AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

Spy me or get out : le parallèle des Huis Clos. [G.L.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Gabriel Travis

avatar

Nombre de messages : 127
Age : 30
Age : -29 ans-
Spécialité : -Armes à feu-
Date d'inscription : 02/01/2010

Dossier personnel
Bilan de Santé: Cyborg
Relations:

MessageSujet: Spy me or get out : le parallèle des Huis Clos. [G.L.]   Mar 4 Mai - 1:48

Il colla son oreille contre la porte en bois juste à temps pour entendre le docteur ranger ses papiers dans un froissement distinct et se lever.
« Bonjour Gail. »

Le docteur Elwin Shelton, psychiatre de la base, venait d'accueillir la jeune femme comme il accueillait tout le monde : en s'immobilisant à la vue de l'étranger jusqu'à ce qu'il mette un nom sur la tête, puis cette étape d'authentification effectuée il se levait et invitait d'un mouvement gracieux la personne à prendre place.
Gabriel ne pouvait pas voir cette scène, mais il l'avait vécu tant de fois que, même derrière cette porte de bois, il distinguait le docteur aussi nettement que s'il s'était trouvé devant lui en ce moment. Plus dure à imaginer était l'expression de Gail.
La voix cassante de la femme l'avait marqué, aussi chaude que le givre verglacé, et il avait hâte de l'entendre à nouveau.

Le moins que l'on puisse dire est que Gabriel avait prémédité son 'crime', si tant est que l'espionnage en soit un. Le Black Snake avait usé de ses capacités professionnelles d'infiltration pour s'introduire une nuit dans le cabinet. A partir de là, le reste fut déstabilisant de facilité : le fichier des rendez vous était bien en vue sur le bureau, il n'y avait qu'à tourner les pages pour savoir que Gail avait une audience avec Shelton le surlendemain.
C'était parfait, cela laissait le temps à Gabriel de prévoir les détails de son approche. Tout d'abord, le lieu. Gabriel avait passé beaucoup de temps dans le cabinet sommaire de Shelton, il lui fut aisé de comprendre que la remise adjacente serait le coin idéal : assez proche pour entendre et le docteur n'avait pas pour habitude de vérifier si la pièce était vide.
Le problème du docteur était sa foi en l'Homme, une foi aveugle qui lui insufflait la certitude que personne n'oserait souiller son antre.

Quoi qu'il en soit,ce fut une bénédiction pour Gabriel. Il se terra au début de l'après midi derrière la porte et attendit. A un seul instant les conséquences de son acte l'effleura – heureusement, ce triste sentiment de culpabilité s'envola aussitôt.
Il faut dire que l'instigateur réel de la transgression était en fait le docteur lui même.



-----------------------------------------------------------------
Il y a 4 jours.

Gabriel s'apprêtait à quitter la minuscule chambre individuelle dans laquelle il avait supporté les examens médicaux, puis le repos de rigueur. Il avait un bras dans sa veste lorsque Elwin Shelton entra dans la pièce.

« Bonjour Gabriel. Comment te sens tu? »
Depuis longtemps ce ton paternaliste n'inspirait plus de sourde haine au Black Snake, mais une paix qu'il définirait étrangement comme létale. De plus, Gabriel avouait même qu'il prenait un certain plaisir à discuter avec Shelton – qu'il est bon de parler à quelqu'un sans craindre les commérages ou les jugements hâtifs!
Après avoir finit de passer le bras dans l'ouverture, Gabriel esquissa un sourire et se tourna tout à fait vers le docteur. Ce dernier ferma la porte jusqu'à la laisser entrouverte, signe évident chez lui qu'il allait y avoir une discussion.


« Bof, c'était qu'une égratignure... Les docteurs se font un toujours sang d'encre pour les cyborgs ; vous êtes pas d'accord? »

Remarque évidemment empreinte de malice lorsqu'on sait que le psychiatre avait particulièrement à coeur le sort des cyborgs. C'est pour cela que Gabriel, au départ, avait été obligé de suivre des séances.
Shelton sourit et répondit que précisément, Gabriel devrait s'en sentir flatté : il avait pu avoir une chambre individuelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Spy me or get out : le parallèle des Huis Clos. [G.L.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- Human Resistance - :: Base de Niagara Falls :: Niveau -1 : Salles Communes :: Bureaux -