AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

Détente supposée [PV Gabriel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Alicia Richmond

avatar

Nombre de messages : 100
Age : 30
Age : 35 ans
Spécialité : Spécialiste de l'Infiltration
Date d'inscription : 07/07/2009

Dossier personnel
Bilan de Santé: .R.A.S.
Relations:

MessageSujet: Détente supposée [PV Gabriel]   Sam 6 Fév - 18:58

Elle n'avait jamais été du genre à lambiner, ça n'avait jamais vraiment été dans son caractère et depuis Skynet, cela avait surtout été par nécessité. Au sein des Black Snakes, on a pas le temps de se reposer, et même lorsque l'on est forcé de le faire, on reste éveillé et on veille. Mais aujourd'hui était un jour particulier, c'était son anniversaire, et ce genre d'évènement dans la résistance, ça se fête ! Car on ne sait jamais si l'on aura l'occasion de le faire l'année suivante. Aujourd'hui, elle avait 36 ans, dire si ça ne la rajeunissait pas ! Elle pensait que personne ne s'en souviendrait mais qui pourrait se souvenir d'une chose aussi futile alors que la majorité de la race humaine était décimée. Mais en ce jour, elle se devait de prendre un moment de repos et quoi de plus normale que de passer une heure ou deux en compagnie de Gabriel Travis en salle de repos. Son score au flipper n'a encore jamais été égalé ! Et elle comptait bien y remédier, avec bien peu d'espoir pourtant ... D'aucun disait que sa "particularité" en était la cause : c'était une insulte à peine dissimulé ! Les Black Snakes ont eu de la chance de le compter parmi ses membres. Ses débuts avaient été difficile certes, mais il était désormais partie entière de leur groupe et rien ne pourrais plus changé cela, sinon la mort...

-Tu trouves mon comportement d'aujourd'hui singulier n'est-ce pas ? Si l'on peux dire que mon comportement habituel ne l'est pas bien sûr. Demanda-t-elle à Gabriel.

Son compagnon était loin d'être stupide et lorsqu'elle lui avait proposé ces quelques heures de détente, il avait tiqué de prime à bord mais avait accepté la proposition. Mais les coups d'œil réguliers qu'il lui lançait depuis lors avait eu raison de mon silence. Elle se savait pas s'il était au courant ou s'il était simplement curieux de cette petite escapade inhabituelle. Elle doutait fortement qu'il connaisse sa date de naissance, à moins qu'il ne l'ait su de quelqu'un d'autres... encore qu'elle était certaine, que personne ne la connaisse dans la base. Après tout, n'était-elle pas là depuis assez longtemps pour savoir que personne ne lui avait jamais souhaité son anniversaire ? Cet état de fait commençait à devenir intéressant, bientôt elle pourrait mentir sur son âge sans que personne ne s'en aperçoive. Enfin si jamais elle survivait assez longtemps pour en avoir l'occasion.


Dernière édition par Alicia Richmond le Dim 7 Fév - 16:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://levaldebeldarane.free.fr
Gabriel Travis

avatar

Nombre de messages : 127
Age : 31
Age : -29 ans-
Spécialité : -Armes à feu-
Date d'inscription : 02/01/2010

Dossier personnel
Bilan de Santé: Cyborg
Relations:

MessageSujet: Re: Détente supposée [PV Gabriel]   Sam 6 Fév - 20:17

La salle de détente... De son propre chef, Gabriel n'y aurait jamais mis les pieds. A quoi bon aller dans une pièce dont les défauts sont a) qu'elle est créée pour ne rien y faire, b) que c'est un espace où la probabilité d'y croiser d'autres personnes est proche de 100%, c) que le détente n'est pas le point fort de Gabriel. En effet, le black snake pouvait être comparé à une boule de nerf en extension, ou à un tendon d'achille, toujours alerte et tranchant. Mais s'il devait y avoir une personne avec laquelle il aurait accepté, ç'aurait été Alicia. Et c'est ce qui se produisit ce jour là. Un jour comme les autres pour Gabriel.

Déjà quelques fois Alicia l'avait traîné dans cet endroit, le plus souvent à des heures indues, lorsque le sommeil s'enfuit et que la présence de l'autre était bienfaitrice, tout comme celle du flipper. La plupart du temps, ces rendez vous de nuit avaient deux raisons : celle exposée auparavant qu'est le manque de sommeil, et puis il y avait l'autre. Lorsqu'il y avait quelque chose à fêter, quelque chose à se souvenir. Cette dernière raison était plus rare. En temps de guerre, célébrer est rare. Cependant, la dernière fois ils avaient communié sur la joie d'avoir échappé à la mort durant une mission particulièrement ardue.

Aujourd'hui, ils étaient tout deux dans la salle de détente dans l'après midi. Gabriel chercha dans sa mémoire s'il y avait quelque chose à fêter en particulier, mais rien ne fit surface. Après quelques minutes il décida d'arrêter de chercher, et profita du flipper. Avec contentement, il admira le « high score » inégalé à son nom.

Lorsque Alicia lui adressa la parole après une dizaine de minutes rythmé au son de la bille en fer uniquement et des bruits cinglants des bonus, Gabriel ne se retourna pas. Concentré sur la partie entamée, il rie.
Certes, il se posait des questions : Alicia n'était pas dupe.


« Tu m'as habitué à ne plus être surpris par ton comportement. »


La bille en fer alla se loger dans la rigole. Gabriel avait perdu.


« Merde. » murmura-t-il sur un ton colérique, en serrant les dents contre lui même et contre la pesanteur.

Il se retourna enfin pour faire face à Alicia et reprit :

« Bon, qu'est ce qu'il se passe aujourd'hui? en croisant les bras. C'est pas dans nos habitudes de venir ici sans raison...et puis on risque de croiser des gens ici. » ajouta-t-il dans un sourire entendu.

Elle était très au courant du mal qu'il avait avec ses pairs, et des bruits qui couraient sur lui. Anormal, inadapté, caractériel, surprenant, malade, étaient les adjectifs qui le définissaient auprès des autres membres de la Base. Tout du moins, ceux qui avaient vu sa face sombre. Les autres, ils ne leur avaient pas encore parlé.


« Et puis, t'es pas sensée être d'astreinte aujourd'hui? Il me semblait avoir vu le planning en début de semaine... »
Il avança et sauta dans le divan, s'affalant de bien être au contact tiède du tissus moelleux. Il ajouta, dans un soupir de satisfaction non feinte :
« Moi, je n'ai aucune obligation cette semaine! J'ai pu bien m'entraîner à tirer comme tu m'as conseillé. »

Il se redressa et pris le verre d'eau qu'il s'était servi. Du coin de l'oeil, il regardait la femme.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alicia Richmond

avatar

Nombre de messages : 100
Age : 30
Age : 35 ans
Spécialité : Spécialiste de l'Infiltration
Date d'inscription : 07/07/2009

Dossier personnel
Bilan de Santé: .R.A.S.
Relations:

MessageSujet: Re: Détente supposée [PV Gabriel]   Dim 7 Fév - 17:41

-Vraiment ? Il est vrai que dans les Black Snakes on aime pas vraiment les surprises ! Elles sont trop souvent mauvaises !

Tandis qu'elle lui répondait, la bille de fer se logea dans la rigole ce qui lui décrocha un sourire, ce n'était pas aujourd'hui que Gabriel améliorerait son score ! Et à ce qu'elle avait pu entendre, le contrôle de soi n'était pas encore son fort !
Comme elle l'avait prévu, son ami n'avait pas été dupe, mais il semblait davantage perturbé par la possibilité qu'ils ne puissent pas être seuls bien longtemps dans la salle de repos. C'était aussi une de ses préoccupations, Alicia n'aimait pas la foule, elle n'avait bien sûr pas autant de raisons que Gabriel à détester la compagnie mais c'était assez suffisant pour qu'elle évite au maximum les contacts.

-Aujourd'hui est un jour pas tout à fait comme les autres mais tu ne veux pas savoir pourquoi ! Et pour répondre à ta question j'étais effectivement d'astreinte aujourd'hui mais je me suis arrangé pour ne plus l'être, après tout je sacrifie chaque jour de repos en astreinte depuis que je suis ici. On aurait été dans le monde normal, j'aurais eu des tonnes de RTT et de jour de repos à prendre. Dit-elle en le rejoignant dans le divan.

Elle fût ravi d'entendre qu'il s'était entraîné au tir comme elle le lui avait conseillé. Son œil était un avantage non négligeable qui pourrait certainement lui sauver la vie un jour, et il fallait du temps pour s'adapter à un nouvel appendice, d'après ce qu'elle avait entendu dire. D'aucuns voyant ces prothèses d'un très mauvais œil, mais d'autres comme elle les considérait comme une opportunité d'égaler la force des machines et surtout de remettre en forme les combattants blessés. Contrairement aux machines, chaque mort et chaque blessé étaient une perte. La population humaine ne se multiplie pas aussi rapidement que les machines. La majorité des femmes refusaient les grossesses si c'était pour voir leurs enfants finir en chair à canon, ou tout simplement parce qu'elle refusait de cesser le combat durant 9 mois. C'était l'un des points faible de la rébellion, chaque membre est irremplaçable...

-Et tes résultats au tir se sont améliorés ? Parce que notre prochaine mission risque d'être plutôt difficile ! Et nous ne serons que trois dans les Black Snakes pour cadrer tout ça !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://levaldebeldarane.free.fr
Gabriel Travis

avatar

Nombre de messages : 127
Age : 31
Age : -29 ans-
Spécialité : -Armes à feu-
Date d'inscription : 02/01/2010

Dossier personnel
Bilan de Santé: Cyborg
Relations:

MessageSujet: Re: Détente supposée [PV Gabriel]   Lun 8 Fév - 21:23

Un jour pas comme les autres? Gabriel était intrigué, mais Alicia changea vite de sujet. Aussi, il décida de ne pas pousser plus loin l'investigation. Dans la base, chacun avait ses secrets : que ce soit le passé que chacun transporte, les croyances enfouies, les hobbies oubliés avec la guerre... Tout devait refaire surface à un moment ou à un autre, de préférence lorsque un calme palpitant s'empare de la Base. Ce calme, tout le monde le sait fragile, ainsi tout le monde tente à sa façon d'en profiter autant qu'il est possible dans le laps de temps imparti.

Lorsque la guerre avait éclaté, Gabriel n'avait pas assez travaillé pour connaître ce que les RTT apportaient comme lot de satisfaction bienheureuse. Pour lui, les RTT étaient synonymes de mauvaise nouvelle : son père allait passer plus de temps à la maison. Son père et son cortège de désapprobation.
Gabriel ne souffla mot de tout ceci à Alicia : le passé importait peu, il avait brûlé en même temps que les villes. C'était l'une des chose que Gabriel considérait comme bénéfique dans la guerre – il était possible de faire table rase. Gabriel en avait largement profité, et il continuait à la Base. Mis à part Elwin Shelton qui le laissait exprimer tout les non dits, le Black Snake ne parlait que très peu de son passé. Par bribes, par sous entendus, parfois par une attitude.
Même à Alicia envers qui il avait une confiance aveugle, il n'en parlait pas. A quoi bon?

Puis la conversation dévia sur un sujet plus aisé : le travail. C'était devenu la valeur première en ces temps difficiles pour ne pas dire létaux.

Or donc, Gabriel et Alicia allaient parler du travail. Cela plaisait au jeune homme mélancolique. Il se remémora dans un sourire sa mâtinée, afin de donner la réponse la plus exacte possible.
Dès 10h, il avait pris la direction de la salle de tir avec les deux colts Browning. Il allait uniquement tirer à blanc afin de ne pas gâcher des balles inutilement. Les armes pesaient plus d'un kilo chacun. Viser à bout de bras en situation d'urgence s'avérait ainsi difficile. Mais il fallait être prêt à toutes les éventualités.
Le point positif était que même en mouvement, Gabriel était sûr de viser juste grâce à son oeil;..Enfin, le plus juste possible en tout cas. La réussite 100% n'existait que pour les machines, et encore, même elles n'étaient pas invincible, dieu merci!


« Hé bien... J'ai plongé pendant 3 heures avec les gros bébés en tentant de tenir la position. J'ai les bras endoloris depuis! » Il agita ses bras dans une esquisse de sourire.
« Mais bon. En tirant dans du 30coups/minutes, au bout d'un moment les colts pèsent leur poids...et puis niveau recul, il faut gérer. Je pense que je vais en refaire demain matin, ou en fin d'après midi... »

Il alla se chercher une cigarette dans la sacoche qu'il avait amené. Dans la salle de détente, tout était permis, comme fumer. Il pris son paquet de tabac et se retourna. Il roula sa cigarette et continua sur sa lancée :


« Attends... La mission de Fort Drum? Je croyais qu'on allait être 7 ou 8 dans l'affaire! Parce que si on part qu'à trois et qu'un pépin se pointe, tu peux être sûre que dans une semaine jour pour jour, on est mort... »
Il avait dit la fin de la phrase en regardant dans les yeux d'Alicia qui était toujours posée sur le canapé rose fâné, telle une fleur mortelle. D'après ce qu'il avait pu entendre, elle était en charge de l'opération...mais ce n'étaient que des rumeurs chez les Black Snakes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alicia Richmond

avatar

Nombre de messages : 100
Age : 30
Age : 35 ans
Spécialité : Spécialiste de l'Infiltration
Date d'inscription : 07/07/2009

Dossier personnel
Bilan de Santé: .R.A.S.
Relations:

MessageSujet: Re: Détente supposée [PV Gabriel]   Sam 13 Fév - 15:41

-Si je comprends bien, ce n'est pas tant l'utilisation de ton œil qui te pose problème mais plutôt le reste de ton corps qui fait des siennes. Dit-elle en riant.
S'il n'y a que ça je peux te couper les deux bras et il ne restera plus qu'à t'en faire greffer des bioniques ! Ainsi jamais plus tu ne ressentiras la fatigue ou les courbatures. Qu'en dis-tu ?


Bien sur elle plaisantait, seulement elle devait avouer que ces appendices représentaient un avantage non-négligeable dans la guerre contre les machines. Ils décuplaient considérablement la force et l'énergie des gens qui en possédaient. Bien entendue, elle n'enviait pas ces gens, car s'ils avaient eu recourt à cette technologie c'est parce qu'ils avaient été grièvement blessés et que s'ils voulaient rester dans la bataille, ils n'avaient pas d'autres choix. Elle-même ne savait pas comment elle réagirait si elle perdait un bras, une jambe ou peut être les deux. Elle finirait sans aucun doute par choisir la solution de Gabriel, mais elle se sentirait différente, et il est probable qu'elle se renfermait tout comme lui si cela était possible.

-Ah la fameuse mission ! Oui effectivement nous sommes entre 7 et 8 je ne me souviens pas exactement des détails, tout n'est pas encore au point. Mais je ne compte que ceux qui organisent la fête, les autres ne sont là que pour le shopping ! Nous aurons beaucoup plus important à faire pendant ce temps là. J'espère très sincèrement que l'on va trouver ce que l'on cherche parce que nos réserves sont au plus bas. Si ça continu comme ça, Skynet n'aura plus qu'à frapper à la porte pour entrer !
Mais j'ai entendu dire que des ingénieurs survivants sont en train de réaliser un nouveau process de fabrication de munitions à partir de métal retrouvé sur les machines ! Il ne nous restera plus qu'à ramener ces boites de conserves une fois tuées pour les recycler. Ecologique non ?
Enfin, c'est loin d'être au point et il faudra attendre encore un moment avant de pouvoir lancer la production à l'échelle industrielle...


Tandis qu'elle parlait toute seule, le son de la bille de flipper s'intensifiait jusqu'à ce que à nouveau, celle-ci passe au travers. Elle avait battue son record cependant, et avait dépassé la moitié de celui de Gabriel, il y avait encore du travail.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://levaldebeldarane.free.fr
Gabriel Travis

avatar

Nombre de messages : 127
Age : 31
Age : -29 ans-
Spécialité : -Armes à feu-
Date d'inscription : 02/01/2010

Dossier personnel
Bilan de Santé: Cyborg
Relations:

MessageSujet: Re: Détente supposée [PV Gabriel]   Mar 16 Fév - 16:42

Remplacer ses deux bras par des prothèses? L'idée pourrait paraître séduisante : plus fort, plus rapide, plus précis...Gabriel serait un nouvel homme. Mais il ne fallait pas du même coup passer les désavantages sous silence. En premier lieu, la rééducation. Phase horriblement longue que le Black Snake n'était pas prêt à expérimenter de si tôt. Les heures à tenter de comprendre le fonctionnement exact de sa vision avait bien faillit le rendre fou à lier. Encore aujourd'hui, il lui arrivait de ne pas comprendre ce qu'il voyait car l'objet était trop déformé par rapport à la vision qu'il en avait eu avant, avec ses yeux d'homme. Le second point était d'ordre éthique. Gabriel méprisait les tricheurs – la perfection doit se mériter, et non se voler au détriment d'autrui. Dans son cas, nécessité faisait loi : avec un oeil en moins, il était inutile et serait mort depuis bien longtemps. Peut être pas par les machines, mais du fait de son propre chef.

Gabriel répondit alors à la proposition d'Alicia par un mélancolique et pensif :

« J'aime mes bras comme ils sont sont. »

Il s'approcha du flipper et regarda fixement la bille de fer cogner contre les parois colorées du jeu, débloquant les bonus et les sons. Enfermée dans son cercueil de verre, Gabriel enviait la bille qui était à l'abri des tracas de la Guerre.
Alicia parlait, et le score du flipper montait. Gabriel, toujours les yeux rivés sur les mouvements saccadés de la bille, trouvait que la femme se laissait trop déconcentrer par ses propres paroles. Comme pour lui donner raison, le gouffre noir goba les chances d'Alicia de battre Gabriel. Souriant, il se détacha du jeu et déposa la cendre de sa cigarette dans le cendrier juché sur la table basse en face du canapé.

Le cendrier en émail était le seul objet qui occupait la table, et ses reflets blancs jetaient dans l'oeil bionique du cyborg un arc en ciel opalescent.


 « Mouais... C'est clair qu'au bout de dix ans, les réserves de l'armée commencent à diminuer. En fait, c'est une bonne idée d'utiliser les machines contre elles même – ou tout du moins leur métal! »
Il marqua une pause et frotta de sa paume la barbe naissante qu'il n'avait pas pris le temps de raser ce matin. Puis, sur un ton très sérieux, presque doctoral il ajouta :

Tu ne trouves pas que c'est un juste retour de flamme si les ingénieurs arrivent à faire cela? Les humains ont créés les machines pour qu'elles deviennent leurs esclaves. Les machines font la guerre aux humains, et les forces à extraire du minerai. Et maintenant nous, humains, utilisons les machines pour faire des armes et les combattre. C'est quoi la prochaine étape? »

Ce n'était jamais bon signe quand Gabriel se posait trop de questions. Parfois, il avait presque l'impression de découvrir un grand schéma caché derrière tout cela. Il lui semblait qu'il en découvrirai la clé un jour ; peut être demain? Mais très vite, il se souvenait de la Guerre, et la réalité le frappait en plein estomac, lui coupant le souffle, les pensées et les émotions. Ou alors, il se souvenait que les philosophes avaient tous péris et que les sophistes n'étaient plus d'aucune utilité dans un monde en décomposition.

Pour la seconde fois en un quart d'heure, Gabriel se laissa tomber sur le sofa.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alicia Richmond

avatar

Nombre de messages : 100
Age : 30
Age : 35 ans
Spécialité : Spécialiste de l'Infiltration
Date d'inscription : 07/07/2009

Dossier personnel
Bilan de Santé: .R.A.S.
Relations:

MessageSujet: Re: Détente supposée [PV Gabriel]   Sam 20 Fév - 15:39

-C'est un juste retour de flamme comme tu le dis en effet ! La prochaine étape reste un mystère, mais ce sera dans doute l'extinction d'une de nos races. La question est de savoir laquelle des deux ?

En réalité Alicia ne pensait pas que les machines allaient les annihiler totalement. les machines sont fascinés par eux, par leur mode de fonctionnement. D'ailleurs, ne tentent-t-ils pas de se créer des corps à leur image ? N'essayent-ils pas recréer ce que nous appelons des émotions ?
Non les machines ne les tuerons pas, pas tout de suite, ils attendront d'avoir crée le cyborg parfait, capable de remplacer un humain dans son ensemble, avant d'exterminer les originaux. Et à ce qu'elle avait pu apercevoir lors de ses missions, ils n'étaient pas bien loin de leur but.
Alicia rejoignit Gabriel dans le sofa en se demandant combien de temps ils leur restaient avant de passer l'arme à gauche, c'était une idée plutôt morbide mais assez d'actualité si l'on pouvait dire.

-On devrait venir ici plus souvent, il n'y a personne à cette heure ci et ça nous permet de nous voir dans d'autres circonstances que des missions suicidaires ! Qu'en dis-tu ?

Peut être même qu'ils pourraient vraiment se détendre un jour ! Même ici dans cette salle, ils étaient sur la défensive. Elle commençait sincèrement à déprimer en réalité, tout à coup, ce qui aurait pu être sa vie lui sauta au visage. Que ne donnerait-elle pas pour se balader sur une plage à cet instant, cheveux au vent, les pieds dans le sable. Mais tout ceci n'était qu'un rêve et elle n'était même plus sûr qu'un tel endroit existe. Mais si jamais il existait, alors elle voudrait y être et oublier. Oublier tout, qui elle était, ce qu'elle avait vu et tout recommencer. Peut être alors serait-elle différente, après tout ne sont-ce pas nos choix qui font ce que nous sommes ?

-Si jamais nous nous en sortons... si on jette Skynet à terre, que nous détruisons tous ces complexes, ces terminators, qu'on brûle tout ! Crois-tu que nous pourrons reprendre notre vie à zéro ?
Crois-tu que personne n'essaira à nouveau de créer une chose tel que skynet ? Et si tel est le cas, crois-tu qu'il y aura des gens assez intelligent pour arrêter tout avant que l'histoire ne se répète ?


Après tout, ne dit-on pas que les plus grands évènements de l'histoire se répètent à l'infini, dans d'autres époques, d'autres lieux, avec des gens différents, mais qu'ils se répètent encore et encore ! Survivraient-ils à deux cataclysmes d'une telle ampleur ? Rien n'est moins sur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://levaldebeldarane.free.fr
Gabriel Travis

avatar

Nombre de messages : 127
Age : 31
Age : -29 ans-
Spécialité : -Armes à feu-
Date d'inscription : 02/01/2010

Dossier personnel
Bilan de Santé: Cyborg
Relations:

MessageSujet: Re: Détente supposée [PV Gabriel]   Lun 1 Mar - 0:22

La lumière muette du néon jetait sur les visages des arabesques d'ombres que ne perturbait que la fumée de la cigarette.

"C'est un juste retour de flamme comme tu le dis en effet ! La prochaine étape reste un mystère, mais ce sera dans doute l'extinction d'une de nos races. La question est de savoir laquelle des deux ?"

Gabriel resta silencieux, et l'opaque incertitude envahit la pièce de son oppressante présence. Ils connaissaient tout deux la réponse : en 10 ans les machines n'avaient cessé de gagner du terrain sur les humains. Ces derniers se contentaient de survivre, de recréer ce qu'ils savaient faire - l'évolution n'était pas de leur côté. Les machines, elles, étaient telles de joyeux enfants qui jouent dans la boue, créant un monde à leur image selon leur imagination fertile et illimitée. A moins de trouver les réseaux centraux et de les détruire, ils étaient condamnés.
Les pensées de Gabriel entraient et sortaient au grès de ses pulsations, pour être complètement brisées par Alicia qui décida de changer de sujet.

Face au mur qui s'était lézardé au fil du temps, les deux personnes goutaient au réconfort d'être en vie, tout en comprenant combien cela était futile et vain.


"-On devrait venir ici plus souvent, il n'y a personne à cette heure ci et ça nous permet de nous voir dans d'autres circonstances que des missions suicidaires ! Qu'en dis-tu ?
-Bof... J'ai comme l'impression de perdre mon temps ici. Je me sens pas utile.
Il respira un nuage de fumée et le recracha par le nez. Même si c'est sympa d'être au calme... Je sais pas, je me dis qu'on pourrait chercher où est Skynet. Et pourquoi pas le détruire?"

Doux rêve que font tous les humains de terre. Tendres questions lancinantes qui restent sans réponse, tant le champs des possibles est vaste. Skynet pourrait être partout : sous mer, dans le ciel, au coeur des montagnes, ou même décomposé en une multitude de sous programmes éparpillés au quatre coins du globe... En dix ans il avait eu le temps de s'organiser, songea Gabriel.
Apparemment, Alicia ne pensait pas à cela. Elle pensait à l'après. L'après Skynet.


"-Si jamais nous nous en sortons... si on jette Skynet à terre, que nous détruisons tous ces complexes, ces terminators, qu'on brûle tout ! Crois-tu que nous pourrons reprendre notre vie à zéro ?
Crois-tu que personne n'essaiera à nouveau de créer une chose tel que skynet ? Et si tel est le cas, crois-tu qu'il y aura des gens assez intelligent pour arrêter tout avant que l'histoire ne se répète ?

-L'histoire se répète, année après année. Des peuples entiers ont été exterminés au fil du temps par les idées de grandeur de quelques uns. Mais si Skynet tombe, on pourra espérer une accalmie de quelques générations - du moins il y aura une aversion des machines. Mais on ne peut rien espérer de la part de nos contemporains. C'est même probable que les cyborgs soient chassés et tués. De mon point de vue, il n'y aura jamais plus de "vie d'avant". Il n'y aura qu'une après guerre. Grosse différence."


Gabriel soupira. Il sentit un vide se creuser en ses entrailles, comme si dire cela à voix haute en matérialisait la possibilité. L'oeil bionique suivit le tracé de la fissure ; l'intérieur de la fine crevasse offerte à l'ombre.
Avant que Alicia n'eut pu répondre quoi que ce soit, la porte de la salle s'ouvrit à la volée pour laisser entrer Everett. De toute évidence il cherchait un des deux larron car il parut soulagé et entra complètement dans la pièce en laissant la porte ouverte.


"Ah tu es là!"

Il s'adressait à Alicia.

"Dis moi, tu comptais pas nous faire oublier que c'est ton anniversaire aujourd'hui, quand même? Parce qu'on a réussit à se dégoter un gâteau - on va le partager entre Black Snake pour fêter ça après le conseil... Pfff... Je devrais en avoir pour 2 heures environ. On va un peu décompresser tout à l'heure pour l'occasion, okay?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alicia Richmond

avatar

Nombre de messages : 100
Age : 30
Age : 35 ans
Spécialité : Spécialiste de l'Infiltration
Date d'inscription : 07/07/2009

Dossier personnel
Bilan de Santé: .R.A.S.
Relations:

MessageSujet: Re: Détente supposée [PV Gabriel]   Mar 9 Mar - 19:06

Tandis qu'ils jacassaient seuls dans leur coin, Aaron Everett fit irruption dans la salle de détente. Non content d'intérompre leur discussion, il n'avait pas oublié l'anniversaire d'Alicia et avait apparemment fait une annonce officielle à tout les Black Snake, allant même jusqu'à mettre la main sur un gâteau, prouesse oh combien impressionnante en ces temps difficiles. Malgré cela, Alicia ne lui en voulait pas, non, s'il y avait bien un homme auquel Alicia ne pouvoir en vouloir, c'était bien lui; Elle pourrait lui pardonner n'importe quoi, ou presque. En y réfléchissant bien elle ne pourrait pas lui pardonner s'il mourrait, mais après tout on ne peut pas vraiment en vouloir à quelqu'un qui est mort, surtout que ce n'est pas quelque chose qu'on fait exprès. Enfin jamais il ne viendrais à Aaron Everett de mettre fin à ces jours. Alicia se demandait quel genre de gateau il avait bien pu dénicher. Elle avait un faible pour le chocolat...et la pistache...et la crème anglais...en fait après tout ce temps elle mangerait ,n'importe quel gâteau avec plaisir, ce n'était pas le moment de faire la fine bouche.

-Et comment le grand Aaron Everett a-t'il su pour mon anniversaire, hein ? Dans quel sombre dossier as-tu été mettre ton nez ? Je serais curieuse de le savoir.

Non mais sans blague, personne ne peut connaître sa date de naissance, impossible ! Seul Skynet a cette date dans ses fichiers, et aux dernières nouvelles ils l'ont toujours. Parce que si la Résistance avait mis la main sur les fichiers de la base de Skynet, ça aurait fait le tour de la base depuis longtemps ! A moins qu'Aaron n'ait eu accès qu'à une partie des informations par exemple celles relatives aux prisonniers. Une nouvelle attaque des camps de la mort se prépare peut être en ce moment pour libérer certains de leurs amis. Si seulement c'était vrai.

-D'accord je me rends, on se rejoint tous dans deux heures ici. Mais j'aimerais que tu me dises ce qu'il y a dans ce gâteau avant que j'en mange, je ne voudrais pas mourir aujourd'hui aussi bêtement.

Après un bref signe de la main, Aaron quitta la pièce laissant à nouveau Gabriel et Alicia seul dans la pièce. Le calme était revenu.

-Dis-moi, tu étais au courant ? Avoue ! C'est pour ça que tu n'as rien dis quand je t'ai demandé de venir ici et que tu n'as pas insisté pour savoir ce que je tramais. Tu étais au courant que c'était mon anniversaire. Je me disais aussi que tu étais trop curieux pour laisser tomber si vite !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://levaldebeldarane.free.fr
Gabriel Travis

avatar

Nombre de messages : 127
Age : 31
Age : -29 ans-
Spécialité : -Armes à feu-
Date d'inscription : 02/01/2010

Dossier personnel
Bilan de Santé: Cyborg
Relations:

MessageSujet: Re: Détente supposée [PV Gabriel]   Dim 21 Mar - 18:05

Alors comme ça, les anniversaires avaient toujours cours, même en plein coeur de la résistance. On avait trop tendance à oublier cette antique fête, cette gloire désuette qui consiste à célébrer le compte à rebours de la vie : un an de plus venait de passer pour Alicia. Un an de moins à vivre.
Heureusement, ces considérations étaient maintenant hors de propos, vu les faibles chances de mourir de vieillesse.

Gabriel, pendant que Aaron et Alicia échangeaient quelques paroles précédemment retranscrites, avait d'abord été étonné, puis il s'était interrogé : quand est ce que son anniversaire était? D'ordinaire, cette date reste ancrée dès le plus jeune âge du fait de l'attente et de l'excitation qu'elle procure. Mille questions assaillent l'enfant : combien de cadeaux? Tout mes amis seront là? Est ce qu'il y aura mon gâteau préféré? Ils ont pensé aux ballons?
Pour Gabriel, point de fête. Le jour de sa naissance avait, aussi loin qu'il puisse s'en souvenir, un jour ordinaire. Même lors de sa libération du joug parental, juste avant la Guerre, il n'avait pas fêté son anniversaire. Et après la Guerre, il n'avait même pas de calendrier la plupart du temps. Les années avaient passées, et le souvenir fugace de la date s'était estompé, pour rejoindre dans un brouillard tout ce qui n'était pas utile à Gabriel.

Il était envieux de Alicia, qui par le souvenir de cette date crachait à la face du monde le bonheur passé, ces instants euphoriques durant lesquels les visages extatiques célèbrent, dansent, chantent et rient.

Lorsque Aaron fut partit, Alicia se retourna vivement vers Gabriel pour le questionner, amusée et suspicieuse.
Ouvrant grand les yeux d'étonnement, Gabriel répliqua, se redressant sur son séant :

« Quoi? Ah non, je te jure que je savais pas! Je pensais même que les anniversaires avaient disparus! »
Il regarda un court instant son amie pour donner du poids à sa vérité, puis continua, en surjouant l'homme blessé :
« Et puis t'es gonflée de dire ça! Je suis pas curieux : personne ne me dit rien! Il y a qu'à voir avec toi, j'étais même pas au courant de ton anniversaire... »

Il regarda Alicia dans le blanc des yeux pour y déceler quelques traces de vieillesse : rides, teint terne, cheveux filasses, tassement des vertèbres... Mais rien. Elle était strictement identique à hier, et probablement à demain. Bien sûr, son corps avait été victime de la guerre, avec son lot de cicatrices, de bleus... mais à part ça, non.

La suspicion dont avait été victime l'innocent Gabriel lui donna envie de se venger gentiment. Après tout, qui dit anniversaire, dit vieillir, non?


« Mais maintenant que tu le dis, j'aurais pu m'en rendre compte... C'est vrai que t'as l'air moins jeune : un an de plus, c'est pas rien quand même! Enfin moi, ça me ferait flipper quand même... C'est dans ces moments là que je me félicite ne pas connaître ma date d'anniversaire! Je suis éternellement jeune !»

D'aise, il s'appuya de tout son soûl sur le canapé qui répondit par un léger grincement. C'est vrai : sa jeunesse était inaltérable. Devait-il en remercier Skynet, ou plutôt l'en maudire? Nous savons tous ce que donne la vie éternelle : des monstres -comme Dracula-, des Dieux -comme Zeus-, ou des fous -comme Dorian Gray.
Gabriel se considérait un peu des trois, cependant. C'était donc logique.

Un sourire polisson était dessiné sur ses lèvres, en attendant la réponse de son aînée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Détente supposée [PV Gabriel]   

Revenir en haut Aller en bas

Détente supposée [PV Gabriel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- Human Resistance - :: Base de Niagara Falls :: Niveau -1 : Salles Communes :: Salle de repos -