ses yeux se plongèrent dans ceux de son bien-aimé.

    « - On ne peut pas leur faire ça Michael ! Nous avons tous trop souffert … Ils ne sont pas prêts à voir deux personnes heureuses et comblées au milieu du chaos ! Surtout s’il s’agit de leur psychologue et de l’un de leur médecin … »

    Il capta certainement la pointe de déception dans la voix de la demoiselle, elle n’avait vraiment pas envie d’y penser ! Caitlyn s’avança de plus en plus vers lui, un nouveau petit sourire aux lèvres, ils devaient laisser leurs problèmes de côté le temps de leur tête-à-tête. S’ils ne pouvaient se voir qu’une fois tous les deux jours, la psychologue imposerait certaines règles en commençant par ne pas se lancer dans des sujets qui les mettraient de mauvaise humeur. Caity s’empara de ses lèvres très brièvement, mettant fin à leur conversation précédente. Elle se décolla du visage de son chéri et se releva lentement, sentant le regard de Michael posé sur son corps. Caitlyn eut une soudaine idée, elle contourna son médecin adoré et vint s’asseoir dans son dos. Ses mains se glissèrent sur ses épaules et elle entama un léger massage, tout en riant.

    « - Ne pense plus à ça, je suis là maintenant ! »

    Elle se pencha pour déposer un baiser dans sa nuque, ils ne faisaient que commencer leur petite soirée mais Caitlyn avait un mauvais pressentiment … Elle devrait se sentir ivre de bonheur aux côtés de Michael mais une petite voix dans sa tête lui disait de prendre garde. Par paranoïa, elle vérifia d’un regard que le meuble n’avait pas bougé. Tout était parfaitement immobile dans la pièce et s’ils n’y étaient pas … Il n’y aurait pas le moindre souffle de vie. Caity leva les yeux au ciel tout en soupirant, ce n’était vraiment pas simple cette relation cachée. Elle ôta ses mains de la nuque de son médecin et elle entoura le corps de celui-ci de ses frêles bras. La psychologue avait besoin de réconfort, elle avait envie qu’il lui susurre qu’il l’aime et qu’ils continueraient à se voir même si ce n’était pas très simple entre eux.

    « - Tu m’emmèneras loin de la base ? »

    Les mots s’étaient échappés de sa bouche trop vite pour qu’elle puisse les retenir. Caitlyn songeait depuis longtemps à partir … La base était un paradis pour les survivants, un lieu protégé et qui leur fournissait un certain confort mais la belle brune rêvait à de meilleurs jours. Avec Michael, elle aurait aimé s’enfuir et dire adieu à cette vie dont elle ne voulait pas. Mais ils feraient deux pas et les machines les captureraient, ils seraient emmenés dans un de ces camps horribles où ils seraient séparés et où ils mourraient loin l’un de l’autre. Caity imagina une seconde ce qu’elle ressentirait si elle se retrouvait là-bas sans les personnes qu’elle aimait le plus au monde … Un frisson la parcourut et elle resserra plus fermement ses doigts autour de ceux de Michael. La demoiselle vint se blottir contre le torse de son médecin, il était là et elle aussi et c’était tout ce dont elle avait besoin ! Si son parrain était aussi présent, Caitlyn serait comblée …

    « - Je veux toujours rester auprès de toi ! »

    Elle lui offrit un grand sourire et l’attrapa par le cou pour l’attirer à elle, ils s’embrassèrent une énième fois et Caitlyn sentit que désormais rien ne pouvait la rendre plus heureuse que Michael ! La jeune femme recula de quelques centimètres et attrapa son verre pour goûter le vin, elle en avala une toute petite gorgée. Caity se laissa lentement retomber en arrière, allongée au sol elle observait le plafond d’un air attristé … Sa surprise était quelque peu gâchée, ils ne pouvaient pas se permettre de traverser une seconde fois toute la base ! Pourquoi avait-elle eut l’idée stupide de mettre chaque partie de sa surprise dans les endroits les plus éloignés les uns des autres de la base ? Miss Stamford soupira et se leva brusquement, sous le regard interrogateur du docteur, elle repoussa le meuble. Caitlyn s’approcha une dernière fois de lui, se pencha sur lui pour l’embrasser tout en murmurant :

    « - Rejoins-moi dans la salle d’entraînement ! »Sur ces quelques mots, elle se redressa et partit presque en courant. C’était dans cette salle que tout avait commencé …

    [ Désolée pour le retard ! Sad ]

Revenir en haut Aller en bas
Michael Smith

avatar

Nombre de messages : 695
Age : 26
Age : 33 ans
Spécialité : Médecine (Chirurgie) - Observation et analyse
Date d'inscription : 28/06/2009

Dossier personnel
Bilan de Santé: .R.A.S.
Relations:

MessageSujet: Re: Les nuages disparurent laissant place au soleil ... [Pv Michael]   Ven 20 Nov - 5:59

    Pour Caitlyn, ce changement de décision devait être soudain. Quelques jours auparavant, le médecin disait vouloir cacher leur secret aux yeux des autres survivants. Ça ne serait plus un secret, par définition, sinon. Mais, maintenant, Michael voulait changer les choses. Il voulait pouvoir crier sur tous les toits son amour pour Caitlyn Stamford. Il voulait que ceux qui voyait ce jeune couple voit qu’il y a toujours de l’espoir pour l’humanité. Que même dans les périodes les plus sombres, il est possible de voir la lumière. Certains seraient jaloux, d’autres trouveraient cela déplacé. Mais la plupart serait heureux de voir un petit couple se former, voir que la vie continue. Les pertes au près des machines furent grandes pour plusieurs, pour tous même, mais il fallait avancer, construire sur les ruines que forment notre esprit, comme il faudra reconstruire le monde lorsque Skynet ne restera qu’un sombre et désolant souvenir.

    Alors que sa douce psychologue lui caressait la joue et lui saisit la main en plongeant son regard dans le sien, elle lui dit non. Dans son regard, Michael pouvait voir qu’elle était sérieuse, qu’elle avait réfléchie à la question, qu’elle laissait parler la psychologue avant la femme amoureuse. Tant de chose dans un seul regard. Sa voix était brisée par la déception. Même si son regard était sans hésitation, sa voix était incertaine. Mais ce n’était pas le moment. Cette soirée, elle était pour eux. Pour clôturer cette discussion, Caitlyn la scella par un doux baiser. Elle se leva et vint se poser derrière l’homme. Ses paumes glissèrent sur ses épaules afin de lui offrir un léger massage, tout en riant. Ce rire cachait quelque chose. Un baiser vint se poser dans son cou et, peu de temps après, deux maigres bras vinrent s’enrouler autour de lui.

    Le médecin tentait de faire le vide. Depuis quelques jours, le stress était beaucoup plus présent. Loin de sa douce, l’amant avait tout le temps d’angoisser. Mais maintenant qu’elle était là, le calme l’envahissait. Ces caresses lui facilitaient la chose. C’était si bon de sentir une femme auprès de lui, après tant de mort et de destruction. Non, ce n’était pas une femme, c’était la femme. C’était Caitlyn. Voilà.


    « - Tu m’emmèneras loin de la base ? »

    Loin de la base? Qu’y-avait-il à l’extérieur de la base? Le monde existait-il hormis cette base? Il y avait des machines. Et des morts. La seule chance de survivre dans cette époque des machines était… de se cacher. Comme leur secret, il faillait se cacher.

    « - Je t’emmènerais aussi loin que tu le voudras. »

    C’était des paroles en l’air. Il était impossible de quitter ces murs. Mais Michael ressentait le besoin de faire vivre l’espoir chez Caitlyn. L’espoir était tout ce qui existait dans ce monde.


    « - Je veux toujours rester auprès de toi !
    - C’est un vœu réciproque, et qui sera réalisé. »


    C’était évidemment son vœu le plus cher. Il sourit à l’idée de vivre avec Caitlyn pour toujours. Que leur réserve l’avenir? Peut-être que la guerre s’achèvera et tout deux pourraient vivre leur amour. Reconstruire le monde, bâtir le leur. Une grande maison qui aurait été épargné par les tirs et les explosions de la guerre. Un peu de bricolage, et elle serait comme neuve. Avec un immense terrain, pour faire changement. Peut-être des enfants? Ou non. Oui. Oui, des enfants. Caitlyn ferait une mère parfaite.

    Michael pourra continuer à imaginer cette vie idéale plus tard, car la belle brune l’attrapa par le cou et l’amena à elle afin d’échanger un autre savoureux baiser. Après cette marque d’amour, elle prit une gorgé de vin. Le médecin se joint à elle. Il la vit se lever puis déposer un autre baiser sur ses lèvres. Elle lui murmura quelques indications puis quitta la pièce rapidement. Caitlyn avait préparé quelque chose de gros, assez gros pour laisser son verre de vin à moitié plein sur le petit meuble. Michael rit intérieurement. Elle agissait comme une enfant, organiser toute cette soirée et vouloir se précipité à la prochaine étape de sa planification.

    Deux coupes de vin aux mains, Michael traversait la base jusqu’à la salle d’entrainement. C’était dans cette pièce qu’ils s’étaient parlé la première fois, échangé leur premier baiser, là où tout avait commencé… La journée du médecin avait complètement quitté son esprit. Rien occupait ses pensés, hormis Caitlyn Stamford.

    "Oui, une grande maison."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les nuages disparurent laissant place au soleil ... [Pv Michael]   

Revenir en haut Aller en bas

Les nuages disparurent laissant place au soleil ... [Pv Michael]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- Human Resistance - :: Base de Niagara Falls :: Niveau -1 : Salles Communes :: Infirmerie -